background preloader

Départements

Facebook Twitter

Département de Seine-Maritime

Département de l'Eure. [Département de la Manche] - La politique agricole du CD 50. LES 4 DÉFIS de la politique agricole manchoise Le conseil départemental de la Manche est très impliqué dans l’agriculture bien que cela ne soit pas une compétence obligatoire.

[Département de la Manche] - La politique agricole du CD 50

Une aide financière de 20 millions d’euros est notamment maintenue en faveur de sa politique agricole départementale sur la période 2016-2020. Celle-ci est le fruit d’une démarche de concertation puis de co-construction initiée avec les représentants de la profession agricole afin d’en définir le cadre stratégique. [Département de l'Orne] - Agriculture. Dans l’Orne, près de 5 900 exploitations génèrent près de 11 600 emplois (agriculteurs et salariés d’exploitations) soit près de 11 % de l’emploi départemental.

[Département de l'Orne] - Agriculture

L'Orne est 11ème rang national pour le poids de l'agriculture dans l'emploi. 11.2% des Ornais sont impliqués dans l'agriculture Si l’on y ajoute les 4 680 emplois générés par la transformation agroalimentaire, la part de la population active impliquée par l’agriculture et ses débouchés dans l’Orne représente 11.2 %.

Département de Charente-Maritime

[Département d'Ille-et-Vilaine] - L'agriculture bretillienne : une économie entre terre et mer. L’Ille-et-Vilaine est un département rural et littoral.

[Département d'Ille-et-Vilaine] - L'agriculture bretillienne : une économie entre terre et mer

Où l’agriculture et la pêche dessinent toujours l’avenir de l’emploi et des paysages. Le Département soutient le développement d’un secteur primaire compétitif, respectueux de l’environnement, de la qualité de vie et des territoires. Le cidre, la galette saucisse et les huîtres sont les vedettes du terroir d’Ille-et-Vilaine. D’autres productions - le lait, le veau, les légumes, le poisson… - en font aussi la réputation. [Département des Côtes d'Armor] - L'agriculture.

Département de la Vienne

Département du Loiret. [Département de l'Aisne] - Soutien à l'agriculture. Les aides aux agriculteurs 1- Les aides en faveur de l’élevage Dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles (PCAE 2014-2020), le Département finance des travaux de modernisation des bâtiments d’élevage et leur insertion paysagère.

[Département de l'Aisne] - Soutien à l'agriculture

Voir le barème Contacts : Chambre d’Agriculture : Nicolas LION – Tél. : 03 23 97 54 17 Conseil départemental de l’Aisne : Eliane DECOTTE – Tél : 03 23 24 62 40 2- Avenir Élevage 02 Signée en 2017 en partenariat avec l’État, la Région Hauts-de-France et la Chambre d’agriculture de l’Aisne, la charte Avenir Elevage 02 prévoit un accompagnement technico-économique des éleveurs (réalisation d’audits et contrats de progrès).

Département du Finistère

[Département de la Sarthe] - Agriculture. Installation des jeunes agriculteurs Le renouvellement des générations est une des priorités du Programme agricole.

[Département de la Sarthe] - Agriculture

Le Département accompagne le parcours à l’installation et favorise l’installation en société. Maintien de l'élevage Le Conseil départemental souhaite maintenir l'élevage en privilégiant notamment la valorisation auprès de la restauration collective des collèges, avec l'objectif ambitieux de 50 % d'approvisionnement en produits locaux pour l'ensemble des collèges. Développement durable dans les exploitations. Département de Seine-et-Marne. [Département du Lot-et-Garonne] - La politique agricole départementale. Avec une perte de 17 900 ha d’espaces agricoles en dix ans, le foncier est devenu une denrée rare en Lot-et-Garonne, freinant souvent la dynamique d’installation ou d’agrandissement des exploitations.

[Département du Lot-et-Garonne] - La politique agricole départementale

La spéculation sur le foncier augmente avec notamment le développement des activités touristiques, des loisirs et l’urbanisation. Le terroir agricole représente un patrimoine irremplaçable qu’il convient de préserver. Le Conseil général souhaite améliorer la gestion globale du foncier par la mise en place d’un Établissement public foncier local (EPFL) départemental, pour un travail plus cohérent à l’échelle du territoire. L’alliance entre la Safer et les Établissements publics fonciers locaux est très fructueuse et doit se développer en Lot-et-Garonne. Le potentiel agronomique des espaces agricoles représente un capital considérable qui doit également être pris en compte. [Département des Pyrénées-Orientales] - L'agriculture départementale.

