background preloader

SANS FRIGO

Facebook Twitter

BICEPS CULTIVATUS - Google Slides. Biceps Cultivatus – Collectif Bam. Biceps Cultivatus [Article en cours de construction] Dans le cadre de POC21, l’équipe Biceps Cultivatus a passé 5 semaines au Château de Millemont dans les Yvelines, pour contribuer aux solutions Open Source.

Biceps Cultivatus – Collectif Bam

Voici le résultat, 3 modules de cuisine open source : Un module de bioponie, qui utilise le jus du compost récupéré en bas du meuble pour alimenter les plantes au dessus : Un module de conservation des aliments utilisant la capacité naturelle de l’évaporation de l’eau contenu dans le sable pour faire baisser la température à l’intérieur du pot en terre cuite, créant ainsi un effet “cave” : Un module de robot ménager à pédale fonctionnant avec une roue d’inertie : Et voici tous les supports nécessaires à la fabrication, l’amélioration ou le redesign de notre meuble de cuisine alternatif : Télécharger la notice Kitchen B dans la presse : Le Monde Le Figaro Industries et techno Et sur les réseaux sociaux : Poc21 été 2015 Open Source Cuisine DIY poc21 Voir plus → Et si on se débarrassait de nos réfrigérateurs ? Au début des années 1920, le groupe américain General Motors dépose le nom « Frigidaire », aujourd’hui propriété d’Electrolux.

Le « frigo » va entrer dans toutes les cuisines, et même dans le dictionnaire. Une petite révolution qui bouscule des siècles d’habitudes de conservation des aliments. Il faudra tout de même attendre les années 1960 pour que ce nouvel appareil électrique, qui permet de garder au frais les denrées périssables, se généralise en France. En 1964, seuls 37 % des foyers français possèdent un réfrigérateur, dix ans plus tard, 88,4 % des familles en sont équipées.

Ce succès tardif est intimement lié à l'urbanisation massive intervenue dans la seconde moitié du XXe siècle, explique Nathalie Damery, présidente de l’Observatoire société et consommation : « A la campagne, beaucoup de choses étaient dans le garde-manger, on gardait les boissons au frais dans la rivière. Crédits photos : Maison Française. Conserver ses aliments sans frigo. Facile de Vivre sans frigo – Une Toute Zen l Blog bien-être, santé naturelle et beauté. Et bien oui, cette question revient à chaque fois que je dis aux personnes que je vis sans frigo !

Facile de Vivre sans frigo – Une Toute Zen l Blog bien-être, santé naturelle et beauté

Depuis 2012, je n’ai plus de frigo, mais alors comment est ce que je fais ? Étape de base : modifier son alimentation Tout d’abord, j’ai commencé par changer mon alimentation : je ne mange plus (ou très très très peu) de viande, et j’élimine autant que possible le lait de vache et ses dérivés (beurre, crème…). Je pense que ce sont les 2 choses les plus dures à conserver sans frigo. Partant de là, il faut juste conserver les laitages de chèvre, les fruits et légumes, les boissons. Ce qui m’a motivé avant tout, c’est qu’il est plus naturel de conserver tout à température ambiante. Étape de transition : le frigo du désert Ensuite, pour conserver au mieux, les légumes en été, j’ai utilisé le frigo du désert pendant 2 ans.

L’étape finale : se séparer du frigo du désert ! Et puis, lors de notre dernier déménagement, j’ai décidé de me séparer de mon frigo du désert que j’utilisais uniquement en été. Frigo du Désert – Une Toute Zen l Blog bien-être, santé naturelle et beauté. Une alternative écologique au Réfrigérateur Initialement conçu pour économiser les ressources en Afrique où les conditions sont précaires, le frigo du désert, appelé également Pot Zeer, est un moyen écologique de conservation des fruits et légumes.

Frigo du Désert – Une Toute Zen l Blog bien-être, santé naturelle et beauté

J’ai trouvé une vidéo qui explique très bien le concept, cliquez ici. Un autre article paru dans Science et Vie parle également du frigo du desert. Le système est celui du système de l’évaporation par l’eau apportée aux aliments. Les aliments sont placés dans un peau d’argile, lui même placé dans un pot plus grand. entre les 2 pots, on place du sable que l’on arrosera 2 fois par jour, le tout est recouvert d’un linge humide. Une étude scientifique a confirmé l’efficacité de ce système, en moyenne, les aliments sont conservés 10 fois plus longtemps que d’ordinaire.

Ex : une tomate laissée à l’air libre se conserve 2 jours avant de flétrir. avec le zeer pot, elle se conserve 3 semaines.