background preloader

Critiquer

Facebook Twitter

Faire/Recevoir des reproches

« Rien n'est plus facile que de critiquer !

La difficulté réside à convertir ce qui est négatif en positif » Will Rogers

« La critique est, en réalité, un lieu où nous plaçons notre colère. Et que faisons-nous ensuite ? Nous nous mettons à critiquer, ce qui vaut bien mieux que de nous arrêter un instant pour contempler notre propre rage. » Jorge Cassieri

La « règle des trois tiers » : un tiers des gens qui nous aiment, un autre tiers qui nous détestent, et celui qui reste est constitué de personnes qui ne nous connaissent pas mais qui émettent quand même un avis.

« Pour éviter la critique, ne faites rien, ne dites rien, ne soyez rien » Elbert Hubbard

La critique est facile, mais l'art est difficile.

Voici pourquoi tu critiques ! Les critiques destructives : le problème vient de celui/celle qui les émet, pas de celui/celle qui les reçoit. Parfois, on entend des critiques et des jugements qui sont prononcés sans la moindre intention constructive. Pour une raison obscure, il y a toujours des personnes qui projettent leur négativité et leurs insécurités en jugeant à travers des critiques ce que les autres font ou cessent de faire, disent ou cessent de dire… Des personnes qui passent leur temps à transmettre et à diffuser ce qui, selon elles, ne s’apparente qu’à des défauts et des mauvais exemples de conduite. Nous avons tou-te-s, dans une certaine mesure, été victimes et producteur-trice-s de jugements et de critiques destructives.

En fait, cette passion pour la critique a atteint une telle magnitude que des programmes de télévision et de radio ne se basent désormais que sur cela : essayer de faire du mal aux personnes en les critiquant et en les jugeant. Aujourd’hui, ces programmes sont de plus en plus nombreux et ont des taux d’audience très élevés. Pour quelle raison ? Pourquoi critiquons-nous de cette façon ?

1. 2. 3. Arrêtez de gérer les critiques. Il y a quelques mois je commettais un billet sur la formulation de critiques constructives. Maintenant que vous êtes devenus des experts en la matière, voyons cette semaine ce qui se passe quand nous sommes de l’autre côté de la barrière, à savoir quand nous faisons l’expérience d’être l’objet d’une critique.

Je ne vous ferai pas l’affront de présenter une énième méthode pour “gérer les critiques”. Elles pullulent sur le web et vous verrez qu’ici, mon propos se dirige sur une autre voie. Gageons que l’autre n’est pas forcément rompu à la communication assertive ou au feedback 2.0. Une question demeure. En effet, si certaines critiques sont bien acceptées, il y en a d’autres qui le sont beaucoup moins. Suivant le degré d’impact qu’elles ont généré, ces critiques peuvent nous affecter profondément et durablement au niveau émotionnel comme au niveau relationnel. Vous constaterez que depuis le début de ce billet, je n’ai employé qu’une seule fois le terme de « gérer les critiques« . Comment formuler une critique constructive? Vive les objections ! Lorsque nous présentons un projet, une solution ou même juste une idée, il arrive fréquemment que des objections viennent refroidir notre enthousiasme.

Frustrés, nous risquons alors de nous justifier, de défendre bec et ongles notre point de vue, ou pire, de renoncer à notre projet, notre solution ou notre belle idée. Or, il existe une façon bien plus efficace de gérer les objections : les accueillir avec joie. Voici trois bonnes raisons d’opérer ce changement de paradigme. Raphaël – L’école d’Athènes.Fresque – 1509 (détail).Chambre de la Signature, Vatican. 1. L’objection est un phénomène naturel Ce projet auquel nous voulons faire adhérer d’autres personnes, cette solution que nous proposons et même cette idée qui vient de jaillir à l’instant, notre cerveau les mûrit depuis longtemps. Notre interlocuteur, lui, les découvre. A l’inverse, une absence d’objection pourrait indiquer un manque d’intérêt ou révéler un déni de prise de conscience. 2. 3. Sentiments négatifs.

Désaccord

Jugement. Imperfection. Recevoir des critiques. Autocritique. Esprit critique. Criticism. L'art de pourrir ses relations.