background preloader

Crise grecque

Facebook Twitter

Greece 2017

Greece 2016. Grèce : pourquoi Alexis Tsipras veut être le "bon élève" de la troïka. Désormais, Alexis Tsipras doit entrer dans le vif du sujet.

Grèce : pourquoi Alexis Tsipras veut être le "bon élève" de la troïka

Ce lundi 5 octobre, le premier ministre prononcera son discours de politique générale devant la Vouli, le parlement grec, après avoir présenté les grandes lignes de son projet de budget pour 2016. Au même moment, le ministre des Finances Euclide Tsakalotos négociera avec ses collègues de l'Eurogroupe les mesures qui devront être prises pour obtenir le déblocage des fonds du Mécanisme européen de Stabilité (MES) dans les prochains mois. 49 mesures au menu Concrètement, selon le site grec Macropolis, le gouvernement Tsipras III va devoir s'engager une liste de 49 mesures à faire adopter avant le 15 octobre afin de débloquer un versement de deux milliards d'euros du MES.

Une seconde liste devra être mise en place avant novembre pour débloquer un milliard d'euros supplémentaires. Pour autant, le gouvernement grec n'a aucune raison de traîner les pieds.

À gauche de la gauche

After 3.bail out agreement. Washington guided Greece in bailout talks, envoy reveals. Washington had advised the previous SYRIZA-Independent Greeks government not to clash head-on with Germany and to show a willingness for reform in the weeks and months leading up to the July 13 agreement on a third bailout between Greece and its lenders.

Washington guided Greece in bailout talks, envoy reveals

A secret telegram sent to Athens by Greece’s Ambassador to the US, Christos Panagopoulos, on July 16 synopsized the relations between the two countries over the previous months. The copy seen by Kathimerini suggests that Washington showed a keen interest in keeping Greece in the eurozone and had consistently provided advice on how the government led by Prime Minister Alexis Tsipras should handle relations with the rest of the eurozone.

Washington, for instance, advised Athens to avoid verbal attacks on the German government and to try to create a broad alliance including countries like the UK, France, Italy and Austria. Grèce : le stupéfiant aveu de la BCE. C'est un aveu qui passera sans doute inaperçu, mais qui lève un voile sur la réalité brute de la stratégie des créanciers de la Grèce en juillet dernier.

Grèce : le stupéfiant aveu de la BCE

Dans une interview accordée à Reuters ce 16 septembre, le vice-président de la BCE, Vitor Constâncio, affirme, sans sourciller, que la menace d'expulsion de la Grèce de la zone euro, le fameux « Grexit », « n'a jamais été lancée pour de vrai parce que ce ne serait pas légal. » Et le Portugais de regretter que, du coup, il est désormais nécessaire de « supprimer les doutes qui demeurent sur la viabilité du bloc monétaire. » La menace de Benoît Cœuré Tout ceci n'était donc qu'une farce ? Rien de vrai ? Pourtant, la menace de Grexit a bel et bien été agitée, non seulement par Wolfgang Schäuble, mais aussi par la BCE. Les déclarations du 3 juillet de Vitor Constâncio. Study: Fiscal consolidation programs trap Greece into a permanent debt- and economic-crisis. Tagged: 2009-2015, bailout, debt crisis, deterioration, economic crisis, failure, fiscal consolidation programs, Greece, greek economy, GSEE, INE, Labor Institute, long-term unemployment, oligopoly, poverty, social protection system, survey Posted by keeptalkinggreece in Society.

Study: Fiscal consolidation programs trap Greece into a permanent debt- and economic-crisis

Zoé Konstantopoulou à l’ONU : « La dette souveraine est actuellement utilisée contre la population grecque … En cette occasion du 70e anniversaire de l’ONU, marquant également les 70 ans depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, en cette 4e conférence mondiale des Présidents de Parlements |1| plaçant la démocratie au service de la paix, du développement durable et de la construction d’un monde tel que les peuples le veulent, je me tiens devant vous et parmi vous, en tant que Présidente du Parlement hellénique récemment dissous pour vous adresser un appel à la solidarité envers le peuple grec et envers la Grèce, terre où la démocratie naquit, et où elle est aujourd’hui brutalement attaquée et violée.

