background preloader

14/04 - 20/04

Facebook Twitter

Près de 13% de ventes mondiales de mobiles sont des Phablettes. Au dernier trimestre 2014, les Smartphones dotés d’un écran supérieur à 5,5 pouces, plus communément appelées « Phablettes », ont enregistré leur meilleur score de vente, soit 12,8% des quantités mondiales de mobiles depuis leur commercialisation en 2012, selon une étude GfK. En tête de l’adoption de ce type d’appareil, l’Asie Pacifique, qui représentait sur la période 17,5% de tous les appareils mobiles vendus dans la région, soit un volume qui a doublé en l’espace d’un an.

Au Moyen-Orient, la part des Phablettes était de 11,1%, « avec la encore un ratio qui a doublé par rapport au 4ème trimestre 2013 », selon l’étude. Toutefois, constate-t-elle, leur part de marché était inférieure en Europe, à 6,4% vs 3% un an plus tôt. « Dans ce contexte, le marché français a écoulé plus de 1,5 million de Phablettes en 2014, dont plus de la moitié uniquement sur le dernier trimestre de 2014 (…) », souligne Michael Mathieu, directeur des marchés de l’image et de la téléphonie chez GfK. BlaBlaCar devient leader en Allemagne avec le rachat de son rival Carpooling. Le bras de fer féroce entre Carpooling (Mitfahrgelengenheit.de) et BlaBlaCar a pris fin. Le site de covoiturage français a finalement pris le dessus sur le marché allemand, en annonçant le rachat de son concurrent, a-t-on appris dans un communiqué. Acteur historique depuis 2001, Carpooling.com (qui possède également Carpooling.fr) avait tenté de faire face à l’arrivée de ce nouveau rival français installé outre-Rhin depuis 2013.

En 2014, l’Allemand revendiquait une base de plus de cinq millions de membres inscrits en Europe. Le montant de la transaction n’est pas été précisé. Le rachat s’est en tout cas effectué auprès des fondateurs, de Daimler, soutien historique, et du fond de capital-risque Earlybrid. Basée à Munich, l’équipe de Carpooling.com travaillera avec l’équipe allemande BlaBlaCar constituée il y a deux ans à Hambourg.

Dans la foulée, le site de covoiturage annonce également le rachat du hongrois AutoHop. Médiamétrie publie les premiers résultats de l'audience Internet global 3 écrans. 14/04/2015 - Médiamétrie publie les premiers résultats de l’audience Internet global 3 écrans Pour la première fois, Médiamétrie publie ses résultats de l’audience internet global 3 écrans. En exclusivité pour 100%MEDIA, Estelle Duval, Directeur du département Internet de Médiamétrie, commente en vidéo ces chiffres. Au cours du mois de janvier 2015, 44,4 millions d’internautes de plus de 15 ans se sont connectés à un ordinateur et/ou un mobile et/ou une tablette, soit plus de 4 Français sur 5 (86,2%).

Le profil des utilisateurs ordinateur + mobile apparaît plus masculin et plus jeune que l’audience ordinateur et tablette : 25% de ces internautes sont âgés de 15-24 ans contre 16% pour l’audience 3 écrans. Le profil des utilisateurs 3 écrans est également plus masculin mais aussi plus CSP+, avec une population majoritairement âgée de 25-49 ans. iOS 9 : ce que l'on peut attendre. iOS 9 est disponible en France. Comment mettre à jour son iPhone ou iPad ?

Quelles sont les nouveautés saillantes de la nouvelle mouture ? Le point. Comment effectuer la mise à jour vers iOS 9 iOS 9 a été officiellement lancé par Apple le 16 septembre. Tous les terminaux compatibles avec iOS 8 sont pris en charge, c'est-à-dire tous les modèles d'iPhone à partir de l'iPhone 4S. Du côté de la tablette d'Apple, tous les modèles sont éligibles hormis l'iPad 1. Avant de se lancer, il est vivement recommandé de libérer de l'espace mémoire (faire le ménage dans les photos et supprimer les apps inutilisées). Selon le spécialiste de l'Analytics Mixpanel, iOS 9 représentait déjà un taux de pénétration de 12% au sein du parc de terminaux iOS 24h après sont lancement. Le 24 septembre, une première mise à jour, iOS 9.0.1 était disponible, corrigeant quelques bugs, concernant les alarmes ou les vidéos dans Safari. Les principales fonctionnalités d'iOS 9 Apple a présenté News.

