background preloader

Politique Russie

Facebook Twitter

Behind the Masks in Ukraine, Many Faces of Rebellion. SLOVYANSK, Ukraine — The rebel leader spread a topographic map in front of a closed grocery store here as a Ukrainian military helicopter flew past a nearby hill. Ukrainian troops had just seized positions along a river, about a mile and a half away. The commander thought they might advance. He issued orders with the authority of a man who had seen many battles. “Go down to the bridge and set up the snipers,” the leader, who gave only a first name, Yuri, said to a former Ukrainian paratrooper, who jogged away. Yuri commands the 12th Company, part of the self-proclaimed People’s Militia of the Donetsk People’s Republic, a previously unknown and often masked rebel force that since early April has seized government buildings in eastern Ukraine and, until Saturday, held prisoner a team of European military observers it accused of being NATO spies.

His is one of the faces behind the shadowy paramilitary takeover. Continue reading the main story Video There is no Russian master, he said. 25 Tales Of Corruption And Control From Documents Found At The Abandoned Palace Of Ukraine's Ousted President. Crimée : Moscou agit, l'Occident se concerte. Le reportage de l'envoyée spéciale Alexandra Szacka Pendant qu'à Moscou, on finalise les derniers détails de l'intégration de la péninsule de Crimée à la Russie, à Kiev, le gouvernement ukrainien demande à la communauté internationale de ne pas reconnaître ce qu'il considère comme l'annexion d'une partie de son territoire par une puissance étrangère. Dans les capitales occidentales, on mise toujours sur la diplomatie.

Selon le nouveau gouvernement ukrainien, il s'agit d'une violation flagrante du droit international. C'est pourquoi Kiev demande à la communauté internationale de ne pas reconnaître la « République de Crimée » autoproclamée par les séparatistes de la péninsule ukrainienne. « L'Ukraine et le monde entier ne reconnaîtront jamais l'annexion du territoire ukrainien. C'est une décision dangereuse qui n'a aucune conséquence juridique. C'est une provocation dangereuse pour l'Europe et le monde. » — Olexandre Tourtchinov, président par intérim de l'Ukraine L'OTAN se prononce M.

Austrian Police Arrest Ukrainian Oligarch With Kremlin Connections In First Major Western Move Against Russia. La Russie lance un avertissement aux manifestants en Ukraine. Des opposants au régime du président ukrainien Viktor Ianoukovitch occupent toujours le centre de la capitale, Kiev. Photo : AFP/ANGELOS TZORTZINIS La Russie demande à l'opposition ukrainienne de mettre fin « aux menaces et aux ultimatums » et de négocier avec le gouvernement. « Nous attendons de l'opposition en Ukraine [...] qu'elle participe à un dialogue avec les autorités dans le but de trouver une issue constitutionnelle à la crise profonde dans laquelle se trouve le pays », a écrit le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le gouvernement russe est un allié du président Viktor Ianoukovitch. Après la démission du premier ministre Mikola Azarov, la semaine dernière, le président russe Vladimir Poutine a cependant indiqué que Moscou attendrait la formation d'un nouveau gouvernement avant de verser une nouvelle tranche de cette aide, d'un montant de 2 milliards de dollars, après un versement déjà effectué de 3 milliards.

Le Canada surveille la situation M. La petite-fille de Staline est une femme libre. Un quartier modeste des environs de Portland, dans l’Oregon. Personne n’imagine ici que la jeune femme vivant sous le nom de Chrese Evans n’est pas seulement la gérante d’une boutique située à vingt minutes, dans le centre-ville. Petite-fille de Joseph Staline, Chrese, 40 ans, habite ici incognito. Jamais elle n’avait reçu de journaliste chez elle. Mais le choc du décès récent de sa mère, Svetlana Allilouïeva, fille unique du tyran, a fait céder les digues.

D’emblée, la petite-fille de Staline vous convie dans son salon. Paris Match. Svetlana est-elle morte en paix ? Vous parlait-elle volontiers de son enfance, de sa jeunesse ? La fille de Staline est-elle facilement devenue américaine ? Les habitants savaient-ils que la fille et la petite-fille de Staline se trouvaient parmi eux ? «Pour moi, mon grand-père était un héros universel» Vous êtes restées longtemps en Angleterre ? Des journaux ont retrouvé votre trace ? A Moscou, votre mère a revu ses deux premiers enfants ? Ukraine - UE, pourquoi ça coince. De nouvelles manifestations ont lieu ce lundi en Ukraine après l’important rassemblement qui s’est tenu dimanche. L’opposition, plusieurs partis confondus, s’insurge contre le rejet par le gouvernement de Viktor Ianoukovitch de l’accord d’association avec l’Union européenne, qui était sur le point d’être signé après des années de négociations.

Un nouveau coup de frein dans les relations entre Kiev et Bruxelles, en dents de scie depuis son indépendance de l’Ukraine en 1991. Pourquoi ça coince ? Le gouvernement ukrainien a tout à coup décidé, jeudi, de «suspendre» les négociations sur l’accord d’association avec l’UE qui devait être signé à la fin de cette semaine à Vilnius lors du Partenariat oriental de l’Union européenne, projet lancé en 2009 pour tenter de stabiliser six anciennes républiques soviétiques (outre l’Ukraine: la Géorgie, la Moldavie, la Biélorussie, l’Arménie et l’Azerbaïdjan). Pourquoi Moscou met-il une telle pression sur Kiev ? Les raisons en sont ensuite géopolitiques. Lettre de Mordovie | Demandezleprogramme. 25 septembre 2013 | Par La rédaction de Mediapart André Markowicz, qui nous présente cette lettre dans sa version intégrale, est l’un des plus grands traducteurs et spécialistes de la littérature russe. Il y a deux ans, Dominique Conil rendait compte dans Mediapart de son dernier livre : Le Soleil d’Alexandre, une extraordinaire anthologie de la poésie romantique russe et le roman d’une génération brisée par la répression. « André Markowicz, auteur de traductions, illumine la littérature russe », écrivait Dominique Conil. « Il faut lire » la lettre de Nadedja Tolokonnikova, nous dit aujourd’hui André Markowicz. pour ceux qui préfèrent écouter Jeanne Moreau lit la lettre vidéo en bas de page (mise à jour 30/10/2013) Nous le remercions vivement, ainsi que Marie N.

J’ai lu ce texte en russe – et j’ai été saisi. Nadejda Tolokonnikova parle pour elle-même, et parlant pour elle-même, elle parle avec les autres – elle parle pour nous, et nous donne confiance. André Markowicz « Portes ouvertes » More Activists Attacked In Yerevan. Two prominent Armenian civic activists were beaten up by unknown assailants and hospitalized on Thursday night, the latest in a spate of violent attacks on individuals critical of the government. Suren Saghatelian and Haykak Arshamian said they were assaulted in the courtyard of the latter’s apartment building in downtown Yerevan moments after arriving there by car. They described the several attackers as well-built men. Armenia -- Civil activist Suren Saghatelian is hospitalized after being attacked in Yerevan, 5Sep2013 x “They gave no explanations.

We asked who they are but they kept punching us,” Saghatelian told Civilnet.am from an ambulance that took him and Arshamian to hospital. “It lasted for one or two minutes,” he said. Saghatelian’s face and shirt were stained with blood, while Arshamian had a bleeding nose. Both men have a long history of civic activism and participation in anti-government protests despite not being affiliated with any political party.