background preloader

Palmarès

Facebook Twitter

[La Manche Libre] - Prix Bayeux : le prochain président pourrait être Jean Hatzfeld. Le 09 octobre 2016 à 17:44 Par : Frédéric Oblin Très en forme ce samedi 8 octobre à la présentation et à l'animation de la soiré de remise des Prix du 23e Prix Bayeux Calvados des Correspondants de guerre, Nicolas Poincaré, a ponctué la soirée d'une révélation.

[La Manche Libre] - Prix Bayeux : le prochain président pourrait être Jean Hatzfeld

Le journaliste vedette d'Europe 1 et France 2 a en effet repris le micro à la conclusion de la soirée pour indiquer que le prochain président du jury international devrait être Jean Hatzfeld. "Il ne le sait pas encore mais je le dis, comme ça il ne pourra pas refuser". Une référence littéraire Si l'information se confirme, ce serait une belle "prise" pour l'organisation tant le journaliste très lié au génocide au Rwanda est devenu une référence pour la profession mais également littéraire. Né en 1949 à Madagascar, petit-fils de l'archéologue et helléniste français du même nom (Jean Hatzfeld, mort en 1947), fils d'un professeur de philosophie et d'une infirmière, Jean Hatzfeld passe son enfance en Haute-Loire et en Corrèze.

[Ouest-France] - Le Prix Bayeux devient un capteur d’émotions. [Libération] - Médias : double sacre au prix Bayeux pour le Grec Yannis Behrakis. [Géopolis] - Les lauréats du prix Bayeux montrent la guerre mais refusent de s’y habituer. Le prix Bayeux-Calvados, qui rend hommage au travail des correspondants de guerre, a distingué les journalistes de l'hebdomadaire allemand Die Zeit pour le texte, de l'agence Reuters pour la photo, de la BBC dans la catégorie radio, de France 2 et de Vice en télévision.

[Géopolis] - Les lauréats du prix Bayeux montrent la guerre mais refusent de s’y habituer

La ville de Bayeux, première ville libérée en 1944 par les troupes alliées, a gardé en mémoire le travail de ces reporters arrivés sur les plages de Normandie. C’est sans doute pourquoi Bayeux récompense chaque année les reporters de guerre de tous les medias: presse écrite, télé, radio, et aujourd’hui webdocumentaire. Un reportage sur l'arrivée de réfugiés en Grèce par la mer, intitulé Les persécutés, s'est particulièrement distingué lors de cette 23e édition, en recevant à la fois le premier prix Photo du jury professionnel présidé par Jean-Claude Guillebaud et celui du public.

«La guerre est venue à moi»«D'habitude je couvre des guerres et quand je rentre chez moi j'ai l'impression de rentrer au paradis. [La Manche Libre] - Palmarès du Prix Bayeux : le public et les professionnels élisent un reportage sur les réfugiés. Le 08 octobre 2016 à 18:00.

[La Manche Libre] - Palmarès du Prix Bayeux : le public et les professionnels élisent un reportage sur les réfugiés

[ArtsixMic] - Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre : Le Palmarès 2016. « D’habitude je couvre des guerres et quand je rentre chez moi j’ai l’impression de rentrer au paradis.

[ArtsixMic] - Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre : Le Palmarès 2016

Là la guerre est venue à moi », a commenté Yannis Behrakis qui a reçu une ovation debout des 1 500 personnes présentes lors de la cérémonie. Il a fait don de son prix public à Médecins sans frontières. Depuis 1994, la ville de Bayeux, rend hommage aux journalistes qui exercent leur métier dans des conditions périlleuses pour nous permettre d’accéder à une information libre.

Cet événement lié aux médias français et étrangers, s’attache à offrir, le temps d’une semaine, une fenêtre ouverte sur l’actualité internationale via des expositions, des soirées thématiques, des projections, un salon du livre, un forum média, des rencontres avec les scolaires,… et bien-sûr une soirée de clôture qui récompense les lauréats des différentes catégories de reportages (photographie, télévision, radio, presse écrite…). [La Renaissance - Le Bessin] - Prix Bayeux-Calvados. Le public touché par le drame des réfugiés. Cinquante grands reporters étaient réunis à Bayeux ces vendredi 7 et samedi 8 octobre pour délibérer et décerner les trophées.Le jury international du 23e Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre a rendu son verdict.

