background preloader

Technologies

Facebook Twitter

Outils d'assistance aux activités de vie quotidienne des personnes âgées. Visiovox. Services numériques pour le maintien à domicile des personnes âgées Dans la Sarthe avec la filiale SARTEL d’Axione : Le RIP est un facteur innovant d’aide au maintien à domicile des personnes âgées au travers d’une expérimentation inédite pilotée par le Conseil général de la Sarthe. Le contexte : l’appel a projets En mai 2012, dans le cadre du Schéma départemental en faveur des Personnes Agées 2010-2014, le Conseil général de la Sarthe lançait l’appel à projets « Expérimenter les NTIC dans l’aide à domicile » auprès des services d’aide à domicile (SAD) agréés et impliqués dans la prise en charge et l’accompagnement médico-social des personnes âgées sur les territoires de l’expérimentation.

Le Département souhaite expérimenter un outil de communication moderne, type bouquet de services, avec pour objectifs : Cette expérimentation concerne trois territoires : deux territoires ruraux et un territoire urbain, celui du CLIC* (Centre Local d’Information et de Coordination) du Mans. IDA : une expérimentation au service de l’autonomie à domicile des seniors. Rester chez soi est souvent le vœu des personnes âgées qui sont attachées à leurs souvenirs et qui ne souhaitent pas changer leurs habitudes.

Or, il se trouve que les avancées technologiques actuelles dans les domaines de la communication, des capteurs, de la gestion des accès et de la domotique… permettent d’envisager la mise en oeuvre de solutions venant aider les personnes à mieux vivre la période de la vieillesse, surtout lorsque celle-ci implique des dépendances physiques ou psychiques. Dans ce contexte, Rennes Métropole et les Universités de Rennes développent le projet IDA (Innovation, Domicile, Autonomie), une expérience au service du maintien à domicile des seniors. Plus concrètement, l’objectif du projet IDA est de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées le désirant.

Présentation des premiers produits évalués. Une appli pour le maintien à domicile. / Anthony Fouchard / Alyacom, une jeune entreprise lannionnaise, est dans les petits papiers de l'Agence régionale de santé grâce à une application novatrice dans le domaine des soins à domicile. Le principe : connecter tous les professionnels du secteur via une application mobile, pour optimiser le suivi des patients.

D'un seul coup d'oeil, l'auxiliaire de vie consulte les actions effectuées par son collègue, venu la veille au domicile du patient. En effleurant du doigt la tablette tactile, les tâches du jour s'affichent à l'écran. Cahier de liaison collaboratif « L'idée, c'est de briser la séparation entre le domaine du service à domicile et celui des soins », explique François Pastol, P-dg d'Alyacom. . « Chaque personne qui intervient au domicile d'un patient fait remonter des informations.

En attendant, l'équipe planche sur une version plus poussée du projet. « Actuellement, ce qui se trouve sur le marché, c'est une formule qui comprend un terminal mobile et une carte Sim. Tikeasy invente le compagnon numérique des personnes âgées, Santé social : le défi du maintien à domicile des seniors. Tikeasy développe, sous la marque Tooti Family, une tablette simplifiée et sécurisée. Une tablette numérique, si simple soit-elle, n'est pas facile d'accès passé les 70 printemps, sans expérience digitale. En créant la société Tikeasy, en 2008, les ingénieurs Christophe Boscher et Thierry Corbillé, anciens de Polytech Nantes, ont pris le problème à bras-le-corps. « Dès le départ, le focus a été l'intégration des grands seniors dans l'Internet avec une solution clefs en main sur tablette tactile, explique Christophe Boscher.

Pour ces personnes, les fonctions essentielles sont communiquer avec les proches, profiter d'Internet et se divertir, mais aussi rester dans le coup. » Commercialisée en 2011, après une phase de recherche et développement, la solution a séduit 2.000 personnes. Du « B to C » au « B to B » Si Tikeasy a rodé son système auprès des particuliers, son ambition est aussi un développement « B to B », via des partenaires. Emmanuel Guimard, Les Echos Correspondant à Nantes.

Tablette TOOTI Family. Webnapperon. Qu'est-ce qui se cache derrière le Hub Numérique de La Poste ? C’est à l’occasion du dernier CES de Las Vegas que La Poste annonçait le lancement de son Hub numérique, développé par sa filiale DOCAPOST. Derrière ce nom se cache un poste de pilotage universel pour tous nos objets et services connectés, un dashboard pour contrôler l’ensemble de vos objets connectés.

Si cela n’avait surpris personne quand Apple avait dévoilé son Homekit, la démarche est certainement plus inattendue venant de l’acteur français. Pour mieux comprendre la stratégie derrière ce lancement, nous avons rencontré David De Amorim, Directeur de l’innovation chez DOCAPOST. Les objets connectés, une évolution logique David De Amorim nous rappelle d’abord l’histoire de DOCAPOST, entreprise experte en solution documentaire et échange numérique qui accompagne de nombreuses entreprises dans leur transition numérique.

Pour David De Amorim, les objets connectés sont à l’intersection entre le monde physique et le monde numérique, possédant des caractéristiques des deux mondes. Détecter à distance la perte d'autonomie des seniors grâce à leurs compteurs d'eau et d'électricité. La start-up française Smart Risks a développé une plate-forme de veille pour prévenir la perte d'autonomie des personnes âgées. Grâce aux capteurs intelligents présents dans l'infrastructure existante au domicile du patient, la plate-forme peut détecter un comportement suspect chez le senior et alerter via une application les professionnels de santé. Autono.me est une plate-forme numérique collaborative développée par la start-up française Smart Risks qui permet de détecter des comportements anormaux (consommation modifiée d'eau ou d'énergie) chez les seniors.

Grâce à une application dédiée, elle offre aux médecins un suivi de l'évolution de l'état de santé des personnes âgées avant une prise en charge totale en établissement spécialisé. Mesurer l'usage et non la quantité Pour ce faire, la plate-forme Autono.me est connectée aux différents dispositifs existants au domicile (réseaux d'énergie et d'eau) pour collecter les données brutes de consommation. Medgic Group « La solution de gestion et d'information des établissements médico-socio.