background preloader

Hyperconnexion

Facebook Twitter

Droit à la déconnexion - La revue européenne des médias et du numérique. À partir du 1er janvier 2017, tout salarié aura le droit d’éteindre, après une journée de travail, les appareils numériques qu’il utilise dans le cadre de ses fonctions.

Droit à la déconnexion - La revue européenne des médias et du numérique

Cette reconnaissance d’un droit à la déconnexion risque de se heurter aux nouvelles pratiques professionnelles insufflées notamment par les jeunes générations au sein des entreprises, bouleversant à la fois l’organisation interne de celles-ci et leur management. Cette mesure a été préconisée par Bruno Mettling dans son rapport « Transformation numérique et vie au travail » remis à la ministre du travail Myriam El Khomri, en septembre 2015, alors qu’il était directeur des ressources humaines du groupe Orange. Prônant à la fois un droit et un devoir liés à la déconnexion, l’auteur insiste sur la coresponsabilité du salarié et de l’employeur. Selon autre un sondage effectué en ligne par TNS Sofres entre le 15 mars et le 1er avril 2016* pour l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) : Sources : Les déconnectés volontaires. Mails, SMS, tweets...

Les déconnectés volontaires

Face au flux continu issu des technologies de la communication, certains pratiquent la déconnexion volontaire. Ce nouveau comportement a fait l'objet d'une étude pilotée par le sociologue Francis Jauréguiberry. Avalanche de mails et de SMS à traiter en urgence, appels intempestifs et chronophages, crainte diffuse d’être surveillé et géolocalisé à son insu, risques d’addiction… Après le formidable engouement pour les technologies de l’information et de la communication (TIC), la magie est en train de retomber. L’Homo connexus cherche aujourd’hui à prendre de la distance et à remettre les outils numériques à leur juste place. Comble du comble, ce sont les hyperconnectés de la Silicon Valley qui les premiers ont sauté le pas.

La pause numérique, un phénomène en plein essor Avec la généralisation des smartphones et des tablettes, la connexion est devenue permanente et l’injonction à rester « branché » s’est affirmée de plus en plus. Des technologies chronophages. Arrêtez de lire vos emails et mettez-vous au travail! Tout le monde (ou presque) s’en plaint, mais tout le monde use et parfois abuse de l’email !

Arrêtez de lire vos emails et mettez-vous au travail!

Dans les années 95, on se réjouissait de recevoir des courriers électroniques à un point tel que la notification sonore « You’ve Got a Mail » a fait un malheur en nombre de téléchargements. Dans les années 2000, on s’est réjouit de voir s’afficher des notifications nous permettant de ne pas rater le ou les messages tant attendus ou espérés. Depuis quelques années, nous sommes de plus en plus nombreux à recevoir et lire les messages électroniques sur plusieurs supports PC, tablettes et smartphones. Du point de vue de la mise à disposition et des systèmes d’alertes, tout fonctionne bien !

Du point de vue de la productivité, le courrier électronique est de plus en plus un facteur de dégradation. Si pour les communications personnelles, tout va pour le mieux, il en est différemment dans le monde professionnel et quand les deux se rencontrent, il n’est pas rare de frôler l’absurde ! J'aime :

Psychologie des écrans

Fear Of Missing Out. Documentaire sur ARTE : « Hyperconnectés, le cerveau en surcharge » Le documentaire d’Arte intitulé Hyperconnectés, le cerveaux en surcharge est visible sur internet jusqu’au 10 septembre 2016.

Documentaire sur ARTE : « Hyperconnectés, le cerveau en surcharge »

Au delà, il sera possible de commander le DVD. Ce documentaire passionnant traite à mi-parcours du multitâche. A ce sujet, il est intéressant de considérer le sens du terme « multitâche » en informatique. Dans la définition sur wikipédia on peut noter dans la phrase « … permet d’exécuter, de façon apparemment simultanée, plusieurs programmes … » la partie qui doit mériter toute notre attention : « apparemment simultanée ». En effet, dans l’usage courant quand il s’agit de nos capacités à faire plusieurs choses à la fois, on utilise facilement le terme multitâche avec à l’esprit que l’on fait deux choses très exactement en même temps, comme si on pouvait se découper en deux. Un deuxième enseignement à tirer notre point de vue : L’hyperconnexion renvoie au droit à la déconnexion souvent entendu comme le droit à ne pas être dérangé hors de son lieu de travail.

Hyperconnectés : le cerveau en surcharge. Chaque jour, cent cinquante milliards d'e-mails sont échangés dans le monde.

Hyperconnectés : le cerveau en surcharge

Les SMS, les fils d'actualité et les réseaux sociaux font également partie intégrante de notre quotidien connecté, tant au bureau qu'à l'extérieur. Nous disposons ainsi de tout un attirail technologique qui permet de rester en contact avec nos amis, nos collègues, et qui sollicite sans cesse notre attention. Comment notre cerveau réagit-il face à cette avalanche permanente de données ? Existe-t-il une limite au-delà de laquelle nous ne parvenons plus à traiter les informations ? Perte de concentration, stress, épuisement mental, voire dépression... : si les outils connectés augmentent la productivité au travail, des études montrent aussi que le trop-plein numérique qui envahit nos existences tend à diminuer les capacités cognitives. Court-circuit.