background preloader

Start-up

Facebook Twitter

Start-up : faut-il (vraiment) lever des fonds ? [Exclu] Covoiturage.fr lève 7,5 millions d’euros. Covoiturage.fr, le premier site de covoiturage en France et première communauté de consommation collaborative, vient de boucler un important tour de table de 7,5 M€ auprès d’Accel Partners et des fonds ISAI et Cabiedes & Partners.

[Exclu] Covoiturage.fr lève 7,5 millions d’euros

C’est la deuxième levée pour le site édité par Comuto SA, qui avait déjà réalisé une levée de 1,25 M€ en 2010. Covoiturage.fr, qui rassemble aujourd’hui 1,6M de membres, et permet à plus de 350 000 passagers de voyager chaque mois, va conforter son déploiement en Europe. Présent en Espagne ( avec Comuto.es) et en Grande-Bretagne ( avec Blablacar.com), Covoiturage va donc augmenter les 1,6 milliard de kilomètres partagés dans la communauté pour 8 millions de voyageurs transportés. Comuto SA a réalisé en 2011 un CA proche du million d’euros.

[Start-up de la semaine] Artilinki, réseau social international de l’art. Créé en 2009, Artilinki est un réseau social pour les professionnels de l’art, les fans et les collectionneurs.

[Start-up de la semaine] Artilinki, réseau social international de l’art

Dans un esprit Wikipedia, la plateforme permet à chaque membre de créer son propre portfolio d’images, vidéos, pdf… Exclusivement ouvert aux domaines de l’art et de la créativité, Artilinki, disponible en 7 langues, présente aujourd’hui 15 000 oeuvres multimédias. Des arts de la scène aux métiers du web et de la communication, la start-up ouvre le champ des expressions artistiques, loin des plateformes thématiques pour seuls musiciens ou photographes. En mode Freemium, Artilinki revendique une dimension équitable avec des tarifs d’accès premium indéxés sur l’indice de développement de chaque pays.

La communauté est amenée à se rencontrer régulièrement et localement à travers des « Meetups Artilinki » organisés dans une vingtaine de capitales du monde par la cinquantaine d’ambassadeurs locaux du réseau. Les 10 startups FrenchWeb pour 2011. En cette période de compilation des informations marquantes de l’année qui s’achève, la rédaction de FrenchWeb a sélectionné 10 startups parmi toutes celles dont nous avons parlé en 2011 dans les chroniques « La start-up de la semaine », « Pitch Express » ou encore dans l’émission de l’Atelier sur BFM Business. eDJing.

Les 10 startups FrenchWeb pour 2011

La première plateforme gratuite de streaming vidéo. Lire Sponsorise.me. Place de marché qui met en relation champions et entreprises. [Dossier] Les levées de fonds du web français en 2011. Les investissements en France et dans la Silicon Valley : Jeff Clavier & JD Chamboredon. JolieBox s’offre son concurrent britannique Boudoir Privé. Selon Les Echos, JolieBox, la start-up française spécialisée dans la vente de produits de beauté par abonnement, vient de finaliser l’acquisition de Boudoir Privé, son concurrent d’outre-Manche.

JolieBox s’offre son concurrent britannique Boudoir Privé

Le montant exact de cette transaction n’a pas été communiqué mais l’article précise que l’opération, qui porte sur l’ensemble des actions de la société, n’aurait pas dépassé les quelques centaines de milliers d’euros. Fondé début 2011 et destiné exclusivement à la gente féminine, le site JolieBox propose à ses abonnées un « coffret beauté » de 4 à 6 produits cosmétiques de grandes marques en format « voyage ». Au rendez-vous : soins du corps, du visage, des cheveux, parfum, et bien sûr maquillage ! Ainsi pour une somme forfaitaire de 13 €, les adeptes reçoivent chaque mois, directement dans leur boîte aux lettres un coffret proposant différentes « mignardises ».

[Nouveau] KidiTroc, plateforme d’échanges de vêtements pour enfants. Lancée officiellement il y a quelques jours, KidiTroc est une plateforme communautaire dédiée aux trocs de vêtements pour enfants de 0 à 10 ans.

[Nouveau] KidiTroc, plateforme d’échanges de vêtements pour enfants

En proposant ce service, le site vise à amener les consommateurs à adopter un comportement plus éco-responsable, tout en réalisant des économies. En effet, la croissance rapide des enfants entraîne bien souvent des achats à répétition. Un poste de dépenses qui tend à prendre une place considérable dans le budget familial et qui favorise le gaspillage.

La plateforme a donc mis en place un système de package comprenant en moyenne 10 vêtements et dont le coût est fixé à 15 €. Pas de mauvaise surprise au rendez-vous puisque ce tarif comprend : Les 5 bonnes raisons d’intégrer Pinterest à votre stratégie social media. A la fois réseau social et outil de curation, Pinterest est la start-up qui monte dans la Silicon Valley.

Les 5 bonnes raisons d’intégrer Pinterest à votre stratégie social media

Son principe est simple : vous y créez un tableau sur lequel vous pouvez punaiser les images que vous croisez lors de vos pérégrinations online. Vous pouvez organiser vos découvertes en plusieurs tableaux thématiques, suivre et partager les découvertes des autres membres du site (tout y est public). Ca n’a l’air de rien, mais le site est terriblement addictif et promis à un énorme succès.

Pinterest n’est pas encore monétisé et ne propose pas d’outils particuliers pour les annonceurs. Pourtant, Urban Outfitters ou Modcloth l’utilisent déjà avec succès pour faire la promotion de leurs lignes de vêtements. 15 most valuable new startups 2011. Avec Newsring, Frédéric Taddei va-t-il créer la surprise ? par Benoît Raphaël.