background preloader

Documents internet

Facebook Twitter

La bulle Vincent Paul Marie Casimir "documents internet (complet à la date de Octobre 2014)" ne pourra être consulter qu'en local.
Une sélection de documents internet vous est présentée ci-joint.


Jean-Paul de KERDREL. Audren de Kerdrel, Vincent (1815-1899) - Bérose. Autres formes du nom :— Audren de Kerdrel, Vincent Paul Marie Casimir Appartenant à une famille de vieille noblesse bretonne, Vincent Audren de Kerdrel est né en 1815 à Lorient, ville dont son père a été maire.

Audren de Kerdrel, Vincent (1815-1899) - Bérose

En 1842, il entre à l’École des Chartes dont il sera par la suite un ardent défenseur. Il fera à partir de 1848 une carrière politique : député de l’Ille-et-Vilaine en 1848 et en 1849, de la circonscription Vitré-Fougères en 1852, du Morbihan en 1871, il accède à la vice-présidence de l’Assemblée nationale (1874-75) et du Sénat (1876-1879). Il est dès l’origine un membre actif de l’Association Bretonne et un collaborateur de la Revue de Bretagne et de Vendée.

Vincent Paul Marie Casimir - documents internet (complet à la date de Octobre 2014) Séance du 1er août 1871 - TERRITOIRE DE BELFORTAnnexe n° 444. PROPOSITION DE… Vincent de Kerdrel - 622 résultats sur Gallica. Achille Testelin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Achille Testelin

Achille-Arthur-Armand Testelin (, Lille - , Paris), est un homme politique français. Morvan Lez-Breizh. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Morvan Lez-Breizh

Morvan, ou Murman, (750 ? - 818 ?) , peut être considéré comme le premier roi d'une Bretagne unifiée. Le surnom Lez-Breizh (littéralement hanche, soutien de la Bretagne) donné à Morvan ne date que du début du XIXe siècle[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Originaire des environs de Priziac (Morbihan), il régna sur le Vannetais, la Domnonée et le Léon. Son terroir fut le théâtre d’une bataille sanglante lors de laquelle Morvan résista victorieusement aux armées franques de Louis le Débonnaire. Christophe Louis Léon Juchault de Lamoricière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Christophe Louis Léon Juchault de Lamoricière

Christophe Louis Léon Juchault de Lamoricière (ou La Moricière) est un général de Division (le 9 avril 1843)et homme politique français né à Nantes[1] (Loire-Atlantique) le 5 février 1806, décédé au château de Prouzel, près d'Amiens le 11 septembre 1865. La famille Juchault de Lamoricière est issue de la branche cadette de la famille Juchault des Jamonieres [2], originaire de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (Loire-Atlantique). Biographie[modifier | modifier le code] Famille et enfance[modifier | modifier le code] Conquête de l'Algérie[modifier | modifier le code] Simple officier en 1830, Lamoricière, que les opinions légitimistes de sa famille poussaient alors à ne rechercher du service que loin des influences de la maison d'Orléans, demanda et obtint d'aller combattre en Algérie. À la formation du corps des zouaves, il entra avec ce grade dans le 2e bataillon. Bugeaud remet entre ses mains, en 1845, le gouvernement intérimaire de la colonie. Charles Kolb-Bernard.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Kolb-Bernard

Pour les articles homonymes, voir Kolb. Charles-Louis-Henri Kolb-Bernard (, Dunkerque - , Paris), est un homme politique français. Biographie[modifier | modifier le code] Il vota d'ordinaire avec la majorité dynastique et fut réélu de nouveau avec l'appui de l'administration, le 1er juin 1863. Kolb-Bernard parut plusieurs fois à la tribune pour y traiter, au point de vue protectionniste, les questions relatives au commerce et à l'industrie, et aussi pour y défendre le pouvoir temporel du pape. Porté sur la liste des droites, lors de l'élection des sénateurs inamovibles, il fut élu, le 11 décembre 1875, par l'Assemblée nationale, le 30e sur 75, et alla siéger à l'extrême droite de la Chambre haute, parmi les adversaires irréconciliables du gouvernement républicain. Il avait épousé Sophie Bernard, d'une importante famille d'industriel lillois.

Liste des députés

Vincent Paul Marie Casimir Audren de Kerdrel. Le comité des travaux historiques et scientifiques. Commission des Trente. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Commission des Trente

La commission des Trente est une commission de trente membres chargée par la loi du 20 novembre 1873 de rédiger une constitution pour la France après la chute du Second Empire, qui a finalement pris la forme des lois constitutionnelles de 1875. Elle est composée d'une majorité de députés monarchistes[1] et son rapporteur est Louis de Ventavon[1]. Contexte historique[modifier | modifier le code] Un régime provisoire qui dure[modifier | modifier le code] Le 24 mai 1873, à la suite d'une interpellation de la droite, Adolphe Thiers et Jules Dufaure sont renversés du pouvoir. Cette première commission des lois constitutionnelles (dite 2ème commission des Trente) est nommée du 26 novembre au 4 décembre 1873.