Les caractéristiques et enjeux L'agriculture de ce département a des caractéristiques méditerranéennes bien spécifiques.

[Département des Pyrénées-Orientales] - L'agriculture départementale

C'est une agriculture : … soumise à la pression foncièreLe département des Pyrénées Orientales doit faire face à un accueil annuel de 5000 à 6000 nouveaux résidents. Du choix de l’aménagement du territoire dépend le maintien des espaces agricoles, or l'urbanisation a considérablement progressé ces 30 dernières années. Un premier constat s'impose. [Département de la Nièvre] - Projet Agricole Départemental période 2014-2020. Dans le cadre de l’élaboration du troisième Projet Agricole Départemental (PAD) pour la période 2014-2020, une réflexion prospective, porteuse de valeur ajoutée supplémentaire, a été conduite, associant à la fois les services de l’Etat via la Direction Départementale des territoires de la Nièvre, la profession agricole et la collectivité départementale.

[Département de la Nièvre] - Projet Agricole Départemental période 2014-2020

La signature du PAD s’effectuera le lundi 20 octobre 2014 à 17h30 au Salon Loire en présence de Michèle KIRRY, Préfète de la Nièvre, Éric BERTRAND, Président de la Chambre de l’Agriculture de la Nièvre, et Patrice JOLY, Président du Conseil Général de la Nièvre. Le Programme Agricole Départemental est élaboré tous les 6 ans sous la responsabilité de l’État, en collaboration avec la Chambre d’Agriculture, les organisations syndicales ainsi que le Conseil Général et permet de mobiliser les financements nécessaires à la mise en oeuvre d’actions concrètes.

[Département de l'Essonne] - Politique agricole 2017-2020. Depuis le 25 février et jusqu'au 5 mars, la France entière a les yeux rivés sur le monde agricole français réuni à la Porte de Versailles pour son traditionnel Salon.

[Département de l'Essonne] - Politique agricole 2017-2020

Et parmi les centaines d’exposants venus de tout l’Hexagone, on trouve cette année cinq producteurs essonniens venus défendre les couleurs de leur département avec leurs pratiques innovantes : Edith Pigeon, éleveuse de poules à Chauffour-les-Etréchy qui a installé un distributeur automatique d’œufs frais sur son exploitation ; Nicolas Dufour, céréalier à Champmotteux, l’un des premiers à s’être lancé dans la culture du chanvre en Essonne ; Nicolas Hottin qui utilise des nouvelles technologies comme le guidage par GPS dans ses champs de Boutigny-sur-Essonne ; Ludovic Joiris, fabriquant d’huile de lin alimentaire et industrielle à Corbreuse ; et Catherine Bosc-Bierne, une des dernières productrices de plantes médicinales et aromatiques qui ont fait la renommée de Milly-la-Forêt. 45 % d’espaces agricoles.

[Département de le Haute Loire] - La politique agricole départementale. Conscient de la place importante occupée par l’agriculture dans la vie de notre département, le Département se veut un partenaire privilégié pour le développement de cette activité.

[Département de le Haute Loire] - La politique agricole départementale

L’agriculture est un acteur essentiel de la Haute-Loire. C’est d’abord une force économique conséquente, avec ses 5 100 exploitations représentant plus de 6 600 emplois. Mais c’est aussi un lieu social indispensable en milieu rural, une activité qui participe à l’aménagement de l’espace et la préservation des paysages et qui joue un rôle d’identification fort pour notre département, essentiel pour développer l’activité touristique.

[Département de la Somme] - La Somme soutient le monde agricole. Mercredi 1er mars 2017, Laurent Somon, Président du Conseil départemental de la Somme, s'est rendu au Salon International de l'Agriculture (SIA) à Paris. L'occasion de rencontrer les producteurs de la Somme présents au salon et de réaffirmer le soutien du Département au monde agricole. ©Photos Philippe Sergeant - Cd80 Les Présidents des Conseils départementaux du Pas-de-Calais, du Nord et de la Somme et la sénatrice de l'Aisne Pascale Gruny. Présentation du fonctionnement des laboratoires départementaux, à l'occasion de la signature de convention de mutualisation des laboratoires de la Somme, du Nord et du Pas-de-Calais.

[Département du Haut-Rhin] - Au service du monde agricole.