background preloader

Transhumanisme

Facebook Twitter

*** POUR TOUTE DEMANDE D'EQUIPE, MERCI D'ALLER VOIR SUR LE PEARLTREE DHK EQUIPE À PARTIR DU PEARLTREE DHK COLLABORATIONS ***

Un courant de pensée en augmentation. Techno-religion. Transhumanisme  : « Les droits de l’homme accompagnent l’homme nouveau » À l’occasion des Semaines sociales, sur le thème « L’homme et les technosciences, le défi », Gregor Puppinck explique comment le transhumanisme influence les droits de l’homme La Croix : En quoi le transhumanisme entre-t-il dans le champ juridique ? Gregor Puppinck : Les droits de l’homme, garantis par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), définissent l’homme. En 1950, lorsque la Convention est signée, on a défini ces droits dans le but de protéger les capacités inhérentes à l’être humain, sa nature, ce qui distingue l’homme des animaux et manifeste sa dignité. À l’époque, l’homme n’était pas technologique, et l’on admettait encore l’existence d’une nature et d’une dignité humaines comme fondement des droits.

Mais aujourd’hui, les biotechnologies peuvent non seulement augmenter nos capacités naturelles, mais aussi nous en doter de nouvelles. Un homme renouvelé émerge de l’évolution des techniques, et les droits de l’homme accompagnent cette évolution. G. G. G. G. Immortalité : Google y croit à mort ! 01net le 31/10/14 à 19h15 © Benjamin Decoin Delphine Sabattier Directrice des rédactions 01 Quelle histoire ! Un accident de vélo d'un ingénieur de Google débouche sur une trouvaille scientifique formidable : la détection à un stade particulièrement précoce de l'apparition de cellules cancéreuses...

Extraordinaire ! C'est fou, que vient faire Google dans la lutte contre le cancer ?! La fin de la mort se rapproche Le transhumanisme ? Si tout va bien, de notre vivant, nous célébrerons les premières victoires contre la mort ! Enfin, si vous voulez approcher l’immortalité de manière plus sûre, Ray Kurzweill prédit que d’ici 15 ans vous pourrez télécharger- c’est-à-dire sauvegarder et continuer à faire vivre ! De la même façon que nous avons commencé à virtualiser le commerce, la planète ou encore les relations humaines, nous accéderions à une dématérialisation totale de l’être humain. Tuer la mort, une fin en soi ?

L’idée de ne pas mourir est évidemment très réjouissante. A lire aussi : Humains, transhumains ? - Les Echos. La Silicon Valley peut-elle sauver l'humanité ?, Editos & Analyses. ÉTATS-UNIS • Martine Rothblatt, une patronne qui rêve d'être éternelle. La femme d’affaires la mieux payée des Etats-Unis est transsexuelle. Chef d’entreprise visionnaire, férue d’intelligence artificielle, passionnée par l’immortalité, elle est aussi transhumaniste. Seules quelque 5 % des entreprises figurant au palmarès Fortune 500 sont dirigées par des femmes. Si on double la taille de l’échantillon, la proportion est la même. Et le niveau de rémunération des femmes PDG semble être à la traîne, bien que cela soit difficile à affirmer puisqu’elles sont si peu nombreuses. Une liste récente recensant les 200 dirigeants américains les mieux payés ne compte que 11 femmes, qui gagnent en moyenne 1,6 million de dollars [1,25 million d’euros] de moins que leurs homologues masculins.

>>> Retrouvez le numéro de Courrier International "Seuls les riches seront immortels" — chez votre marchand de journaux à partir du 23 octobre Martine est une femme magnifique, aux allures d’éphèbe mais avec de la poitrine. La différenciation légale... fausse Chance Sauver Jenesis. LE TRANSHUMANISME : UN REVE DE DÉCIVILISATION [1] - Entretien avec Pierre Le Vigan* Transhumanisme : jusqu'où repousser les limites biologiques ? Clinatec : cette discrète clinique où l'on implante des nanos dans le cerveau. C’est une « clinique expérimentale » où l’on teste des dispositifs électroniques implantés dans le cerveau. Baptisée Clinatec, cette neuro-clinique, pilotée par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Grenoble, travaille sur les applications des nanotechnologies dans le champ des neurosciences, en particulier sur les maladies neurodégénératives, comme Parkinson.

