background preloader

Evolution de l' Union Europeenne

Facebook Twitter

Europe : les illusions d'Emmanuel Macron. Le programme européen d'Emmanuel Macron qui a été présenté ce 2 mars se veut d'un fédéralisme assumé concernant l'évolution de la zone euro.

Europe : les illusions d'Emmanuel Macron

L'ancien ministre de l'Économie prône un fédéralisme assumé de la zone euro avec la création d'un budget propre, d'un « ministre de l'Économie et des Finances » et d'un parlement regroupant des élus des États membres. Autant de mesures qui visent à combler le manque d'autorité politique au sein de l'union économique et monétaire. Un manque qui a, depuis la crise de 2010, été diagnostiqué comme une des faiblesses majeures de la monnaie commune. Ces propositions sont, donc, a priori les plus logiques du monde. Le cadavre de l’UE – RussEurope. Le Brexit oblige les divers dirigeants des pays de l’Union européenne à une prise de conscience de la crise que connaît cette dernière.

Le cadavre de l’UE – RussEurope

On constate que ce sont les dirigeants français qui ont le plus de mal à intégrer cette nouvelle réalité et à y faire face. La sortie du monde des illusions semble particulièrement pénible, que ce soit pour François Hollande ou pour Manuel Valls.

Quelle politique économique ?

Les dangers d'un ministre des Finances de l'euro. Pourquoi Villeroy de Galhau veut un ministres des finances de la zone euro Les raisons qui poussent le gouverneur de la Banque de France à vouloir un ministre des Finances de la zone euro sont bien connues, et contenues d’ailleurs dans les manuels d’économie politique qu’il ingérait à Sciences-Po puis à l’ENA.

Les dangers d'un ministre des Finances de l'euro

Les politiques économiques sont en effet composées d’un « mixte » entre politique monétaire (c’est-à-dire gestion des taux bancaires et de la monnaie) et politique budgétaire. Dans la construction maastrichtienne imposée par la Prusse, la politique monétaire est intégrée au niveau communautaire, de façon d’ailleurs indépendante, par la Banque Centrale Européenne. En revanche, les politiques budgétaires demeurent décentralisées.

Brexit

Pourquoi l'Europe menace la Grèce d'une expulsion de Schengen. Why the Euro Is A Dead Currency. I have been warning that government can do whatever it likes and declare anything to be be a criminal act.

Why the Euro Is A Dead Currency

In the USA, not paying taxes is NOT a crime, failing to file your income tax is the crime. The EU has imposed the first outright total asset reporting requirement for cash, jewelry, and anything else you have of value stored away. As of January 1st, 2016, ALL GREEKS must report their personal cash holdings, whatever jewelry they possess, and the contents of their storage facilities under penalty of criminal prosecution. » Jacques Sapir, la polémique (I) Le texte de Stefano Fassina Source : Jacques Sapir, sur son blog RussEurope, le 24 août 2015.

» Jacques Sapir, la polémique (I)

» Zone euro : que veut l’Allemagne ? Source : Romaric Godin, pour La Tribune, le 10 août 2015.

» Zone euro : que veut l’Allemagne ?

Angela Merkel et Wolfgang Schäuble pourraient bien être d’accord sur l’avenir de l’Europe (Crédits : Reuters) Au lendemain de l’accord grec, Berlin envoie des messages sans équivoque : l’Allemagne cherche un renforcement de la surveillance budgétaire en zone euro. Et la France ne devrait pas pouvoir s’y opposer. Europe : le déni de soi. Au premier degré, ce fétichisme des règles tient à l'embrouillamini institutionnel dans l'Union : les compromis décisionnels sont sacralisés parce qu'ils ont été difficiles à obtenir.

Europe : le déni de soi

Comme tout le monde y a mis du sien, ils sont le bien commun, le lien, l'astreinte et le point d'honneur d'une classe politique multinationale. Cette complexité dans un cadre mal défini fait que la décision elle-même importe plus que son contenu. A cette prépondérance de la procédure sur les effets, la classe politique européenne trouve bien des avantages : la rétribution pour avoir abouti est immédiate, alors que les inconvénients sont éventuels et à venir. De plus, ce qu'il y a de sacrificiel dans l'européanisation de l'exercice du pouvoir lui ajoute une aura de moralité. A Finnish cautionary tale. Eurozone growth figures came out today.

