background preloader

Tolérance

Facebook Twitter

» La tolérance est-elle un vice ou une vertu? La notion de vertu connote celle de force et de qualité morale. Pour les Grecs, l'homme vertueux est l'homme qui accomplit son humanité dans son excellence. Le vice au contraire renvoie à l'idée de faiblesse, de défaut moral. La question est de savoir ce qu'il en est de la tolérance sous le rapport de la force ou de la faiblesse morale. On entend par tolérance une attitude consistant à accepter des croyances, des conduites que l'on n'approuve pas. Dans l'idée de tolérance il y a à la fois l'idée d'une acceptation et celle d'une réprobation. Si ce qui est réprouvé l'est en raison, la vertu humaine ne consiste-t-elle pas à le dénoncer et à le combattre ? (Méthode : Ces questions annoncent la thèse : La tolérance participe davantage du vice que de la vertu.)

Reste que (Méthode : Cette expression annonce ici le dépassement de l'apparente contradiction) lorsque la tolérance se fonde sur des principes positifs, sommes-nous autorisés à parler de tolérance ? I) La tolérance est un vice. Accoutumance.

Intolérance