Mais difficile de savoir ce qui s’y passe vraiment : une certaine opacité entoure ses activités. Cas unique en France, l’établissement est situé en dehors du milieu hospitalier, sur un terrain du CEA dont certains bâtiments sont soumis au secret défense. Au sein de Clinatec, on parle interface cerveau-machine, neuro-stimulation profonde, nano-implants dans le crâne. Des implants cérébraux contre la dépression ou l’obésité Point commun de ces recherches : le développement de dispositifs médicaux implantés dans le corps humain. Clinatec est le résultat d’un partenariat entre le CEA, le CHU de Grenoble et l’Inserm.

La conscience. (Ou de l'invincibilité de l'Homme) Monde Texte écrit pour la Veillée du 17 septembre 2014 place Maubert à Paris, et lu ce jour. Qu’est ce que la conscience ? Vous le savez tous ici, la conscience c’est ce qui permet de résister, de se révolter, d’être là ce soir. Mais au nom de quoi se révolter ? Quelle est cette loi que nous portons tous en nous ? Dans Profession de foi d’un vicaire savoyard, J.J. Je ne suis pas rousseauiste, mais je crois qu’on ne peut qu’être d’accord avec cette définition. Cela ne serait pas un problème si nous étions des êtres esseulés et autonomes (autonomos en grec signifie « qui se régit par ses propres lois »). Mais en réalité le pouvoir, quel qu’il soit, de quelque régime qu'il s'agisse, dans son entreprise constitutive de recherche de la paix sociale, ne peut voir que sous un mauvais œil sa loi, la loi officielle de la Cité, être en permanence concurrencée et jaugée par une autre loi, qui plus est, inscrite au plus profond du sujet le plus faible.

Ah, supprimer la conscience ! Alors qui ? De l'Eugénisme au Transhumanisme : amélioration, altération et immortalité… On a beaucoup parlé en France des Gender Studies, notamment lors du vote en faveur du mariage homosexuel, mais beaucoup moins d’un mouvement de pensée pourtant très actif dans la recherche aussi bien théorique que pratique : le transhumanisme.

Voilà un digest sous forme de fiche introductive susceptible de souligner son importance croissante dans notre société et les interrogations multiples que cette vision-conception soulève. Le transhumanisme Cette théorie pratique postule l’amélioration de la vie humaine par le recours à la raison, la science, la technologie (mais aussi, certaines données d’origine religieuse). Elle ambitionne de contrer la maladie, la souffrance, les handicaps en améliorant les capacités humaines, en dotant l’individu de prothèses hybrides, en dépassant ses limites physiques, mentales et cellulaires jusqu’à… peut-être… l’immortalité. La recherche génétique – et son pendant la thérapie génique – est à intégrer dans le transhumanisme. Le Transhumanisme : l'idéologie dominante. Les travaux de Lucien Cerise ont permis de manifester l'émergence de cette nouvelle synthèse de la philosophie moderne qu'est le "Transhumanisme".

S'il s'agissait de nouveaux développements purement intellectuels du positivisme, son intérêt serait mineure, mais cette théorie unifiante habite l'esprit de nombreux décideurs influents qui n'hésitent pas à envisager une redéfinition de l'homme dans un proche avenir. « Qui nous fera voir le bonheur ? » (Psaume 4, 7) Idéologie de l’homme transhumanisé La technicisation de notre quotidien par ce qu’on appelle les technosciences (outils numériques, sciences de l’information, sciences neurocognitives, nanotechnologies) constitue une sorte de tsunami qui progresse inexorablement.

Ce progrès technique impressionne par son efficacité et sa rapidité. Il est d’autant plus accepté que l’homme contemporain refuse de plus en plus ses limites et ses faiblesses naturelles. A. Le terme « transhumanisme » (symbole h+) n’apparaît qu’en 1957. B. C. D. E. F. G. Le transhumanisme en question avec Jamon Alavarez et Nina à Grenoble - Meta Tour. La conscience, simple affaire de neurones ? - Les Echos. "L'homme qui vivra mille ans est déjà né" « Quand nous serons tous des cyborgs, il sera trop tard »

Transcendence : un avertissement terrifiant. Le film Transcendence (c’est sous cette orthographie qu’il a été programmé) n’a guère eu de succès, tant le nombre de productions actuelles porte sur des sujets de science-fiction avec de multiples effets spéciaux en plus. Tout le monde devrait se précipiter pour le voir. En effet il est une préfiguration de l’avenir de l’espèce humaine. Il dénonce le transhumanisme visant à se substituer à Dieu lui-même. Toutes les transgressions sont permises pour les scientifiques. Le but actuel est de greffer un ordinateur dans la tête des humains.

