background preloader

Politiques d'harmonisation des prix des cantines scolaires

Facebook Twitter

Département des Hauts-de-Seine. Département de la Mayenne. Le 19 octobre 2015 Économie et emploi Le Département a mis en place une démarche exemplaire sur l’approvisionnement locale de proximité dans la restauration scolaire.

Département de la Mayenne

Premier bilan un mois après la rentrée scolaire. Par solidarité avec les agriculteurs mayennais confrontés à la crise qui frappe l’élevage français, le Conseil départemental de la Mayenne en accord avec l’Etat et l’Education Nationale, a engagé, dès cette rentrée scolaire, un plan de grande ampleur visant à structurer une démarche d’achat collectif pour les restaurants scolaires. Cette initiative dont l’enjeu porte sur 1,2 millions de repas servis annuellement porte sur des produits 100 % d’origine française dont 50 % en approvisionnement de proximité, d’ici juin 2016.

Pour mesurer cette démarche, des tableaux de bord ont été proposés et validés lors du groupe de travail des gestionnaires le 22 septembre dernier. Ainsi, pour le mois de septembre, le 1er bilan porte sur 17 collèges publics. Département de l'Ardèche - p.5. Département du Lot-et-Garonne - p.2 et 3. Département des Landes - p.18.

Département du Cantal. Les menus des collèges publics sont consultables sur les ENT des établissements (munissez vous de votre code d'accès) Ce qu'on trouve dans les menus : évidemment ce qui va étre servi, mais aussi des pictogrammes qui informent le convive Tous les collèges publics disposent d'un restaurant scolaire où les repas sont préparés sur place par des agents du Conseil départemental encadrés par un cuisinier professionnel.

Département du Cantal

Département des Pyrénées-Orientales. La semaine du goût A l'occasion de la "semaine du goût" qui se tient cette année du 12 au 18 octobre 2015, le Département a souhaité pour cette nouvelle édition, mettre à l'honneur la cuisine de nos régions.

Département des Pyrénées-Orientales

En effet, il est proposé aux collèges volontaires du Département, d'organiser un repas selon leur convenance, obligatoirement au cours de cette semaine spécifique, dont le menu est composé de l'entrée au dessert de recettes traditionnelles d'une région de France. Cette opération est l'occasion de faire appel au savoir-faire et à l'imagination des équipes de restauration des collèges pour la confection de ce menu original.

Une subvention départementale est allouée à chaque collège, dont le montant est défini selon le nombre de demi-pensionnaires de l'établissement, soit : 200 € : demi-pension de 0 à 400 rationnaires 400 € : demi-pension supérieure à 400 rationnaires. Département de Maine-et-Loire. Les Départements sont responsables de l’organisation de la restauration scolaire dans les collèges publics.

Département de Maine-et-Loire

C'est une démarche éducative de sensibilisation à la qualité gustative et nutritionnelle des repas, le tout dans le respect des normes sanitaires. La volonté du Département est de favoriser l’élaboration de plats à base de produits frais, locaux et de saison. Dans le cadre d’une collaboration entre le Département, la Chambre d’agriculture et l’Association des maires de Maine-et-Loire, a été créé Réseau Local Anjou qui regroupe les collectivités, les établissements scolaires, les producteurs et les entreprises agroalimentaires, tous engagés dans une démarche d’introduction de produits locaux de qualité dans la restauration collective. Département du Finistère. © F.

Département du Finistère

Betermin, C.G.29 Chef cuisinier Prévention de l’obésité Environ 20.000 collégiens déjeunent chaque jour dans les collèges du département, soit environ 2,5 millions de repas produits et servis annuellement par les agents départementaux. Département de l'Isère. Bienvenue au restaurant Le Département organise et met en œuvre la restauration dans les collèges en terme de personnels, d’équipements et de tarifications.

Département de l'Isère

Ses priorités : la qualité nutritionnelle, l’éducation alimentaire, la sécurité sanitaire, l’emploi des produits locaux et BIO, la formation des personnels, la modernisation des demi-pensions et l’harmonisation des tarifs. Contenu de la page L’inscription à la demi-pension se fait auprès du collège de votre enfant dès la rentrée ou en cours d’année. Pour que le prix du repas ne soit pas un frein à la fréquentation du restaurant scolaire, le Département apporte une aide à toutes les familles en prenant en charge près de la moitié du coût des repas pour les forfaits 1, 2, 3, 4 ou 5 jours.

Département de la Corse 2013. Département de la Corse 2011. Département du Rhône. Département de la Moselle. Faire payer l’usager plutôt que le contribuable.

Département de la Moselle

Voilà le choix politique assumé du conseil départemental de Moselle. Jeudi, l’assemblée aura à voter son budget primitif 2016. Et donc à se prononcer sur le maintien au niveau de l’an dernier de la fiscalité. Une bonne nouvelle pour le contribuable en ces temps de disette financière. L’usager des services proposés par le Département ne pourra pas en dire autant. Etranglée par l’accroissement des dépenses de solidarité qui lui incombent et la baisse des dotations de l’Etat, c’est là que la collectivité va aller chercher des recettes.

Moins d’investissements A compter de la rentrée de septembre 2016, la participation financière demandée pour un repas à la cantine augmentera de trente centimes d’euros, passant de 2,90 € à 3,20 €. « Le coût d’un repas s’élève à 7,56 € et nous continuons à prendre en charge la différence », a précisé hier matin Patrick Weiten, le président UDI, lors d’une conférence de presse suivant l’ouverture de la session. Département de la Côte d'Or. La qualité aussi dans l'assiette !

Département de la Côte d'Or

Bien manger pour bien étudier ! La tarification Une harmonisation effective au 1er janvier 2014 Depuis 2004, les Conseils Départementaux exercent la compétence de la tarification pour la restauration scolaire des collèges. Lors du Conseil Départemental de novembre 2011, l'Assemblée Départementale a approuvé la politique départementale en matière de restauration scolaire visant d'une part, à harmoniser les tarifs en vue de rétablir l'équité entre les familles et d'autre part, à renforcer la qualité nutritionnelle des repas après avoir travaillé sur la qualité sanitaire depuis 2009. S'agissant de la tarification appliquée aux élèves, deux types de facturation sont désormais proposés aux parents : le forfait quatre ou cinq jour et la prestation.