[La Renaissance - Le Bessin] - Prix Bayeux-Calvados. Le public touché par le drame des réfugiés

Pour son président, Jean-Claude Guillebaud, “le résultat final est absolument formidable. J’y suis d’autant plus sensible qu’il récompense les grands reporters dans tous les médias. Le Prix offre un regard panoramique sur notre profession. C’est ce qui le rend si unique et si précieux”. [France Info] - Prix Bayeux 2016 : les larmes de Yannis Behrakis primé pour "Les persécutés" Chaque année, le prix Bayeux récompense les plus grands reporters de guerre.

[France Info] - Prix Bayeux 2016 : les larmes de Yannis Behrakis primé pour "Les persécutés"

Cette 23e édition a salué 3 reporters dans les catégories photo, presse écrite, radio, télévision, télévision grand format, jeune reporter (photo), web journalisme et image vidéo. C'est avec une grande émotion et les larmes aux yeux que le photographe grec Yannis Behrakis a reçu des mains du jury du Prix de Bayeux une double récompense : le premier prix photo du jury professionnel de Bayeux et celui du public pour son reportage "'Les persécutés".

La guerre est venue à moi sous la forme de ces gens persécutés, de ces âmes perdues. Je devais faire quelque chose, mes compatriotes grecs ont dû leur tendre la main, c'était une immense catastrophe mais j'ai également vu l'humanitéYannis Behrakis. [RFI] - Prix Bayeux 2016 : la Syrie et les réfugiés toujours en première ligne. La problématique des réfugiés a encore tenu une large place dans le palmarès du Prix Bayeux-Calvados 2016.

[RFI] - Prix Bayeux 2016 : la Syrie et les réfugiés toujours en première ligne

Ils ont été plus d’un million à avoir bravé les mers en 2015, cinq fois plus qu’en 2014, la moitié originaire de Syrie et les autres venus d'Afghanistan pour près d’un quart, puis aussi d'Irak, du Pakistan, du Bengladesh ou d'Erythrée. Environ 850 000 ont traversé la mer Egée entre la Turquie et les îles grecques. [Ouest- France] - Prix Bayeux-Calvados : les reporters de guerre primés. [France Inter] - Prix Bayeux des correspondants de guerre : les reportages primés.

50 grands reporters se sont réunis à Bayeux pour délibérer et décerner les trophées des prix Bayeux-Calvados 2016.

[France Inter] - Prix Bayeux des correspondants de guerre : les reportages primés

Ils ont récompensé 3 reporters dans les catégories photo, presse écrite, radio, télévision, télévision grand format, jeune reporter (photo), web journalisme et image vidéo. Trois prix spéciaux ont également été attribués : le Prix Région des Lycéens et Apprentis de Normandie (télévision), le Prix du public (photo) et le Prix Ouest-France – Jean Marin (presse écrite).

Jean-Claude Guillebaud, président du jury international : « J’avais participé aux présélections, je savais que le choix du jury international serait difficile au vu de la qualité des articles et des reportages en compétition. Le résultat final est absolument formidable. C'est l'équipe de France Télévision, Arnaud COMTE et Stéphane GUILLEMOT qui remporte le premier prix télé pour un reportage près de Mossoul en Irak. [Le monde de la photo] - Prix Bayeux-Calvados : palmarès 2016. La vingt-troisième édition du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre vient de s’achever.

[Le monde de la photo] - Prix Bayeux-Calvados : palmarès 2016

Les cinquante membres du jury international présidé par le journaliste et essayiste Jean-Claude Guillebaud ont récompensé les journalistes dans les catégories presse écrite, télévision, radio, photo, télévision grand format, jeune reporter, image vidéo et web journalisme. Trois Prix spéciaux (Lycéens et Apprentis de Normandie, Ouest-France et Prix du Public) ont également été remis. Cette année, le photographe de l’agence Reuters Yannis Behrakis remporte le Trophée Photo et le Prix du Public avec « Les persécutés ». Le cliché datant de 2015 illustre la crise vécue par les migrants.