Revenons au film. C’est véritablement avec stupéfaction que j’ai vu ce film. Mon ouvrage sonne comme un avertissement. Dr Jean-Pierre Dickès A ce sujet, lire L’Ultime Transgression. L'omme augmenté. Ce que nous prépare la Science : Resterons-nous encore des humains ? « La Science a fait de nous des dieux avant même que nous méritions d'être des hommes » Jean Rostand (biologiste) Il est d'usage de dire et d'écrire que la science à terme, a vocation pour tout expliquer et que rien n'arrête le progrès catalysé justement par une science conquérante dont on dit qu'elle s'oppose à la religion en ce sens que les miracles sortent de plus en plus des laboratoires poussant ainsi les religions dans leurs derniers retranchements surtout quand elles font preuve de concordisme qui est la grande erreur à ne pas faire.

Souvenons de Galilée – convoqué par l’Eglise, pour avoir affirmé simplement que la terre était ronde et tournait autour du soleil-. Son avocat dans sa plaidoirie eut cette phrase lumineuse : « Galilée ne vous dit comment aller au ciel, mais comment est le ciel » La science fait prendre conscience à l'homme de son insignifiance dans l'univers, et dans le même temps elle l'aide à vaincre la douleur, la maladie, lui permettant à terme l'immortalité. 1. Transhumanisme : pour quoi faire ? Texte paru dans le numéro 418 de la revue Silence Le projet transhumaniste est vieux comme le monde humain : depuis toujours les hommes ont rêvé de géants, de sorciers, de héros invincibles ou immortels.

Ce qui est nouveau c’est que l’accélération récente des capacités techniques apporte de l’eau au moulin transhumaniste dans la plupart des domaines, rendant crédibles des délires jusqu’ici à peine pensables. Et ce mouvement profite de deux phénomènes inédits : d’une part la mort de Dieu qui crée un vide à occuper par d’autres puissances issues de l’homme, d’autre part les catastrophes environnementales qui obligent à réagir au nom de la survie. Les réponses transhumanistes à ces défis dessinent, de façon encore très imprécise, un monde où l’homme (certains ? La plupart ? Augmenter les capacités humaines Il est impossible d’analyser ou seulement d’énumérer tous les projets lancés par les théoriciens du transhumanisme.

Toute personne qui dispose d’un smartphone est déjà un homme augmenté. Jacques Testart : « Demain, il n’y aura plus de limite au tri génétique » Basta ! : Dans votre ouvrage, vous dénoncez le recours immodéré à la fécondation in vitro (FIV). Pourquoi une telle inflation de l’utilisation de cette technique ? Jacques Testart [1] : Une grande partie de ces FIV est justifiée : de plus en plus de gens ont du mal à faire des bébés tout seuls. La qualité du sperme ne cesse de baisser ces dernières années, en partie en raison de causes environnementales. On ne peut pas évaluer la qualité des ovules aussi facilement que celle du sperme, mais elle a sans doute aussi subi des incidences – l’âge moyen des femmes à la procréation augmente ce qui explique également des difficultés. Mais au moins un quart des FIV sont effectuées pour raison idiopathique, c’est-à-dire sans cause apparente de stérilité. Il s’agit donc d’un abus assez clair.

On médicalise de plus en plus la procréation, mais les actions sur les questions environnementales susceptibles de provoquer ces problèmes se fait attendre. Il y a un risque sécuritaire évident. Quelques notes et réflexions sur le transhumanisme et ses conséquences. "Aujourd'hui, Google est devenu l'un des principaux architectes de la révolution NBIC et soutient activement le transhumanisme, notamment en parrainant la Singularity University qui forme les spécialistes des NBIC. Le terme Singularity désigne le moment où l'esprit humain sera dépassé par l'intelligence artificielle, censée croître exponentiellement dès les années 2045.

