background preloader

2014

Facebook Twitter

Doc_346472.pdf. Eloge de la redocumentarisation. Titre alternatif de ce billet : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la redocumentarisation sans jamais avoir osé le demander.

Eloge de la redocumentarisation

PROLOGUE. La redocumentarisation n'est pas un joli mot. Lecture publique : Scolaires. Prêts de documents Le prêt s'adresse à tous les établissements scolaires et spécialisés de Dunkerque.

Lecture publique : Scolaires

La bibliothèque Hors les Murs étudiera avec vous vos besoins et vos attentes pour mettre à votre disposition la meilleure offre de service documentaire : dépôts thématiques, réassort de la BCD, prêt aux élèves… Le prêt de documents est conditionné à une visite-découverte de la bibliothèque la plus proche de votre structure au moins une fois par an. Abonnement gratuit Des prêts longue durée (2 mois) de 30 livres et revues, après signature d'une convention Des services de conseil et d’expertise pour la gestion et/ou la constitution de la BCD.

Des dépôts thématiques : les bibliothécaires vous proposent des sélections documentaires et restent à votre écoute pour la réalisation de nouvelles thématiques. Envoyer un courrielFormulaire de demande Voir aussi Le fonds l’Enfant, l’Adulte Aide au FIPE Fond d'Intervention Pédagogique et Educatif (FIPE) La lecture publique en France. Le 18 novembre 1966, un Comité interministériel, présidé par le Premier ministre, mettait à son ordre du jour les problèmes de la lecture publique en France.

La lecture publique en France

Ce comité décidait de confier à un groupe de travail l'étude approfondie de ces problèmes et la recherche des moyens propres à les résoudre. Le groupe de travail que présidait M. Développement de la lecture publique / Bibliothèques / Livre et lecture / Disciplines et secteurs. Observatoire de la lecture publique. Lecture publique (politique culturelle) Filiation : de la documentologie de Paul Otlet à la redocumentarisation de Roger T. Pédauque... Selon ce dossier très complet sur Paul Otlet de Savoir-CDI, la documentologie c’est : la discipline qui étudie les propriétés des documents, leurs flux et les moyens d’en traiter le contenu en vue d’une accessibilité optimale.

Filiation : de la documentologie de Paul Otlet à la redocumentarisation de Roger T. Pédauque...

Elle devient, plus tard, la science de l’information. Belle notion donc ! (à ne pas confondre avec la démonologie, quoique, des fois . Elle représente la rupture qu’Otlet opère avec la bibliographie. Si la documentologie a laissé sa place aux sciences de l’information il me semble y avoir un très belle parentée entre ce terme et celui de redocumentarisation, du mystérieux personnage de Roger T. Pour définir la re-documentatisation, il faut commencer par s’entendre sur le terme « documentarisation« . Éclairages sur la redocumentarisation. Je voulais faire un billet sur la rocambolesque et édifiante histoire de l'article de Wikipédia sur l'EPR, mais Olivier m'a devancé et son analyse, en raisonnant sur la redocumentarisation, me paraît très pertinente.

Éclairages sur la redocumentarisation

Du coup, je me suis dit qu'il serait peut être temps de faire ce billet, toujours remis, pour expliquer la notion. Pour définir la re-documentatisation, il faut commencer par s'entendre sur le terme "documentarisation". Documentariser, c'est ni plus ni moins "traiter un document" comme le font, ou le faisaient, traditionnellement les professionnels de la documentation (bibliothécaires, archivistes, documentalistes) : le cataloguer, l'indexer, le résumer, le découper, éventuellement le renforcer, etc. On préfère "documentariser" à "documenter", qui renvoie plutôt à la création d'un ou de plusieurs documents pour expliquer un objet ou une action, mais dans nombre de cas les deux activités se recoupent.

Le numérique est une opportunité formidable de redocumentarisation. La redocumentarisation, un défi pour les sciences de l’information. 1Les sciences de l’information viennent de passer un cap.

La redocumentarisation, un défi pour les sciences de l’information

Elles s’étaient construites sur un ordre documentaire relativement stable durant le XXe siècle. Même s’il subissait une explosion quantitative, même s’il intégrait de nouveaux supports comme l’audiovisuel, sa structure générale suivait des règles et canaux qui étaient repérés. FADBEN. Florence ThiaultPRCE en documentation, Université de Rennes 2 Article publié dans le Médiadoc n°4 de Mai 2010 Le document numérique Le document est défini traditionnellement par l’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) comme un « ensemble formé par un support et une information, généralement enregistrée de façon permanente, et tel qu’il puisse être lu par l’homme ou la machine ».

FADBEN

Eloge de la redocumentarisation. Redocumentarisation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Redocumentarisation

La redocumentarisation[1] désigne d'abord le second traitement documentaire que connaissent les documents à l'ère numérique. Il renvoie plus largement au passage d'un type de documentation à un autre : le système documentaire issu de l'imprimé s'appuie sur la description conjointe du texte et du support tandis que les technologies numériques impliquent de dissocier les deux. Il s'agit d'un mouvement massif et désordonné de renouvellement du traitement de l'information, qui influence en retour le rapport au savoir. Les conditions de productions et d'échanges de documents numériques, passant par l'enrichissement des métadonnées, modifient la manière dont l'information se trouve identifiée et localisée. Notes et références[modifier | modifier le code]