A Finnish cautionary tale

Jacques Sapir : le plan d'aide à la Grèce, un «Blitz allemand» ? FIGAROVOX/ENTRETIEN - Un accord sur un troisième plan d'aide à 85 milliards d'euros vient d'être trouvé entre la Grèce et ses partenaires européens.

Jacques Sapir : le plan d'aide à la Grèce, un «Blitz allemand» ?

L'ancien président de la Commission européenne Romano Prodi le qualifie de «blitz allemand». Le décryptage de Jacques Sapir. Interview with Le Monde. " Carthago delenda est " ! - Regain 2012. Zone euro : que veut l'Allemagne ? « Il ne peut pas être possible que la France ne maîtrise pas encore son déficit budgétaire !

Zone euro : que veut l'Allemagne ?

Il existe une limite pour cela : 3 %. Si elle est dépassée, il doit y avoir des sanctions. » Cette déclaration du chef du groupe conservateur CDU/CSU au Bundestag Volker Kauder dimanche 9 août au journal Welt am Sonntag semble donner raison à Yanis Varoufakis qui, voici une semaine, affirmait que « la destination finale de la troïka est Paris. » Elle montre, en tout cas, que la dernière crise grecque semble avoir convaincu l'Allemagne d'accepter son rôle d'hegemôn, de puissance dirigeante de la zone euro. Et que la position allemande est beaucoup plus claire qu'il n'y paraît.

Qui est Volker Kauder ? Volker Kauder n'est pas n'importe qui. » Le Brixit le plus tôt possible, par Philippe Grasset. Ne faisons pas languir nos lecteurs : la course de vitesse engagée l’est entre deux évènements, – d’une part le référendum pour la sortie du Royaume-Uni de l’Europe (Brixit ou British Exit), d’autre part l’explosion-implosion de l’UE (c’est-à-dire l’Europe). Pour l’instant et avant d’élaborer plus avant sur cette sympathique alternative, voyons quelques éléments d’information sur le référendum britannique, et particulièrement sur sa tendance à être tenu le plus rapidement possible, – désormais sans guère de doute en 2016 plutôt qu’en 2017. • D’abord, une rapide interview de RT, le 26 juillet 2015, du journaliste écossait Neil Clarke.

Et si l’Allemagne et la France s’entendaient pour sortir de l’euro ? Par Jean-Jacques Rosa. Et si l’Allemagne et la France s’entendaient pour sortir de l’euro ? Par Jean-Jacques Rosa FIGAROVOX/TRIBUNE- Pour les économistes Jean-Jacques Rosa et Gérard Lafay, il faut en finir avec la monnaie unique qui détruit les économies européennes. Mais la sortie de l’euro ne peut se faire unilatéralement et doit être concertée. Jean-Jacques Rosa est économiste et professeur à l’institut d’études politiques de Paris.

Crise grecque, euro, TAFTA : le décryptage de Jean-Michel Quatrepoint. FIGAROVOX/ENTRETIEN - Après la crise grecque, Jean-Michel Quatrepoint analyse les perspectives de l'Union européenne et les nouvelles situations de crise qu'elle risque selon lui de rencontrer. Jean-Michel Quatrepoint est journaliste économiste. Il a travaillé entre autres au Monde, à La Tribune et au Nouvel Economiste. Il a écrit de nombreux ouvrages, dont La crise globale en 2008 qui annonçait la crise financière à venir. Dans son dernier livre,Le Choc des empires. Etats-Unis, Chine, Allemagne: qui dominera l'économie-monde?

LE FIGARO. - Le Premier ministre grec a accepté un accord qui a déçu une grande majorité de ceux qui avaient voté «non» au référendum du 5 juillet, en acceptant la quasi-totalité des mesures proposées le 26 juin (TVA à 23% sauf exceptions, suppression des avantages fiscaux des îles, déréglementation de plusieurs secteurs, abaissement du plafond de dépenses militaires, privatisations d'entreprises publiques etc.). Prenez les Etats-Unis, zone monétaire unique. Crise grecque, euro, TAFTA : le décryptage de Jean-Michel Quatrepoint.

