background preloader

Les politiques sportives des départements

Facebook Twitter

Plaquette des sports - Eure. Le CNDS précise les critères de subventions pour les équipements sportifs. Michel Champion : La situation budgétaire va amener à mutualiser les équipements sportifs. Parmi les sujets abordés au congrès de l'Association nationale des élus en charge du sport (Andes), les 3 et 4 juin à Bourges, celui qui doit porter sur le contexte budgétaire des collectivités locales est sans doute l'un des plus attendus.

Michel Champion : La situation budgétaire va amener à mutualiser les équipements sportifs

A la tribune, Michel Champion, trésorier de l'Andes et premier adjoint au maire de Cholet (Maine-et-Loire), chargé des finances, mettra en avant l'intérêt du partage de bonnes pratiques et de la mutualisation. Il dévoile ses réflexions en avant-première pour Localtis. Localtis - Vous allez évoquer lors du congrès de l'Andes le difficile contexte budgétaire et ses effets sur les collectivités locales. Comment se traduit-il sur le terrain ? Michel Champion - Si je prends le contexte local à Cholet, on a subi depuis quelque temps déjà des baisses de dotations. De quelle manière le secteur du sport est-il touché ? Ce que vous décrivez est une réaction en chaîne… Après le constat, les remèdes.

Mais il faut faire des choix. Eric Vidal : De plus en plus d'associations sportives s'estiment victimes d'un traitement discriminant. Comment assurer l'égalité de traitement entre les associations sportives par les collectivités ?

Eric Vidal : De plus en plus d'associations sportives s'estiment victimes d'un traitement discriminant

Quels critères d'attribution des subventions mettre en place pour assurer cette égalité ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles tentera de répondre Eric Vidal, avocat au cabinet Fidal, partenaire de l'Andes, lors du congrès de l'Association nationale des élus en charge du sport, les 3 et 4 juin à Bourges. En avant-première pour Localtis, maître Vidal présente ses réflexions sur le sujet. Sport professionnel : un rapport potentiellement dangereux pour les collectivités.

Clubs sportifs professionnels : si on coupait le cordon ? Article publié le 12 juin 2014 Un modèle à « bout de souffle », c’est ainsi qu’est qualifié le soutien des collectivités aux clubs sportifs professionnels par la mission d’information du Sénat consacrée à cette thématique.

Clubs sportifs professionnels : si on coupait le cordon ?

Dans un rapport dont la synthèse a été présentée le 30 avril (2014), la mission présidée par Michel Savin, sénateur de l’Isère, formule trente propositions pour refonder le modèle économique des relations entre les collectivités et les clubs pros. Politiques sportives des départements V ac critères. Politiques sportives des départements. Politique sportive du Département du Calvados.

Département des Vosges

Département de la Marne. Département de Seine-Maritime. Département de la Sarthe. Département de la Savoie. Politique sportive du Département des Landes. Pratiquer un sport dans les Landes En partenariat avec les représentants du mouvement sportif, les communes et la Direction de la cohésion sociale et de la protection des populations (ex-DDJS), le Département vise à développer une synergie afin d'ajuster ses actions aux besoins des nombreux pratiquants landais.

Politique sportive du Département des Landes

Les principaux objectifs sont les suivants : - Encourager de la pratique sportive des jeunes à l'École comme dans les écoles de sport des clubs ; - Soutenir les structures sportives départementales, leur fonctionnement, comme leur encadrement bénévole ou professionnel ; - Promouvoir les sports, sport d'élite, organisation de compétitions régionales, nationales ou internationales sur notre territoire ou la valorisation des sports de nature pour l'exercice desquels notre département possède de nombreux atouts. Les sports fanions que sont le surf et la course landaise sont également soutenus. Un Landais sur 3 possède une licence sportive. Manifestations sportives départementales. Politique sportive du Département de la Loire. Politique sportive du Département d'Indre-et-Loire. Le Conseil départemental se consacre au développement d’une offre sportive de qualité sur l’ensemble du territoire.

Politique sportive du Département d'Indre-et-Loire

Son soutien au sport fédéral s’adresse d’abord aux comités départementaux : actions de formation, de détection de nouveaux talents, d’organisation, de promotion et d’achat de matériel. Les clubs sportifs amateurs (y compris de niveau national) ne sont pas oubliés. Leur prise en compte dépend du projet associatif, du niveau sportif et des efforts réalisés pour la formation des jeunes joueurs. Deux types de manifestations sportives sont soutenues : les événements fédéraux dont le rayonnement est départemental et celles de pleine nature (raids, randonnées…). Politique sportive du Département du Finistère. Favoriser la pratique sportive du plus grand nombre.

Politique sportive du Département du Finistère

Le sport est un vrai facteur de dynamisation des territoires. Avec ses 233 405 licenciés, sur la saison sportive 2014/2015, plus de 25% de la population finistérienne pratique une activité sportive encadrée. Le Conseil départemental soutient, en partenariat avec le Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS) et Nautisme En Finistère (NEF), la pratique sportive, car elle favorise les initiatives et contribue au bien-être de la population et à la cohésion sociale. C’est par ses aides aux 73 comités départementaux, aux sports scolaires, aux manifestations sportives, par ses nouveaux dispositifs de soutien au nautisme et à sa filière décliné dans le « livre bleu » du nautisme que le Conseil départemental accompagne les acteurs sportifs finistériens.