Zoé Konstantopoulou à l’ONU : « La dette souveraine est actuellement utilisée contre la population grecque …

Le 25 janvier 2015, il y a de cela 7 mois, le peuple grec, à travers un scrutin national, a donné au gouvernement et au parlement un mandat clair et sans équivoque : celui de se débarrasser de ces politiques assassines. Ce qui s’en est suivi est un cauchemar pour toute conscience démocratique, et une honte.

Varoufakis

The poisoned chalice. From February through July 2015, James K.Galbraith was advisor to the Greek Minister of Finance, Yanis Varoufakis.

The poisoned chalice

Yanis Varoufakis: How I became an erratic Marxist. In 2008, capitalism had its second global spasm.

Yanis Varoufakis: How I became an erratic Marxist

The financial crisis set off a chain reaction that pushed Europe into a downward spiral that continues to this day. Zoé Konstantopoulou à l’ONU : « La dette souveraine est actuellement utilisée contre la population grecque … Grèce : pourquoi Syriza recule dans les sondages. Les élections grecques du 20 septembre pourraient déboucher sur une surprise de taille.

Grèce : pourquoi Syriza recule dans les sondages

Chacun croyait acquise une victoire du parti d'Alexis Tsipras, Syriza. Voici trois semaines, une majorité absolue semblait possible. Mais voici que, mercredi 2 septembre, un sondage réalisé par GPO donne le parti conservateur grec Nouvelle Démocratie (ND) en tête devant Syriza, avec 29 % des intentions de vote contre 28,7 %. L'avance est certes courte et les sondages helléniques n'ont jamais brillé par leur exactitude ni leur indépendance.

Un sondage Alco du même jour donne Syriza légèrement en tête (29,2 % contre 28,7 % à ND). Labour cost fall has not produced jobs, bemoans GSEE in study. Greece factsheet 1. » Tryfon Alexiadis : “Des pays européens tentent d’attirer les armateurs grecs chez eux” Source : Pavlos Kanpantais, pour L’Obs, le 11 août 2015.

» Tryfon Alexiadis : “Des pays européens tentent d’attirer les armateurs grecs chez eux”

Pourquoi est-ce tellement difficile en Grèce de collecter l’impôt ? Réponse de Tryfon Alexiadis, ministre en charge du dossier. De notre correspondant à Athènes.

Privatizations

Greece’s 3. bailout: Dramatic decreases in pensions and welfare benefits. Greek-debt-relief1. Grèce : Alexis Tsipras accepte un nouveau "noeud coulant" Lors du prochain débat sur la question de confiance qu'il pose à la Vouli, le parlement hellénique, le premier ministre Alexis Tsipras pourra défendre quelques succès obtenus lors de la semaine qui s'achève ce 15 août.

Grèce : Alexis Tsipras accepte un nouveau "noeud coulant"

Ce que Tsipras a obtenu D'abord, l'ajustement des objectifs budgétaires fixés par le mémorandum. Au lieu de 1 % du PIB d'excédent primaire, hors service de la dette, fixé le 13 juillet, la Grèce a obtenu le droit de dégager un déficit primaire de 0,25 % du PIB. "Grexit" still a high risk. Greece and its international creditors—the European Central Bank (ECB), the European Commission and the IMF—have agreed in principle the terms of a new, three-year bail-out programme worth €86bn .

LE PIÈGE DU SOUVERAINISME DANS LA DÉBÂCLE GRECQUE. Athènes est tombée. La chose est entendue depuis un mois exactement. Ceux qui en discutent encore ne s’opposent plus que sur des chiffres situés après la virgule et sur des éléments de langage, notamment l’épineuse question d’utiliser ou pas le mot « trahison » pour qualifier la volte-face de Tsipras et de ses conseillers. Certains m’ont écrit pour me suggérer de ne pas utiliser ce mot. D’autres voulaient, au contraire, que je tire sur l’ambulance.Lassé par ces chamailleries d’apothicaires, j’ai choisi le silence fin juillet. L’essentiel était dit. Eurogroup statement on the ESM programme for Greece.

Grèce : la BCE s'est-elle comportée comme un "fond vautour" ? Un des éléments déterminants de l'épilogue de la crise grecque a été la double épée de Damoclès de la dette due à la BCE les 20 juillet et 20 août. Encore à présent, l'échéance du 20 août représente un moyen de pression sur le gouvernement grec qui a contraint le parlement à débattre toute la nuit pour pouvoir obtenir un financement avant cette date.

