background preloader

Patrimonialisation/parcs et jardins

Facebook Twitter

L’esprit du lieu convoqué : patrimonialisation et enjeux. - Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage. L’esprit du lieu convoqué : patrimonialisation et enjeux.

L’esprit du lieu convoqué : patrimonialisation et enjeux. - Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage

L’esprit du lieu « [n’existe-t-il] que lorsque nous nous trouvons à l’intérieur d’un lieu, ou [existe-t-il] aussi de l’extérieur d’un lieu, lorsque nous en regardons le paysage » ? Cette question posée par Louise N. Boucher à propos du site des chutes Chaudières (Canada) appelle à réfléchir à la notion d’esprit du lieu, définie par Christian Norberg-Schulz comme « la propriété la plus compréhensive de n’importe quel lieu ». Ainsi inhérent au lieu et à son paysage, cet esprit devrait-il subir un processus de patrimonialisation qui consisterait à l’identifier afin de le protéger et de le mettre en valeur.

Les Enjeux de la Patrimonialisation contemporaine. La patrimonialisation des parcs et jardins remarquables : de conflits en consensus ? - Persée. Remarquables — appartenant essentiellement au domaine privé — n'apparaissent pas a priori comme terrains fertiles en enjeux de pouvoir et en conflits d'acteurs du domaine patrimonial.

La patrimonialisation des parcs et jardins remarquables : de conflits en consensus ? - Persée

Périodiquement remises au goût du jour par leurs propriétaires jusqu'au début du XXe siècle, ces portions de paysage modèle, aujourd'hui frappées d'obsolescence, ont connu des fortunes diverses. Au mieux conservées et entretenues en l'état, elles ont souvent fait les frais de l'appauvrissement, de la dégradation, voire du démembrement ou du lotissement, dans l'indifférence quasi générale. Depuis à peine trois décennies, la reconnaissance patrimoniale des parcs et jardins, lente mais progressive, s'est accélérée, multipliant les intervenants, les fonctions, les usages de ces sites dont la pérennité implique désormais de nouvelles exigences, de nouveaux moyens ou de nouvelles contraintes. Les derniers mondes sauvages - Des paradis ancestraux - Regarder le documentaire complet.

Ville internationale, image internationale, le cas de Montréal. Partie 2 : La centralité, levier de l'image internationale des villes nord-américaines. L'exemple montréalais. Retour vers la Partie 1 : l'internationalité de Montréal par les aménagements urbains 1.

Ville internationale, image internationale, le cas de Montréal. Partie 2 : La centralité, levier de l'image internationale des villes nord-américaines. L'exemple montréalais

Crise et renouveau des centres dans les villes nord-américaines 2. La lente mise en visibilité de la centralité historique de Montréal 3. Pour exprimer leur vocation de métropole, les capitales et les grandes villes du monde entier portent leurs efforts sur leur centre-ville, bien que la croyance selon laquelle toute centralité signifie développement soit à relativiser (Devisme, 2005). Montréal propose des aménagements urbains qui renforcent sa centralité métropolitaine, grâce aux espaces publics, aux projets urbains phares et à des activités récréatives pour tous. Crise et renouveau des centres dans les villes nord-américaines Le déclin industriel a entraîné, à partir de la seconde moitié du XXe siècle, un déclin démographique important dans plusieurs villes nord-américaines.

La skyline d'une ville nord-américaine A. J. Waterfronts en Amérique du Nord Clichés : Ch. D. Patrimonialisation et (re)valorisation touristiques dans la métropole d’eThekwini (KwaZulu-Natal, Afrique du Sud) : à la croisée des enjeux politiques et économiques. 1 Avec 10,5 % du total national, le KwaZulu-Natal se situe au troisième rang national en nombre de nu (...) 2 Si en Afrique du Sud les vacances sont l’apanage du marché ultramarin (pour plus de 50 % des Améric (...) 1Le KwaZulu-Natal, l’une des neuf provinces d’Afrique du Sud, se situe à la confluence des flux touristiques domestiques et étrangers du pays.

Patrimonialisation et (re)valorisation touristiques dans la métropole d’eThekwini (KwaZulu-Natal, Afrique du Sud) : à la croisée des enjeux politiques et économiques

Les différentes clientèles, qu’elles soient étrangères (hors continentale et continentale) ou locales, arpentent ce même lieu d’agrément. En 2009, la province a accueilli 1,21 million de visiteurs étrangers et 8,8 millions de séjours touristiques internes (Tourism KwaZulu-Natal, 2010). Dans le premier cas, elle occupe une place non négligeable à l’échelon national ; dans le second cas, elle est en situation de leadership1. En termes de pratiques, les visiteurs extérieurs ont coutume d’expérimenter ici la découverte du patrimoine culturel et de la vie sauvage, de la vie nocturne ou les achats. 4 Entretien avec M.

Cliché : F. 12 Que J. 3303331600602 EX. Le jardin, monument vivant. Pédagogie du patrimoine des jardins en Europe - Paysage et patrimoine sans frontière. Le projet "Le jardin, monument vivant.

Le jardin, monument vivant. Pédagogie du patrimoine des jardins en Europe - Paysage et patrimoine sans frontière

Pédagogie du patrimoine des jardins en Europe" est un projet de coopération transnationale né à Ravenne en 1998, conçu par Aline Rutily, conseillère pédagogique en arts visuels, écrivain et chercheure (Laboratoire esthétique et Sciences des Arts Université Paris 1 Panthéon Sorbonne). Ce projet associe aujourd’hui différents partenaires belges, italiens, grecs, roumains, espagnols, portugais et français. Il s’inscrit dans le programme Education et Formation Tout au Long de la Vie visant à renforcer la dimension européenne de l’enseignement scolaire et à en accroître la qualité, par le dialogue interculturel Le projet est axé sur l’élaboration et la confrontation de stratégies éducatives innovantes, appropriées aux apprentissages du patrimoine des jardins dès l’école maternelle. Ce projet coordonné par l’Association Paysage et patrimoine sans frontière donne lieu à des "carnets de jardin interactifs" mis en ligne sur ce site, Historique du projet 1998.