Avec ses 23 793 licenciés, le nautisme est la seconde discipline sportive après le football. Politique sportive du Département du Doubs. Veuillez trouver ci-dessous le dossier de demande de subvention destiné aux clubs de haut niveau amateurs (saison sportive 2015/2016 ou année 2016) : Dossier clubs de haut niveau amateursA compléter et à retourner, pour le 15 mars 2016 délai de rigueur, à l’adresse suivante :Département du DoubsService de la jeunesse et des sports - 7, avenue de la Gare d’Eau25031 BESANCON Cedex Veuillez trouver ci-dessous le dossier de demande de subvention destiné aux comités départementaux sportifs (saison sportive 2015/2016 ou année 2016) : Dossier comités départementauxA compléter et à retourner, pour le 15 mars 2016 délai de rigueur, à l’adresse suivante :Département du DoubsService de la jeunesse et des sports - 7, avenue de la Gare d’Eau25031 BESANCON Cedex POLITIQUE EN FAVEUR de la JEUNESSE.

Politique sportive du Département du Doubs

Politique sportive du Département du Loiret - 1. Politique sportive du Département du Loiret - 2. Il n'y a pas d'âge pour faire du sport !

Politique sportive du Département du Loiret - 2

Pour que chacun, simple amateur ou sportif d'élite, puisse trouver sa place et son plaisir, le Conseil général aide les collectivités et le mouvement sportif, favorisant partout la création d'équipements, la pratique sportive et l'organisation de grandes manifestations . Soutenir la création d'équipements sportifs dans le département.Pour que chaque habitant du Loiret puisse pratiquer le sport de son choix, il importe qu'il trouve près de chez lui les équipements appropriés.

C'est dans le but de créer un véritable maillage départemental d'équipements sportifs que le Conseil général apporte, depuis 1990, des financements aux communes et à leurs groupements. 25 types de projets concernant les équipements polyvalents de sports et de loisirs (salles polyvalentes, dojos, stades, murs d'escalade, gymnases, boulodromes…) sont concernés par ces aides à la construction mais aussi à l'aménagement ou à la réhabilitation.

Politique sportive du Département des Côtes d'Armor. Contacts Direction de la Culture, des Sports et de la Vie Associative Tél. : 0810 810 222 Les aides Sport Les conseillers techniques sport et jeunesse vous accueillent Voir la liste et les permanences des conseillers technique sport et jeunesse du département Télécharger la liste (pdf)

Politique sportive du Département des Côtes d'Armor

Politique sportive du Département de la Haute-Corse. Politique sportive du Département des Yvelines. Avec plus de 380 000 sportifs licenciés, le Département des Yvelines est le premier département d’Ile de France et le quatrième de France par le nombre de licenciés.

Politique sportive du Département des Yvelines

La majorité des disciplines sportives y est représentée, parmi lesquelles les sports équestres, le tennis, le tir à l’arc, le judo, l’athlétisme, le basket, le football ou la gymnastique volontaire. Ce dynamisme se traduit par une forte pratique du sport de haut niveau amateur. Très structuré, le mouvement sportif des Yvelines compte plus de 2 600 clubs et sections de clubs représentant 78 fédérations, dont 61 structurées en comités départementaux. Le Conseil départemental consacre au sport 4,7 M€ en fonctionnement et 5 M€ en investissement de crédits par an. Depuis 1995, l’Assemblée Départementale fait du sport une de ses priorités. Politique sportive du Département de la Manche. Le sport pour tous (sports de masse) : - en faveur des territoires pour les projets développés : • en investissement pour la création d’équipements sportifs, • en fonctionnement pour favoriser l’accessibilité aux pratiques sportives.

Politique sportive du Département de Seine-Saint-Denis. La politique départementale est fondée sur : Politique sportive - Département du Nord. Politique sportive du Département de Charente-Maritime (cliquer sur la rubrique sport) Politique sportive du Département des Hauts-de-Seine (cliquer sur "Soutenir l'action sportive") Politique sportive du Département de l'Aisne - 2015. Politique sportive du Département du Pas-de-Calais. Mettre en œuvre la politique sportive du Département Objectif phare : 400 000 licenciés et rendre la pratique du sport accessible au plus grand nombre. Le Conseil départemental, partenaire du monde sportif Le Conseil départemental : Politique sportive du Département de la Dordogne. 46, rue Kléber 24 000 PERIGUEUXTél. : 05.53.45.40.20Fax : 01.57.67.29.26 Considéré comme un élément déterminant de la cohésion et de la dynamisation du tissu social du Département, le secteur sportif est particulièrement encouragé en Dordogne.

Les jeunes et plus particulièrement en milieu rural.Le mouvement sportif.La promotion du Département et des activités sportives de pleine nature. Un lieu de rassemblement : la Maison Départementale des SportsUne entité départementale : La Direction des SportsDes moyens humains et financiers. Située 46, rue Kléber à Périgueux, aménagée et gérée par le Conseil départemental, elle regroupe : la Direction des Sports, le Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS), des Comités Départementaux, le Centre Départemental Médico Sportif. Cette Maison Départementale des Sports permet de développer entre les disciplines sportives un échange et une cohésion, dans les actions menées. Directeur des Sports : M. Infrastructures performantes - fax : 01.57.67.29.26. Etude ADF - Les politiques sportives départementales - 2012.