E-commerce

Facebook Twitter

The Mobile Web Is Dead, It's All About Apps. Le lent déclin des concurrents de Groupon en France. Amazon et sa liseuse Kindle partent à l'assaut du marché français, Actualités. Quels sont les 50 principaux sites marchands en France ? Quel est le chiffre d'affaires 2011 des 50 premiers e-marchands français ?

Quels sont les 50 principaux sites marchands en France ?

Le JDN a analysé le Top 400 Europe d'Internet Retailer. Du Top 400 des plus gros e-commerçants d'Europe en chiffre d'affaires publié par "Internet Retailer", nous avons extrait le classement des acteurs français. En dehors des sociétés qui ont déclaré leurs ventes en lignes à Internet Retailer, ces chiffres d'affaires sont des estimations réalisées par la publication américaine à partir des audiences des sites, du taux de conversion moyen sur leur segment et d'une estimation de leur panier moyen. Les chiffres présentés dans ce sujet peuvent donc être soumis à caution. Il convient également de rappeler que contrairement aux classements habituellement publiés, celui-ci ne classe pas les performances sur le marché français des acteurs de toutes nationalités, mais bien les ventes européennes des acteurs français. Le premier grand absent de ce Top 50 est Pixmania. [Groupon] 308 millions de dollars de pertes en 2011.

Une enquête de Capital.fr revient sur le modèle très fragile de Groupon.

[Groupon] 308 millions de dollars de pertes en 2011

Selon l’article, le géant des achats groupés aurait enregistré une perte de près de 308M $ sur les neuf premiers mois de l’année 2011. La multiplication de ces fuites s’expliquerait notamment par « un excès de gourmandise ». En effet, depuis son lancement en novembre 2008, la start-up dépenserait à tout va. Ainsi, sur les six premiers mois de l’année, la société aurait consacré près de 432 millions de dollars à la chasse aux adresses mails et aux autres dépenses marketing, soit plus de 60% de son chiffre d’affaires. A titre de comparaison, Amazon, ne consacrerait, pour sa part, que 10% de ses revenus à ce type d’investissement. Outre ces dépenses astronomiques, la plateforme accumulerait de nombreux obstacles.

Bref, un bilan très critique auquel s’ajoute une désillusion boursière. [Etude Dealy.fr] Le marché des daily deals poursuit sa chute. Pour le 3ème mois consécutif, le marché des daily deals enregistrerait une baisse en Europe.

[Etude Dealy.fr] Le marché des daily deals poursuit sa chute

Voici l’un des principaux constats, tiré d’une étude réalisée par le site dealy.fr, agrégateur international de bons plans locaux. Avec une baisse globale de 9% au mois de septembre, par rapport au mois d’août, la rentrée n’aura donc pas réussi à faire redécoller un marché qui s’essouffle depuis cet été. L’étude nous apprend également que: En France, le marché des daily deals aurait enregistré une baisse de 11% en septembre, par rapport au mois d’août, avec un CA mensuel de 3,9M €. L’étude n’apporte pas d’explication chiffrée et précise à cette chute. Ces chiffres publiés par Dealy.fr, lui même acteur sur le marché, ne sont pas le fruit d’un baromètre général externe.