What's the future for Facebook as it turns 10? There is a cost to being so ubiquitous, of course. Facebook is still attracting users, but its growth rate has started to slow as it has reached saturation point in mature markets. Analysts are also increasingly concerned that it is losing its appeal to teenagers. How can a website be “cool” for adolescents, when their parents and grandparents are using it as well? Facebook has admitted that growth among “younger teens” is levelling off, stoking fears that a generation of influential users will ditch the site for new alternatives. What's the future for Facebook as it turns 10?
Facebook Home : faut-il déjà parler d'échec ?
[Infographie] L'histoire de Facebook de 2003 à 2013
Un CPM record aux Etats-Unis - Performance publicitaire Facebook
A Plugged-In Ad Tech Source Drew This Diagram To Explain Facebook's Next $10 Billion Business
Facebook Leads by Engagement in France – January 19, 2012Posted in: Engagement, Europe, Web Traffic In France, 47.8 million internet users spent a total of nearly 1.2 billion hours online in December 2011. Google Sites was the top online property by unique visitors, attracting over 44.8 million people who spent a total of 137.5 million hours on the site. During December, Â over 39.2 million users went to Microsoft Sites making it the second most popular online property ranked by visitors.. Facebook Leads by Engagement in France
CHART OF THE DAY: Hate To Be Rude, But Facebook Is Not The Next Google. It's Not Even Close
[Etude] Les premiers résultats de l’impact des pages Facebook sur les médias [Etude] Les premiers résultats de l’impact des pages Facebook sur les médias Motivations, interactions, satisfactions… Harris Interactive vient de dévoiler les résultats de sa première étude consacrée à l’impact des pages Facebook sur les marques médias. Parmi les nombreux enjeux décortiqués, l’étude s’est notamment penchée sur la question de savoir si les pages fan étaient phagocytes ou complémentaires pour les sites médias. On regrettera, toutefois, l’absence de données quant à l’audience des sites étudiés provenant des pages Facebook. Cette première enquête nous apprend ainsi que les internautes deviennent d’abord fan d’une marque média via la mise en avant de la page Facebook sur le site internet du média et dans une moindre mesure au travers de sa newsletter. Parmi les premières motivations invoquées par les internautes qui deviennent fans d’une page, on retrouve une forte appréciation attribuée au média, la volonté de suivre les actualités directement depuis Facebook ou encore le souhait de bénéficier d’informations exclusives réservées aux fans.
Facebook va-t-il disparaître d’ici 2020? Facebook va-t-il disparaître d’ici 2020? Eric Jackson, fondateur de Ironfire Capital, a déclaré lundi dans l’émission Squawk on the Street (CNBC) que Facebook perdrait sa réputation d’entreprise Web majeure d’ici 2020. « Dans cinq à huit ans, Facebook et Google vont disparaître de la même façon que Yahoo a disparu, » a t’il précisé. « Yahoo gagne encore de l’argent, l’entreprise est toujours rentable avec près de 13 000 employés travaillant pour elle, mais elle ne représente aujourd’hui que 10% de la valeur qu’elle avait en 2000″. Pour Eric Jackson, également économiste et blogueur chez Forbes, il y a trois générations de sociétés web. La première génération est représentée par des gros portails web comme Google ou Yahoo, où le contenu a été agrégé en un seul endroit.
[Facebook] Pour être lu par tous ses amis, il faudra payer ? - FrenchWeb.fr  [Facebook] Pour être lu par tous ses amis, il faudra payer ? - FrenchWeb.fr  Payer pour devenir un peu plus populaire auprès de ses amis… C’est en somme le nouveau concept que Facebook est actuellement en train de tester, selon plusieurs blogs américains spécialisés. Baptisée « Highlight », cette nouvelle fonctionnalité permettrait, en effet, aux membres du réseau de booster la visibilité de leurs statuts auprès de leurs amis. Une option qui pourrait connaître un certain succès, ou non, auprès des utilisateurs les plus narcissiques.
This Is What Advertisers Hate About Facebook This note was published last week on Business Insider Intelligence, our internet industry research service. If you were a BI Intelligence subscriber, you'd know this already! Click here to find out more and sign up for a free trial → This Is What Advertisers Hate About Facebook
La cash machine Facebook à la loupe
FaberNovel décrypte les 5 raisons qui font que Facebook est la start-up parfaite
Think Facebook's $100 Billion Valuation Is Nuts? Read This Think Facebook's $100 Billion Valuation Is Nuts? Read This This post is written by Business Insider Intelligence analyst Pascal-Emmanuel Gobry. BI Intelligence is Business Insider's internet industry research service. To learn more and get a free 30-day trial, click here. Source: Facebook releases and BI Intelligence Reports
CHART OF THE DAY: Facebook Will Have One Billion Users By September
Les marques sous-estiment encore trop souvent les interactions des internautes sur les réseaux sociaux. Telle est l’une des principales conclusions qui ressort de l’enquête menée à l’occasion des fêtes de fin d’année par Mr Youth, une agence de marketing new-yorkaise spécialisée dans le marketing digital. L’infographie suivante nous propose une synthèse des principaux résultats de l’étude menée en ligne et basée principalement sur Facebook et Twitter. On apprend ainsi que : [Infographie] Les marques négligent encore trop leurs fans Facebook [Infographie] Les marques négligent encore trop leurs fans Facebook
Le modèle d’affaires de Facebook et des réseaux sociaux sur Internet par Nicolas Neysen - Chronique e-Business Le modèle d’affaires de Facebook et des réseaux sociaux sur Internet par Nicolas Neysen - Chronique e-Business Voici quelques réflexions basées sur une théorie récente en économie qui permettent de jeter un regard original sur Facebook. Au-delà de l'aspect ludique et social, il s'agit ici de décortiquer le "business model" du réseau social. Les réseaux sociaux sont désormais à l'Internet ce que le texto ou le SMS sont au téléphone portable, un usage définitivement acquis et généralisé d'une technologie de communication. Force est de constater que les publications autour du phénomène Web 2.0 et plus particulièrement les articles traitant des réseaux sociaux, adoptent un point de vue tantôt sociologique, parfois technologique, voire même psychologique pour les plus légers.