background preloader

Les réformateurs (protestantisme)

Facebook Twitter

Théodore de Bèze. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théodore de Bèze

Théodore de Bèze Théologien protestant Renaissance Portrait de Théodore de Bèze en 1577. Œuvres principales Abraham Sacrifiant (1550)Confession de foy chrestienne (1559)Droit des magistrats (1574) Théodore de Bèze, né en 1519 à Vézelay en Bourgogne et mort en 1605 à Genève, est un théologien protestant. Les jeunes années[modifier | modifier le code] Il naît à Vézelay dans une famille qui exploitait des mines d'argent. À Paris, Bèze passa deux années heureuses et acquit bientôt une position en vue dans des cercles littéraires. Mais il tomba malade et, dans sa détresse physique, se révélèrent à lui ses besoins spirituels. Réforme protestante. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réforme protestante

Pour les articles homonymes, voir Réforme. Amorcée dès le XVe siècle et culminante au XVIe siècle, la Réforme protestante est une volonté d'un retour aux sources du christianisme et aussi, par extension, un besoin de considérer la religion et la vie sociale d'une autre manière. Elle reflète l'angoisse des âmes[1], par la question du salut, centrale dans la réflexion des réformateurs, qui dénoncent la corruption de toute la société engendrée par le commerce des indulgences. Les réformateurs profitent de l'essor de l'imprimerie pour faire circuler la Bible en langues vulgaires (notamment l'allemand après la première traduction réalisée par Martin Luther), et montrent qu'elle ne fait mention ni des saints, ni du culte de la Vierge, ni du Purgatoire.

La référence à la Bible comme norme est néanmoins une des principales motivations des réformateurs. John Wyclif. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

John Wyclif

John Wyclif John Wyclif (ou Wycliff, Wycliffe, ou encore Jean de Wiclef) (v. 1326-1384) est un théologien anglais et précurseur de la Réforme anglaise, et plus généralement de la Réforme protestante. Les débuts[modifier | modifier le code] Origine[modifier | modifier le code] Il est né dans le Yorkshire au milieu des années 1320. Premiers écrits[modifier | modifier le code] Il milite pour un retour à la Bible et à l'augustinisme et publie De domino divino (1375), De officio regis, De veritate scripturæ (1378), De potestate papæ (1379).

Jan Hus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jan Hus

Pour les articles homonymes, voir Hus. Jan Hus Jan Hus ou Jean Huss est un théologien, un universitaire et un réformateur religieux tchèque. Son excommunication en 1411, sa condamnation par l'Église pour hérésie, puis sa mort sur le bûcher en 1415, lors du concile de Constance, enclenchent un processus qui mène à la création de l'Église hussite puis aux croisades contre les hussites. Le protestantisme voit en lui un précurseur. La langue tchèque lui doit sa diacritique (le háček). La Bohême et la chrétienté à la charnière des XIVe et XVe siècles[modifier | modifier le code] Prononcer Jan Hus Venceslas succède à son père le .

Martin Luther. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martin Luther

Martin Luther, né le à Eisleben, en Thuringe (Allemagne)[1] et mort le dans la même ville, est un frère augustin[2] allemand, théologien, professeur d'université, père du protestantisme[3],[4],[5],[6] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[7]. Le 3 janvier 1521, il reçoit la bulle Decet romanum pontificem qui lui signifie son excommunication.

Après les nombreux débats théologiques du haut clergé, l'empereur du Saint-Empire romain germanique et roi d'Espagne, Charles Quint, convoque Martin Luther en 1521 devant la diète de Worms (Rhénanie-Palatinat, Allemagne). Un sauf-conduit lui est accordé afin qu'il puisse s'y rendre sans risques. Ses prises de position radicales et antisémites sur les Juifs furent utilisées par les nazis[9],[10]. Martin Bucer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martin Bucer

Martin Bucer Martin Bucer à l'âge de 53 ans. Malgré sa passion de l'unité des chrétiens et ses talents de médiateur, il est obligé de fuir Strasbourg à cause de son rejet de l'Intérim de Charles Quint et de passer la fin de sa vie en exil en Angleterre. Son type d'Église ne survit pas à son départ, la Tétrapolitaine étant abandonnée quelques années plus tard. Jean Calvin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Calvin

Pour les articles homonymes, voir Calvin. Jean Calvin (forme latinisée du nom Jehan Cauvin), né le 10 juillet 1509 à Noyon (Picardie), et mort le 27 mai 1564, à Genève, est un théologien, un important réformateur, et un pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle, notamment pour son apport à la doctrine dite du calvinisme. Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre les protestants en France, Calvin se réfugia à Bâle, en Suisse, où il publia la première édition de son œuvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536. La même année, il fut recruté par Guillaume Farel pour aider à la réforme de l'église à Genève. Calvin était un écrivain apologétique infatigable et un polémiste qui provoqua de nombreuses controverses.

Ulrich Zwingli. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ulrich Zwingli

Ulrich Zwingli — on trouve aussi Huldreich Zwingli et Huldrych Zwingli, et même Zwingle, Zvingle ou Hulking Twinkle, ou encore Zuingle Haudry, en francisant — (1484-1531) est un réformateur religieux suisse. Biographie[modifier | modifier le code] Moments clés de sa vie[modifier | modifier le code] Biographie détaillée[modifier | modifier le code] Jeunesse (1484-1518)[modifier | modifier le code] Ulrich Zwingli nait le à Wildhaus dans le Toggenbourg (canton de Saint-Gall). De retour dans sa patrie, après une absence de deux ans, il revint une seconde fois à Bâle, où il fut bientôt nommé régent. Ulrich Zwingli Dès ce moment Zwingli crut devoir recommencer ses études théologiques sur un nouveau plan qu'il s'était formé. Le désastre de Marignan fortifia Zwingli dans son aversion pour toute guerre qui n'est point entreprise dans le dessein de défendre la patrie. Guillaume Farel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guillaume Farel

Pour les articles homonymes, voir Farel. Guillaume Farel Huile sur bois, Bibliothèque de Genève. Œuvres principales. John Wesley. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

John Wesley

Pour les articles homonymes, voir Wesley. John Wesley John Wesley (1703-1791) est un prêtre anglican britannique. Wesley est en grande partie crédité, avec son frère Charles Wesley, comme étant l'un des fondateurs de l'Église méthodiste, quand il a commencé à faire des prêches en plein air d'une façon semblable à George Whitefield. Biographie[modifier | modifier le code] À sa mort en 1791, on comptait environ 70 000 méthodistes en Grande-Bretagne et 60 000 aux États-Unis.