Il montre des réfugiés syriens sur un bateau pneumatique à la dérivé, en mer Égée. Dans les autres catégories, Wolfgang Bauer remporte le Trophée Presse écrite avec « I’ve become someone else. La prochaine édition se déroulera du 4 au 8 octobre 2017. [Ouest-France] - Bayeux : Célia Mercier gagne le Prix Ouest-France Jean-Marin [VIDEO] [La lettre de l'audiovisuel] - Palmarès du 23e Grand Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Trophée photo-prix Nikon : Yannis Behrakis pour “Les Persécutés”, Grèce (Reuters).

[La lettre de l'audiovisuel] - Palmarès du 23e Grand Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre

Trophée Presse écrite-prix du département du Calvados : Wolfgang Bauer (Die Zeit), pour “I’ve become someone else. Someone I no longer recognize”, Nigeria. Trophée radio-prix du Comité du débarquement est allé à Jeremy Bowen (BBC News) pour “Yémen”, Yemen. Trophée Télévision-prix Amnesty International a été décerné à Arnaud Comte et Stéphane Guillemot pour “Mossoul : fuir à tout prix”, Irak. Trophée télévision grand formatprix SCAM : Ayman Oghanna et Warzer Jaff pour “La route de Falloujah” Irak. Vice-prix du jeune reporter photo, parrainé par Capa Presse TV : Mohammed Badra (EPA) pour “La Syrie, ceux qui restent”, Syrie. Trophée du Web journalisme-prix Nikon : Guillaume Herbaut et Paul Ouazan (Arte) pour “Ukraine : carnet de route d’un photographe”, Ukraine.

[Le Monde] - Un reportage photo sur l’arrivée de réfugiés en Grèce récompensé par le prix Bayeux-Calvados. Un journaliste grec de Reuters a reçu samedi 8 octobre le premier prix photo du jury professionnel de Bayeux ainsi que celui du public. Le prix Bayeux-Calvados rend hommage chaque année au travail des correspondants de de guerre. Le reportage, « magnifique » selon Jean-Claude Guillebaud, le président d’un jury de cinquante journalistes, était consacré à l’arrivée de réfugiés en Grèce par la mer. « D’habitude je couvre des guerres et quand je rentre chez moi j’ai l’impression de rentrer au paradis.

Là la guerre est venue à moi », a commenté Yannis Behrakis. Le journaliste de 55 ans, qui a reçu une ovation debout des 1 500 personnes présentes lors de la cérémonie, a fait don de son prix public à Médecins sans frontières, soit 3 000 euros. [L'Express / L'Expansion] - Die Zeit, Reuters, la BBC, France 2 et Vice récompensés à Bayeux. Un reportage sur l'arrivée de réfugiés en Grèce, par la mer, intitulé "Les Persécutés" s'est particulièrement distingué lors de cette 23e édition, en recevant à la fois le premier prix Photo du jury professionnel présidé par Jean-Claude Guillebaud et celui du public. "D'habitude je couvre des guerres et quand je rentre chez moi j'ai l'impression de rentrer au paradis.

Là la guerre est venue à moi. Mais j'ai aussi vu aussi beaucoup d'humanité. Des gens du monde entier sont venus aider", a souligné samedi soir son auteur, le journaliste grec de Reuters Yannis Behrakis, qui a fait don de son prix public (3.000 euros) à Médecins sans frontières. Le photographe né en 1960 qui peinait à retenir ses larmes a été ovationné par les 1.500 personnes qui assistaient à la soirée de remise des prix à Bayeux et se sont levées pour l'applaudir.

C'est un "reportage magnifique", a souligné le président du jury, constitué de 50 journalistes, interrogé par l'AFP. [Paris Normandie] - Prix Bayeux-Calvados : Die Zeit, Reuters, la BBC, France 2 et vice récompensés. Des journalistes de l’hebdomadaire allemand Die Zeit en texte, de l’agence Reuters en photo, de la BBC en radio, de France 2 et de Vice en télévision, ont été récompensés samedi du prix Bayeux-Calvados, qui rend hommage au travail des correspondants de guerre.

