background preloader

Documents internet

Facebook Twitter

La bulle du Pape Innocent XII se rapportant à Brasparts. Biographie de Jean Maure Audren.

La Bretagne, paysages et récits

Le comité des travaux historiques et scientiques - Tome 1. Dom Maur Audren sur Gallica (Bibliothèqure numérique de la BNF) Guy Alexis Lobineau. Correspondance inédite de Mabillon et de Montfaucon avec l'Itali. Anne de Bretagne. Nouvelle biographie universelle. Journal de voyage de Dom Jacques Boyer (1710 - 1714) Le Collectionneur François-Roger de Gaignières (1642-1715) Première partie Les origines et la formation de Gaignières Chapitre premier La famille Gaignières La famille paternelle est issue de Lyon où on la retrouve dans les métiers de la marchandise et de l’écrit à la fin du XVI e siècle et au début du xviie siècle.

Le Collectionneur François-Roger de Gaignières (1642-1715)

C’est le père de François-Roger, Aimé de Gaignières, qui est le premier de sa lignée à être anobli à l’occasion de son mariage avec Jacqueline de Blanchefort en 1642. Chapitre II L’éducation de Gaignières L’éducation du jeune François-Roger se fit sans doute à l’hôtel de Mayenne à Paris, lorsque son père se mit au service du duc d’Harcourt après la mort du duc de Bellegarde en 1646. Chapitre III Gaignières et sa généalogie. Le fait d’avoir des ancêtres prestigieux dans son ascendance maternelle, même s’ils sont éloignés, est très important pour Gaignières. Deuxième partie L’honnête homme, serviteur des Guise La clientèle des Guise Le clientélisme et le patronage structurent la société d’Ancien Régime.

Les récompenses et les services rendus. Dom Maur Audren de Kerdrel, Landunvez. Catalogue des manuscrits. Abbaye Saint-Guénolé de Landevennec. Abbaye Saint-Guénolé de LANDEVENNEC- Landévennec Landévennec (ou Landevenec) doit son origine au monastère que fonde saint Guingalois, nommé plus communément saint Guénolé (ou Gwénolé) en Bretagne, à la fin du Vème siècle ou au début du VIème siècle.

Abbaye Saint-Guénolé de Landevennec

Saint Guénolé est le fils d’un émigré insulaire appelé Fracan (prince de la Bretagne insulaire) et de son épouse Gwenn. Saint-Guénolé, frère de Gwethénoc et Jacques, naît au manoir de Lesguen, en Plouguin, en l'an 461. Il est l'élève de saint Budoc, sur l'île Lavret. Le roi Grallon qui est le bienfaiteur de l'abbaye, meurt l'an 505, et il est inhumé dans l'église abbatiale.

Le Correspondant - Tome 36. Guy Alexis Lobineau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guy Alexis Lobineau

Congrégation de Saint-Maur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Congrégation de Saint-Maur

La congrégation de Saint-Maur, souvent connue sous le nom de Mauristes, était une congrégation de moines bénédictins français, créée en 1621, et connue pour le haut niveau de son érudition. La congrégation et ses membres tirent leur nom de saint Maur (décédé en 565), disciple de saint Benoît auquel on attribue l'introduction en Gaule de la règle et de la vie bénédictines. Elle a été supprimée en 1790 par l'Assemblée constituante. Histoire[modifier | modifier le code] La plupart des monastères bénédictins de France, à l'exception de ceux qui appartenaient à Cluny, rejoignirent peu à peu la nouvelle congrégation, qui atteindra son apogée dans les années 1690-1700 avec 190 monastères répartis en 6 provinces (France, Normandie, Bretagne, Gascogne, Chezal-Benoît et Bourgogne).

L'histoire des Mauristes et leurs travaux furent traversés par les controverses ecclésiastiques qui déchirèrent l'Église de France au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. Jean-Maur Audren de Kerdrel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Maur Audren de Kerdrel

Biographie[modifier | modifier le code] Jean-Maur Audren de Kerdrel est issu d'une famille de la noblesse bretonne dont les ancêtres participèrent aux Croisades. Sa famille était propriétaire du manoir de Kerdrel à Lannilis[1]. Alors qu'il était encore à Landévennec, l'évêque de Quimper, François de Coëtlogon, le sollicita à plusieurs reprises pour écrire une Histoire de Bretagne. Il ne s'y mit qu'une fois installé à Redon. En 1717, Dom Audren proposa au chancelier d'Aguesseau le plan d'un nouveau Recueil des historiens des Gaules et de la France, qui devait recommencer et élargir le corpus d'André Duchesne, et dont la direction fut confiée à Dom Martène.

Liens externes[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Agence Bretagne Presse. DOM AUDREN DE KERDREL (1650-1725) Le Sacramentaire gregorien de la cathedrale.