background preloader

QVT / ANACT

Facebook Twitter

L'Ajustement QVT : une dynamique et non un état binaire. Après avoir lancé l’initiative d’Ajustement QVT la semaine dernière, cette semaine je vous propose de considérer en quoi l’ajustement relève d’une dynamique et non d’un état binaire.

L'Ajustement QVT : une dynamique et non un état binaire

Cette compréhension de l’ajustement est centrale pour faire de l’initiative un mouvement partagé et motivant, et non un dispositif d’affichage ou un élan moralisateur. Pas un état binaire « Dites, et votre QVT à vous, elle est bonne ou mauvaise ? ». Tel est le questionnement qui pourrait être posé à l’acteur de la QVT, que ce soit l’individu que l’on questionne ou le collectif auquel il appartient. Un autoquestionnaire sur l'Ajustement QVT. Toujours dans le cadre de l’initiative Ajustement QVT, je vous présente cette semaine une première version d’autoquestionnaire permettant individuellement et collectivement de s’interroger sur son niveau d’ajustement QVT (Qualité de Vie au Travail).

Un autoquestionnaire sur l'Ajustement QVT

Le cercle vertueux de la compétition. Après une longue période de silence sur laqvt.fr, le Professeur Bossondur revient pour s’exprimer à propos de ce qu’il nomme « le cercle vertueux de la compétition ».

Le cercle vertueux de la compétition

Et nous lui laissons la parole pour une vision assez particulière de ce cercle dit « vertueux » censé contribuer à l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail (QVT). Je ne vous surprendrai pas en vous disant que nous vivons dans un monde de compétition, ce dont nous pouvons tous nous féliciter ! Regardez dans le sport : ça crée de l’enjeu, du suspense, du spectacle ! Dans le monde du travail : c’est formidable ! Ça crée de la motivation, ça stimule ! Le Professeur Bossondur est un personnage fictif créé en 2011 par Olivier Hoeffel et a été incarné par Eric Averlant dans la série humoristique « Les impertinences du Professeur Bossondur » mise en boite par la Bande du Professeur Bossondur (Eric Averlant, Matthias Averlant, Sophie Courmont, Olivier Hoeffel, Damien Lopez, Christophe Malassis, Carmen Sanchez).

Une bonne résolution de la rentrée à concrétiser en priorité : prenons soin de nous ! A l’occasion de cette rentrée scolaire, à une période où l’on a l’habitude d’envisager, de parler, voir d’essayer de concrétiser de bonnes résolutions, je lance un appel à vous lectrices et lecteurs de laqvt.fr.

Une bonne résolution de la rentrée à concrétiser en priorité : prenons soin de nous !

Un appel à relayer auprès de vos proches, de vos collègues, des collectifs auxquels vous appartenez (professionnellement et bénévolement). Il vise à mettre en juste conscience les enjeux de la santé au travail et en particulier les impacts dévastateurs du stress chronique – en l’occurrence au travail – sur les organismes. Je pèse mes mots, et je m’en expliquerai dans cet article. Sur laqvt.fr, quand nous parlons de QVT ... A la veille de la trève estivale, je partage avec vous quelques idées sur ce qui fait la vision de la Qualité de Vie au Travail (QVT) que nous portons sur laqvt.fr depuis maintenant 7 ans.

Sur laqvt.fr, quand nous parlons de QVT ...

J’évoque également des perspectives pour la rentrée scolaire. Sur laqvt.fr, quand nous parlons de QVT … De l’impuissance solitaire à la puissance coopérative. Le sentiment d’impuissance dans la sphère du travail d’un individu est dévastateur pour sa santé physique, psychique et sociale.

De l’impuissance solitaire à la puissance coopérative

Elle pèse négativement aussi sur la performance de l’organisation qui l’emploie et en terme de santé publique. Améliorer la Qualité de Vie au Travail pose comme enjeu de (re)créer le sentiment de puissance, dans le sens : se sentir à sa place, efficace, à la fois dans une attitude de coopération et d’autodétermination. Quelles conditions de travail pour les travailleurs des plateformes numériques ? A nouveau type d’employeur, nouvelle forme d’emploi Au sein de l’ensemble des plateformes numériques, ce sont surtout les « plateformes qualifiées de collaboratives » qui suscitent des interrogations quant à leur impact sur l’emploi, le travail, les conditions de travail et, plus globalement, sur le modèle social.

Quelles conditions de travail pour les travailleurs des plateformes numériques ?

Les plateformes collaboratives développent une économie lucrative de services en ligne (comme Uber, Airbnb). Elles sont à distinguer de l’activité de l’économie collaborative (appelée parfois Economie du Partage) qui ne concerne que la relation entre particuliers dans un but non lucratif et vise à produire de la valeur en commun. Par ailleurs, comme nous l’indiquons dans notre article « Le modèle économique des plateformes » et comme le souligne un rapport de l’OIT en 2016, les plateformes collaboratives règlementent elles-mêmes leur marché.

Une organisation du travail qui se distingue en fonction des plateformes Quels effets sur le travail et les conditions de travail ?