Ces deux échéances, de 3,2 et 3,4 milliards d'euros représentaient un obstacle absolument infranchissable pour les finances publiques grecques. Statement by IMF Managing Director Christine Lagarde on Greece. Press Release No. 15/381 August 14, 2015 Ms. GRECE : Le bal des faux-culs - Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) Grèce : le retour à la réalité des créanciers ? Il ne faut certes pas s'y tromper, ce troisième mémorandum qui sera signé entre la Grèce et ses créanciers sera un défi pour son économie difficile à surmonter. Mais le gouvernement d'Alexis Tsipras pourra se vanter d'avoir obtenu des avancées concrètes dans ce mois de négociations qui a suivi la « capitulation » du 13 juillet.

Il semble qu'après avoir exhorté avec hauteur les Grecs à « revenir à la réalité » pendant des mois, les créanciers aient, eux-mêmes, été contraints de se réveiller et de prendre conscience que leurs exigences étaient insoutenables et conduisaient la Grèce dans une nouvelle spirale infernale. Cadre budgétaire assoupli Les termes de ce troisième mémorandum semblent donc plus raisonnables que ceux des deux précédents.

Grèce : la difficile équation politique d'Alexis Tsipras. L'accord « technique » trouvé mardi 11 août sur le troisième mémorandum grec ne résout pas l'impossible équation politique à laquelle est confronté le Premier ministre grec Alexis Tsipras. Non que le texte, soumis sans doute vendredi matin à la Vouli, la chambre unicamérale du parlement grec, soit menacé d'être repoussé. Bien au contraire, l'appui acquis d'avance des trois partis du centre et de droite (Potami, Pasok et Nouvelle Démocratie), toujours prompts à accepter les conditions des créanciers, lui assure une majorité.

Jacques Sapir : le plan d'aide à la Grèce, un «Blitz allemand» ? FIGAROVOX/ENTRETIEN - Un accord sur un troisième plan d'aide à 85 milliards d'euros vient d'être trouvé entre la Grèce et ses partenaires européens. L'ancien président de la Commission européenne Romano Prodi le qualifie de «blitz allemand». Le décryptage de Jacques Sapir. Jacques Sapir dirige le groupe de recherche Irses à la FMSH, et coorganise avec l'Institut de prévision de l'économie nationale (IPEN-ASR) le séminaire franco-russe sur les problèmes financiers et monétaires du développement de la Russie. Grèce : le plan d'aide "ne marchera pas", affirme Yanis Varoufakis. Interview with Le Monde. Can the threat of Grexit be ruled out?

I hope so. This was the first time that the question of keeping a country in the euro area had clearly been asked. Comment l’Allemagne a tiré profit de la crise grecque. TILT! Germany lost the ball and demanded “Greece to solve its refugee problem first, before 3. bailout agreed” Grèce : les trois erreurs de Varoufakis. Par Nikos Tsafos.Un article de Greek Default Watch Yanis Varoufakis à Berlin le 5 février 2015 (Crédits : Jörg Rüger, licence CC-BY 3.0) À propos de Varoufakis, je me souviens d’un sarcasme de Sam Brown : « Ne blessez jamais quelqu’un avec style si vous pouvez le faire avec du contenu. » Autrement dit, il n’y a pas besoin de parler des chemises de Varoufakis, de sa moto et de son casque, de ses opérations photographiques, de ses nombreux entretiens, de son échappée à Égine le soir d’un vote historique, etc.

Son dossier à charge est simple et contient trois pièces. Premièrement, tout son positionnement de négociation était basé sur l’idée que l’Eurozone cèderait pour éviter un Grexit. Bien sûr, Varoufakis nous a bien dit que le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble l’avait bien averti qu’il pousserait pour un tel Grexit – ce qui veut dire ou bien que Varoufakis ne le croyait pas, ou bien qu’il n’accordait aucune crédibilité à la menace de Schäuble. » Grèce : pourquoi le nouveau plan d’aide est déjà un échec. Excellente analyse de Romaric Godin Euclide Tsakalotos, ministre grec des Finances, a débuté les négociations avec les créanciers ce 4 août(Crédits : Reuters) Crise Grecque : heureusement qu’Angela Merkel existe. Par Le Parisien Libéral. Angela Merkel à Davos (crédits : World Economic Forum, licence Creative Commons) Des jobs à fort défi, il en existe beaucoup.

