background preloader

Transfert dans la psychose

Facebook Twitter

Revista01_art1_Zenoni. Section clinique Dossiers Textes_cliniques_la_seance_avec_le_psychotique Bruno_miani. Retour au site Imprimer Vous êtes ici >> Accueil | Dossiers | Textes cliniques : la séance avec le psychotique | Bruno MIANI Dossiers => Textes cliniques : la séance avec le psychotique => Bruno MIANI Association Uforca Aix Marseille 5, rue Valence - 13000 Marseille section.clinique.am@wanadoo.fr © 2004 - 2014 Section clinique Développement » Creasitenet N° Agrément 9 3 1 3 0 6 5 7 8 1 3.

Section clinique Dossiers Textes_cliniques_la_seance_avec_le_psychotique Bruno_miani

Transfert(Maleval) Transfert et psychoses : quelles spécificités ? Le désir de mettre au travail la question du transfert dans les psychoses est né d’une interrogation qu’Étienne Oldenhove et moi-même partagions.

Transfert et psychoses : quelles spécificités ?

Comment entendre et rendre compte du travail psychanalytique singulier qui se déploie avec des parlêtres psychotiques, tout particulièrement avec celles et ceux qui y sont engagés au long cours, comme beaucoup de cliniciens de l’enfant et de l’adulte en font et en ont l’expérience ? Ces Journées de l’ALI nous ont donné l’occasion d’en parler et d’en débattre.

Pour l’orientation de notre travail, je crois essentiel de ne pas méconnaître l’implacable déterminisme de la structure qui guide le transfert avec ces patients. L’expérience clinique en la matière nous fait de toute façon déchanter de trop d’illusions thérapeutiques. La modestie est la règle. Dans l’esprit de ces Journées, il est donc important de ne pas nous leurrer en mettant trop en avant l’« inventivité » propre au clinicien. Je ferai allusion brièvement à un dernier élément. Note sur la particularité dudit transfert psychotique. « Note sur la particularité dudit transfert psychotique »[1] Transfert désigne le passage d’un lieu à un autre.

Note sur la particularité dudit transfert psychotique

Quel autre? S’agit-il d’un autre lieu identique au premier ou d’un lieu dont le seul caractère est précisément d’être Autre, d’une autre dimension ? Peut-on parler dès lors de transfert dans la psychose ? Oui sans doute si, avec Lacan, on définit le transfert comme « la mise en acte de la réalité de l’inconscient ». Sans doute y a-t-il dans le fait de la jouissance sexuelle une énigme plus radicale dans la psychose que dans la névrose. Partons donc de ce que le transfert mis en jeu dans la cure est d’abord celui de l’analyste et interrogeons-le. Ainsi fonctionne le sujet supposé savoir : il est chez l’Autre et je ne fais que progresser dans le chemin de sa certitude. Mais pour retrouver cette certitude du fantasme il aura fallu un temps intermédiaire, le détour par l’incertitude quant au désir de l’Autre. Alfredozenonicommentsorienterdansletransfert. Transfert(Zenoni) La.mesure.de.la.psychose(Zenoni)

00690335, v1] Approche psychanalytique de la psychose : structure, logique, clinique, éthique. Théorie psychanalytique. Salvatoremaugericonfrenceletransfertdanslapsychose. Jeanallouch. Le transfert érotomaniaque. De plus en plus de sujets psychotiques fréquentent les psychanalystes.

Le transfert érotomaniaque

C’est un fait notable par les temps qui courent, alors que la psychanalyse est publiquement mise en cause par tout un courant positiviste hétéroclite, qui, au nom de la science et des méthodes statistiques d’évaluation, remet en cause la validité scientifique et l’efficacité du dispositif freudien de la cure psychanalytique. Des psychotiques chez les psychanalystes, ce n’est certes pas nouveau. Ce qui l’est davantage est leur nombre croissant à s’adresser à un psychanalyste afin de témoigner de l’enfer qu’ils vivent dans leur vie quotidienne et d’attendre une réponse qui viendrait les délivrer de ce dont ils souffrent, de ce qui les sépare des autres, de ce qui les prive des moindres joies et petits plaisirs qui rendent la souffrance de la plupart des humains un peu moins monotone.

La notion clinique d’érotomanie en tant qu’« illusion délirante d’être aimé », issue de la clinique psychiatrique [1] H. Ey, P.