Problématiques liées aux crises des dettes souveraines

Le régime politique de l'Europe ? - Regain 2012. Los cinco Nobel de Economía que contemplan la salida de España del euro,Datos macroeconómicos, economía y política. Algunos de los economistas más prestigiosos ven una difícil salida a la crisis española, y contemplan, cuando no recomiendan, una vuelta a la peseta para acometer una fuerte devaluación y ganar competitividad. El Nobel de Economía da prestigio, pero también autoridad, mal que le pesara a Friedrich Hayek. El pope liberal aseguró, al recibir el galardón en 1974, que estaba «fuertemente en contra» del premio y que ningún hombre debería ser señalado como si fuese una referencia en un tema tan complejo como la economía. Pero lo cierto es que el Nobel ha servido como sello de calidad para distinguir a algunas de las voces más autorizadas en una disciplina que se ha vuelto tan sumamente subjetiva.

Por eso cobra tanta relevancia lo que opinen los premiados («hasta que gané el premio no me tuvieron realmente en cuenta», reconoció William Faulkner, que recibió el Nobel de Literatura en 1949). Toujours plus de Nobel d’économie euro-critiques ! L’euro, mélange de Kafka, Ponzi, Orwell et Ça. Dr Schäuble’s Plan for Europe: Do Europeans approve? – English version of my article in Die Zeit. On 15th July 2015 Die Zeit published this piece. Here is the original English language version. The reason five months of negotiations between Greece and Europe led to impasse is that Dr Schäuble was determined that they would. By the time I attended my first Brussels meetings in early February, a powerful majority within the Eurogroup had already formed.

Revolving around the earnest figure of Germany’s Minister of Finance, its mission was to block any deal building on the common ground between our freshly elected government and the rest of the Eurozone.[1] Thus five months of intense negotiations never had a chance. I am writing this not as a Greek politician critical of the German press’ denigration of our sensible proposals, of Berlin’s refusal seriously to consider our moderate debt re-profiling plan, of the European Central Bank’s highly political decision to asphyxiate our government, of the Eurogroup’s decision to give the ECB the green light to shut down our banks.

Like this: Pourquoi l'euro est l'instrument de la domination allemande. FIGAROVOX/TRIBUNE-Après l'accord conclu entre la Grèce et ses créanciers, l'influence allemande sur le continent européen est apparue au grand jour. Coralie Delaume considère qu'elle repose avant tout sur la monnaie unique. Coralie Delaume est journaliste. Elle a notamment publié «Europe. Les Etats désunis» (Michalon, 2014). Découvrez ses chroniques sur son blog. Grece-accord-zone-euro-allemagne. Négociations Grèce contre Allemagne et reste de l'eurozone – Victoire allemande par KO Le marathon de réunions de l'Eurogroupe puis du Conseil européen, 31 heures au total du samedi 11 au lundi 13 juillet, a abouti à un résultat qui se présente comme définitif.

Même si la crise grecque connaîtra à coup sûr dans les mois et les années qui viennent de nouveaux rebondissements, il est possible d'ores et déjà de tirer un bilan. Bref, la Grèce est totalement vaincue, l'échec de la tentative de changer la stratégie économique imposée à la Grèce par la Troïka est complet. Arnaud Parienty » Blog Archive » Euro : n’est-il pas temps d’arrêter les frais ? L’euro est mal né. Pour obtenir des Allemands qu’ils abandonnent leur totem anti-inflation, symbole de leur puissance, il a fallu construire la BCE sur le modèle de la Bundesbank et protéger l’euro contre le risque d’aléa moral, les Etats dépensiers risquant de l’être encore plus une fois affranchis du risque de voir leur monnaie subir les conséquences de leur manque de rigueur.

Des nouvelles de Chypre. La magistrale leçon d'économie de George Soros à Angela Merkel. Germany:out of EU? Note Natixis. En finir avec la rigueur ? Oser parler de rigueur quand les dépenses publiques sont en pleine dérive, c’est pervertir la signification des mots. Par Jean Yves Naudet.Un article de l’aleps. Lordon-Todd : Les intellectuels vont devoir parler au peuple.

CAE-zone_euro14.