A lire aussi : Télé publique et Internet : “la mission d’éducation doit être la priorité”, Alexandre Moatti, chercheur. L’auteur d’“Au pays de Numérix” milite pour un renouveau de l’exception culturelle par la mise à disposition gratuite des ressources de la télé et de la radio publiques sur Internet. L'audiovisuel public, la connaissance et Internet Non, ce n'est pas le titre d'une fable de La Fontaine : ç'aurait pu, tant le rapport du premier aux deux autres tourne parfois à la fable, justement, et parce que aussi il faudrait une morale à cette histoire, disons un fil directeur, une stratégie, et sans doute même une nouvelle vision.

Commençons par la radio publique : elle est d'actualité. De la crise actuelle à Radio France, on peut penser diverses choses : trop forte rigueur budgétaire, coûts non maîtrisés de longue date, investissements immobiliers non indispensables, absence de stratégie, profil du récent président... Sur ces deux derniers points, rappelons un des éléments déterminants de la nomination de M.

“Informer, éduquer et divertir” Faire vivre les émissions sur Internet Alexandre Moatti. Google va bientôt faire remonter du contenu d'app Android non installées - JDN. Dans le cadre de sa mise à jour "mobile-friendly", Google annonce que le contenu d'app indexé va commencer à remonter sur tous les terminaux Android.

Il sera même privilégié dans les résultats sur mobile. Sur Android, les recherches réalisées par Google pouvaient déjà faire remonter du contenu indexé à l'intérieur des apps qui ont effectué les démarches nécessaires, et qui ont été installées sur le terminal de l'utilisateur. C'est par exemple le cas de celles de YouTube ou de Twitter. Mais désormais, "à partir de cette semaine", ces recherches vont pouvoir faire remonter du contenu dans des apps que l'utilisateur n'a pas téléchargé. Un bouton l'invitera à les installer dans le Play Store de Google. Dans l'exemple donné par Google (voir ci-dessous), on aperçoit même plusieurs apps à installer alignées, que l'on peut faire défiler dans les résultats avec le doigt, comme dans un carrousel.

Netflix et ses tarifs fixés en fonction du taux de piratage. Et par ailleurs, il faut savoir que le géant de la VOD base de nombreuses décisions stratégiques en fonction des statistiques de ce concurrent. En septembre 2013, la vice-présidente en charge des acquisitions de contenus avait expliqué que Netflix utilise la popularité des contenus dans les plateformes de téléchargements illégaux afin de déterminer lesquels de ceux-ci il faut acquérir et donc proposer aux utilisateurs. Mais il se trouve que même les tarifs appliqués par Netflix peuvent être influencés par les chiffres du piratage, dans un marché donné. Ainsi, plus les internautes téléchargent illégalement dans votre pays, moins les prix des abonnements y seront élevés, compétitivité oblige.

En tout cas, c’est ce qui a récemment été expliqué par le Chief Financial Officer du géant de la VOD. Le piratage influe sur les tarifs appliqués dans les marchés extérieurs (des Etats-Unis). Concernant les VPN (Source) East Africa home TV penetration reaches 23% at end of 2014. The five countries of the East African Community (EAC) had 33.61 million households and a household television penetration rate of 23 percent at the end of December 2014, said research firm Dataxis.

Kenya is the most developed market in the region with 12.04 million households and a TV household penetration rate of 32 percent. Uganda has 7.35 million households and a TV household penetration rate of 25 percent, followed by Tanzania with 7.35 million households and a home TV penetration rate of 17 percent. Pay-TV services accounted for approximately 1.61 million households meaning that free-to-air broadcasting is still the primary access method in over 79 percent of TV households.

Tanzania has the largest Pay-TV base in the region with 592,700 users, accounting for 36 percent of the EAC total. Kenya was second with 561,000 users, followed by Uganda with 359,000, Burundi with 62,500 and Rwanda with 38,000. There were 6.16 million FTA users across the EAC at the end of 2014. Google bientôt "mobile-friendly" : 64% des sites français pas prêts - JDN.

L'éditeur Yooda a analysé plus d'un million de pages d'accueil de sites web pour savoir si elles étaient prêtes pour la mise à jour "mobile-friendly" du 21 avril. Certains secteurs s'en sortent mieux que d'autres. Editeur français de solutions dédiées au SEO, Yooda a analysé 1,055 millions de pages d'accueil de sites français pour savoir si elles étaient qualifiées de mobile-friendly par Google, et si elles allaient donc pouvoir être privilégiées dans les résultats que remontera Google sur mobile après le 21 avril prochain. Résultat : près des deux tiers des sites analysés (64%) ne sont pas mobile-friendly. Comme le montre l'infographie ci-dessous, certains secteurs sont au-dessus de cette moyenne, mais certains font aussi mieux : c'est le cas des sites de cuisine, notamment, avec 58% des sites testés qui sont mobile-friendly. Ces services innovants découverts au salon e-Marketing 2015 : Ces services innovants découverts d'e-Marketing Paris 2015 - JDN.