Cela va de gestionnaire des 10 milliards d’euros de déficit de la Sécurité Sociale a chargé de communication à la SNCF, un jour de départ en vacances. Vindicated, while Lagarde emerges a loser? – David Marsh in MarketWatch. Some snags remain in discussion with lenders over new privatisation scheme. Death by Debt: My Response to The German Finance Ministry, by Jeffrey Sachs. SPIEGEL Interview with Wolfgang Schäuble: 'There Is No German Dominance' Conférence téléphonique entre Yanis Varoufakis, Norman Lamont et David Marsh le 16 Juillet 2015. La déroute d'Alexis Tsipras. » Telle quelle – l’intervention de Yanis Varoufakis lors de la réunion de l’Euro-groupe du 27 juin 2015, présentée par lui-même.

Impact macro économique du Grexit

Angela Merkel's Disastrous Part in the Greek Crisis. Mario Draghi is having a good war. Aspects géo-politiques. Un assassin financier parle : John Perkins explique comment la Grèce a été victime des «assassins financiers» Varoufakis claims had approval to plan parallel banking system. ECO_Q1_15_REP_ENG. REM_15052015_REP_ENG.pdf. REM_19032015_REP_ENG.pdf. Grèce: pourquoi aucun économiste ne veut croire au plan de sauvetage du Dr Schaüble. Jürgen Habermas’s verdict on the EU/Greece debt deal – full transcript.

"The Streets Of Athens Will Fill With Tanks": Kathimerini Reveals Grexit "Black Book" Shocker. » FMI : Même avec les mesures d’austérité, la Grèce aurait toujours une dette insoutenable. » FMI : Même avec les mesures d’austérité, la Grèce aurait toujours une dette insoutenable. Crise grecque, euro, TAFTA : le décryptage de Jean-Michel Quatrepoint. Grèce : la vraie nature du troisième mémorandum. DN!

Mesures prises en Grèce en vue de l'obtention du 3ème plan d'aid

Greece’s faulty bailout math. La Grèce a tout intérêt à sortir de l'euro. Europe’s Vindictive Privatization Plan for Greece by Yanis Varoufakis. Exclusif : Le courage du désespoir, par Slavoj Zizek - Bibliobs - L'Obs. Combien de temps avant un retour de la crise grecque ? Les paris sont ouverts. Asia’s View of the Greek Crisis by Lee Jong-Wha. Goldman Secret Greece Loan Shows Two Sinners as Client Unravels. Declaration of Professors of Economics at Greek Universities on the Referendum. J'ai Un Doute sur la Grèce. » Le choquant Rapport AIG de 2008 sur les véritables motifs derrière la « crise perpétuelle » de l’Europe et la mort de la Grèce. L’euro, mélange de Kafka, Ponzi, Orwell et Ça. Businessinsider. En Grèce, les villes industrielles au bord du gouffre.

5 plaatjes: de Grieken hebben niets aan de euro gehad. Le Grexit est en marche. To my German friends. Greece and Europe: Is Europe holding up its end of the bargain? Interview Donald Tusk : 2 versions. Pourquoi l'euro est l'instrument de la domination allemande. Grece-accord-zone-euro-allemagne. Le FMI et la crise grecque. Au fait, comment la Grèce a truqué ses comptes ? David GUADALUPE sur Twitter : "Échéancier de la #dette #Grèce : en 2015, le ¼ du service de la dette de la France, mais avec le PIB de l'Essonne… Decoding the IMF: Greek deal doomed, exit likely. « Les Grecs ne paient pas leurs impôts et ont vécu au-dessus de leurs moyens » : FAUX ET ARCHI FAUX ! Le jugement de l'histoire . - Regain 2012.

Behind Germany’s refusal to grant Greece debt relief – Op-Ed in The Guardian. Yanis Varoufakis full transcript: our battle to save Greece. Euro Summit agreement annoted by Y.Varoufakis. La Grèce, l’UE et l’hybris. Les Grecs ne s’en sortiront pas seuls, là est le principal problème. Note FMI 14/07/2015 sur le caractere insoutenable de la dette grecque.

Le FMI réclame un allègement massif de la dette grecque. Crise grecque : où est Dick Fosbury ? There is no Greek deal. Grèce : bilan des critiques et perspectives d’avenir, Par Olivier Blanchard. Olivier Blanchard fails to recognise two major IMF mistakes in Greece. CJvSrEqWcAEaezU.jpg (JPEG Image, 600 × 401 pixels)