background preloader

La gestion de l'espace

Facebook Twitter

MémoireDCB19-HValotteau-Couleurs-en-bibliotheque 10-2-2011 - 49067-couleurs-en-bibliotheque-architecture-signaletique-esthetique.pdf. Mettre en oeuvre un plan de classement. Le titre de cette nouvelle « Boîte à outils » est explicite et engageant : il s’agit bien de « classement » (et non de « classification »), soit la mise en ordre d’un fonds, il est bien question de « plan » (et non de « modèle »), soit une suite ordonnée d’opérations prévue pour atteindre un but, et c’est bien une incitation à « mettre en œuvre » (et non seulement à « concevoir »), autrement dit à agir, à entreprendre, à produire du concret et en mouvement.

Mettre en oeuvre un plan de classement

Penser le monde Tout en distinguant, au préalable, le classement (la cote) et la classification (l’indice), deux notions souvent (encore !) Confondues dans les pratiques professionnelles, le propos n’est pas, pour autant, de penser un type d’espace mais bien de « penser le monde ». Il s’agit avant tout de « rechercher une lisibilité, une efficacité, une adéquation à une population dans le cadre contraint d’un lieu donné et d’une collection particulière ». Accessibilité et handicap en bibliothèque.

L’accessibilité des bibliothèques aux personnes handicapées, entendue au sens large, constitue une obligation légale en même temps qu’une occasion d’élargir leurs publics.

Accessibilité et handicap en bibliothèque

Les usagers souffrant de déficiences sont mieux pris en compte à travers des démarches volontaristes de mise en accessibilité et des évolutions technologiques qui ne sont plus l’apanage des grands établissements. Le succès de ces démarches repose avant tout sur la professionnalisation des actions en direction des publics handicapés. Les conclusions tirées de ces expériences nourrissent des recommandations adressées aux professionnels des bibliothèques, tour à tour médiateurs, formateurs et animateurs sensibilisés à la réalité du handicap.

Ensuring accessibility (in a global sense) for disabled readers is not only a legal requirement, but also an opportunity to broaden the profile of library users. La déficience se caractérise par son périmètre mouvant et recouvre des populations et des problèmes hétérogènes. . *. BRM_Signaletique_Journee_prof_08_03_12. Autonomie des usagers – 2) le contexte favorable. Avant même de mettre en place des actions de « re-médiation » en direction de l’usager non autonome, la bibliothèque doit construire les conditions de cette autonomie, par un environnement, une pratique, une attention dans tous les actes professionnels qui placent l’usager au centre de ses préoccupations.

Autonomie des usagers – 2) le contexte favorable

Il en va ainsi de la communication visuelle dans la bibliothèque. Nombreuses sont les bibliothèques qui remettent, lors d’une première inscription, un guide de l’usager. Selon les bibliothèques, ce guide regroupe principalement les règles de prêt, celle du « vivre ensemble » de la bibliothèque, un plan des locaux. Ce guide doit être élaboré en pensant au moins autonome de nos usagers, l’informer clairement sur l’aide que les bibliothécaires peuvent lui apporter dans ses recherches, inclure une présentation, même brève, de l’écran de recherche OPAC, bannir autant que possible les termes professionnels. Pour du design inclusif en bibliothèque : le cas de la station d’aide à l’information et au lecteur. La station d’information et d’aide au lecteur à la bibliothèque de Delft au Pays-Bas.

Pour du design inclusif en bibliothèque : le cas de la station d’aide à l’information et au lecteur

Les bibliothèques s’affirment de plus en plus comme des lieux de sociabilité. On peut y boire et manger, comme au café; on peut y parler et c’est désormais le silence que l’on isole et non la parole. On cherche à favoriser la participation, l’approche-client, la valorisation de l’accueil et plus d’autonomie pour l’usager en ce qui concerne les transactions cléricales – tout en l’accompagnant dans une démarche de proximité, humaine, personnalisée pour des services à valeur ajoutée comme la formation ou la recommandation de lecture. Pour ceux et celles qui sont amené(e)s à réfléchir au sujet du rôle et du design de ce point de service fonctionnel où se pratique la référence, l’aide à l’information et au lecteur dans la bibliothèque de demain, il est suggéré de se demander: • Que veut-on offrir comme service et quel niveau de service veut-on y dispenser ?