background preloader

LOUIS 27

Facebook Twitter

VICTOIRE!!! Patrick Balkany renonce à se présenter aux élections législatives de 2017! Une pétition contre l'investiture de Patrick Balkany atteint 100.000 signatures en 4 jours. Après les réactions des politiques, celle des citoyens.

Une pétition contre l'investiture de Patrick Balkany atteint 100.000 signatures en 4 jours

Une pétition, lancée il y a quatre jours sur la plateforme Change.org et intitulée " NON à la candidature LR de Patrick Balkany pour les élections législatives de 2017 ! " vient de passer le cap des 100.000 signatures. Pour comparaison, le Collectif des Levalloisiens avait tenté en juin 2015 sur ce même site un très sérieux " STOP au lynchage ! Soutien à Patrick et Isabelle Balkany" qui avait recueilli en tout et pour tout… 1157 soutiens (sic !). A l'origine de cette pétition, un certain Xavier Jandot dit "Danjou", habitant de Lyon, qui, apprenant que "la commission nationale du parti Les Républicains a choisi d'investir monsieur Patrick Balkany comme candidat aux prochaines élections légistatives de 2017" a décidé "de réagir (…) afin qu'un maximum de signatures soit adressé au ténors de la droite, et ainsi faire pression en vue d'obtenir le retrait de cette candidature, au nom de la déontologie la plus élémentaire.

" Loi travail : non, merci ! – LobbyCitoyen. Madame, Monsieur, Vous allez prochainement devoir voter sur la loi Travail.

Loi travail : non, merci ! – LobbyCitoyen

Comme vous le savez sans doute, ce texte remet en cause les fondements du code du travail appelés la hiérarchie des normes et le principe de faveur, garantissant l’égalité entre les salarié-e-s. Dans de nombreux cas, l’accord d’entreprise va primer sur la loi généralisant les logiques de dumping social. La réforme des licenciements économiques, qui permet à une entreprise de licencier sans réels problèmes économiques, va légaliser les licenciements boursiers.

L’extension des accords de compétitivité va généraliser le chantage à l’emploi et permettre, par accord d’entreprise, de remettre en cause les clauses de notre contrat de travail (temps de travail, mobilité,..) D’un point de vue économique, ce texte de loi, en permettant le travailler plus pour gagner moins, ne créera pas d’emplois. LOUIS 27. @NicolasSarkozy NON à la candidature LR de Patrick Balkany pour les élections #législatives2017. Je m'appelle Xavier Jandot dit Danjou et j'habite à Lyon. J'ai appris mercredi 22 juin par la presse que la commission nationale du parti Les Républicains a choisi d'investir monsieur Patrick Balkany comme candidat aux prochaines élections législatives de 2017. Cette information, comme tant d'autres concernant les hommes et les femmes de l'échiquier politique français, m'a profondément consterné et révolté. J'ai décidé pour cette fois de réagir en lançant une pétition via la plateforme change.org, afin qu'un maximum de signatures soit adressé au ténors de la droite, et ainsi faire pression en vue d'obtenir le retrait de cette candidature, au nom de la déontologie la plus élémentaire.

Je veux reprendre espoir en imaginant que ma requête, partagée et relayée via les réseaux sociaux, sera entendue et aboutira à une victoire certes toute relative, mais ô combien symbolique! - au président du parti Les Républicains, monsieur Nicolas Sarkozy; Xavier Jandot dit Danjou. Essonne : à bout, une usagère du RER C lance une pétition - Le Parisien. Alexandra a publié cette pétition sur Internet comme on lance une bouteille à la mer. « Sans y croire et pensant que cela n’intéresserait personne. » Mais en 48 heures, son plaidoyer pour dire « stop aux conditions de voyage désastreuses dans les RER franciliens » publié sur le site Internet de change.org a déjà recueilli plus de 700 signatures d’usagers qui se sont reconnus dans son témoignage. « Mardi a été la journée de transport de trop, écrit Alexandra, qui emprunte chaque jour le RER C entre Dourdan et Paris.

Essonne : à bout, une usagère du RER C lance une pétition - Le Parisien

Quand j’ai commencé à travailler sur Paris il y a quelques années, je mettais environ 1 h 15. Aujourd’hui j’en suis à 4 heures de transport quotidiennes, avec des journées intolérables comme celle d’hier où il m’a fallu 3 h 30 pour rentrer chez moi en empruntant 5 trains. Si cela arrivait une ou deux fois par an, je comprendrais. Mais cela arrive au moins une fois par semaine, sans compter les retards et des conditions inhumaines au quotidien. » leparisien.frC.