Un reportage sur les réfugiés en Grèce intitulé « Les Persécutés » s’est particulièrement distingué lors de cette 23e édition, en recevant à la fois le premier prix Photo du jury professionnel présidé par Jean-Claude Guillebaud et celui du public. Ce travail du journaliste grec de Reuters Yannis Behrakis, né en 1960, est « un reportage magnifique sur l’arrivée des réfugiés en Grèce. On voit des gens qui plongent à l’eau pour tenter de regagner la terre ferme », a résumé Jean-Claude Guillebaud, Prix Albert Londres en 1972 pour sa couverture de la guerre du Vietnam.

[France 24] - Prix Bayeux-Calvados : France 24 récompensée pour son reportage en Syrie, "À l’assaut du califat" [La Croix] - Les correspondants de guerre primés à Bayeux. Les prix Bayeux-Calvados, qui récompensent chaque année le travail des correspondants de guerre, ont été décernés samedi 8 octobre. Une équipe de France 2 a été récompensée en télévision, tandis que le Grec Yannis Behrakis a fait l’unanimité des professionnels et du public en photographie. Les 23e Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre, remis samedi 8 octobre en soirée, ont honoré comme chaque année le travail de reporters témoignant inlassablement des conflits qui ensanglantent le monde. En photographie, le premier prix est allé au Grec Yannis Behrakis, également distingué d’un prix du public (doté de 3 000 €, dont il a immédiatement fait don à l’association Médecins sans frontières). Né en 1960, le photographe de l’agence Reuters a été primé pour « Les Persécutés », un reportage portant sur l’arrivée de réfugiés en Grèce. « D’habitude, je couvre des guerres et quand je rentre chez moi j’ai l’impression de rentrer au paradis.

De Mossoul à Falloudja La Croix (avec Afp) [Ouest-France] - Prix Bayeux-Calvados. Le palmarès de la 23e édition dévoilé. La 23e édition du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre touche à sa fin. Les lauréats viennent d'être dévoilés. La photographe Yannis Behrakis (Reuters) remporte le prix du jury professionnel et celui du public pour son reportage « Les persécutés ». [Le Figaro] - Prix Bayeux-Calvados : le sacre des correspondants de guerre. [Télérama] - Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre : voici où voir, écouter et lire les primés. Le prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre a remis, ce week-end, ses récompenses aux journalistes photo, télé, radio, web ou presse écrite.

Un œil sur une planète qui ne tourne pas très rond. [Paris Match] - Prix Bayeux-Calvados : les reportages primés des correspondants de guerre. [Orange Actualités] - Die Zeit, Reuters, la BBC, France 2 et Vice récompensés à Bayeux. Médias: Die Zeit, Reuters, la BBC, France 2 et Vice récompensés à Bayeux Des journalistes de l'hebdomadaire allemand Die Zeit en texte, de l'agence Reuters en photo, de la BBC en radio, de France 2 et de Vice en télévision ont été récompensés samedi du prix Bayeux-Calvados, qui rend hommage au travail des correspondants de guerre. Un reportage sur l'arrivée de réfugiés en Grèce, par la mer, intitulé "Les Persécutés" s'est particulièrement distingué lors de cette 23e édition, en recevant à la fois le premier prix Photo du jury professionnel présidé par Jean-Claude Guillebaud et celui du public.

"D'habitude je couvre des guerres et quand je rentre chez moi j'ai l'impression de rentrer au paradis. Là la guerre est venue à moi. Mais j'ai aussi vu aussi beaucoup d'humanité. [Le Blog TV News] - Prix Bayeux-Calavados des correspondants de guerre: le palmarès 2016. - LeBlogTvNews. Depuis deux décennies, la commune de Bayeux, associée au Conseil général du Calvados, décerne des prix rendant "hommage aux journalistes qui exercent leur métier dans des conditions périlleuses pour nous permettre d’accéder à une information libre".

Le palmarès 2016 a été annoncé ce samedi 8 octobre.