Tableau de chasse

Facebook Twitter

Mathieu barbot (mbarbot) Bienvenue sur Twitterreur [MàJ] « Moi je, je trouve que. Depuis quelque temps, on en a déjà parlé, les politiques ont largement investi les réseaux sociaux.

Bienvenue sur Twitterreur [MàJ] « Moi je, je trouve que

De façon plus ou moins officielle, plus ou moins collective, plus ou moins ordonnée : pages officielles des partis, profils et/ou fan pages de personnalités, groupes à la gloire d’untel ou unetelle… Globalement, ils maîtrisent à peu près Facebook, mais ont beaucoup plus de mal sur Twitter, où les esprits taquins, les méchants blogueurs et autres kalachnikov de la vanne sont légion.

On y rencontre plusieurs cas de figure : les vrais politiques qui tiennent vraiment leur compte en direct (déléguant éventuellement une partie à un assistant), les évidemment traités par un assistant, les fake qui se voient comme le nez au milieu de la figure (sauf Yves Jégo, qui prend tout pour argent comptant). Au final, il y a surtout trois catégories :

Yves Jégo. Mon alter égoût. Aujourd’hui, je voudrais vous présenter mon nouveau nouvel ami, avec qui j’adore débattre sur Twitter, mon alter égoût.

Mon alter égoût

Vous le connaissez sans doute, mais ne saviez pas qu’il était si facilement accessible. Il s’appelle Yves Jégo, et était Secrétaire d’Etat aux Colonies à l’Outre Mer, poste dont il a sauté après la grande crise en Guadeloupe pour redevenir député de Seine-et-Marne (vous savez, ce grand département qui s’est trompé de région et prétend être en Ile-de-France alors qu’il est de toute évidence en province – la sale remarque parisianiste, check). Yves Jégo est aussi candidat aux régionales (en Ile-de-France donc) sur la liste de la souriante Valérie Pécresse.

Surtout, Yves Jégo fait partie des politiques qui twittent beaucoup, et semble-t-il en personne. Les déboires d'Yves Jego sur Twitter.