Ray Kurzweil, le "pape" du transhumanisme, dirige en personne cette université. Ce spécialiste de l'intelligence artificielle est convaincu que les NBIC vont permettre de faire reculer la mort de façon spectaculaire dès le XXIe siècle. Il a été embauché par Google comme ingénieur en chef pour faire du moteur de recherche la première intelligence artificielle de l'histoire.

" (à lire sur ) cf. Voila ce que signifie pour rappel l'adjectif "pluripotent": Principe de réalité ? Parmi les critiques qui sont régulièrement adressées à la pensée transhumaniste, l’une des plus récurrentes est celle qui consiste à prévoir que l’accès aux technologies sur le développement desquelles elle s’appuie sera principalement réservé à une petite minorité de nantis.

Ce véritable apartheid par la technologie conduirait à une rupture dans l’universalité de l’humain et produirait une humanité à deux ou plusieurs vitesses, source de toutes les inégalités et de nouvelles exploitations. Les tenants d’un « transhumanisme démocratique », ou « techno-progressisme », qui prétendent qu’un accès au plus grand nombre des technologies NBIC est possible, sont quant à eux taxés au mieux d’angélisme [1], de naïveté [2], voire, au pire, de collusion objective avec les intérêts des oligarchies dominantes [3].

Eh bien, je considère que ce dernier risque est réel. Tout est changé, ainsi rien ne change ! En 2006, Jacques Attali publia un essai de prospective : Une brève histoire de l’avenir. Notes : Le transhumanisme masqué. La société du future sera transhumaniste. Autres articles Le progrès technologique continue irrésistiblement sa marche en avant. mais pour qu’il soit efficace et assimilé par l’ensemble de la population il faut d’abord éradiquer tous les conservatismes venant des traditions et des religions. C’est la période que nous vivons aujourd’hui avec notamment la théorie du genre enseignée aujourd’hui dès l’école maternelle pour amener la nouvelle génération à ne plus faire de différences entre ce qui est naturel et ce qui ne l’est pas.

Étape indispensable pour nous mener tout droit à une nouvelle étape de notre évolution: le transhumanisme. Que vous le vouliez ou pas. Qu’est-ce que le transhumanisme? La nouvelle étape de l’évolution Si on en croit cette définition le transhumanisme c’est: « Le transhumanisme est un courant d’idées qui prône l’utilisation de la science et de la technologie pour améliorer l’espèce humaine, la libérer de ses limites biologiques, prolonger sa vie et la rendre immortelle. La victoire de la science sur la Nature. Transhumanisme: vers une humanité 2.0? Laurent Alexandre : "La stratégie secrète de Google apparaît…". Laurent Alexandre est une personnalité atypique dont l'expertise est écoutée. Chirurgien urologue de formation, diplômé de l'ENA, HEC et Sciences-Po, cofondateur de Doctissimo.fr, il préside désormais la société de séquençage de génome DNA Vision.

Ce "cerveau" s'intéresse "aux bouleversements qu'entraîneront pour l'humanité les progrès de la science, de la technomédecine et des biotechnologies". Il y a consacré un essai remarqué intitulé La Mort de la mort dans lequel il affirme que "l'homme qui vivra 1.000 ans est déjà né". Google est le premier embryon d'intelligence artificielle au monde, selon vous. Pourquoi?

L'objectif des dirigeants de Google est de transformer leur moteur de recherche en intelligence artificielle. Progressivement ils s'en rapprochent. Expliquez-vous…Regardez la vague de rachats de start-up et de sociétés auxquels Google procède! Quel est le lien entre l'idéologie "transhumaniste" et Google? Quel est le but de cette croissance tentaculaire? Source: JDD papier. La mort vous web si bien. Google doit-il communiquer sur son véritable objectif, le transhumanisme? Le mythe du surhomme est de retour ! Neuroéconomie : un transhumanisme humaniste est-il possible ? "TechnoCalyps" : en route vers l’apocalypse du transhumanisme.

Transhumanisme: devenir immortel grâce aux clones numériques de l'esprit. 2045 - l'Homme sera immortel. Devenir homme-machine : 'Hacker', 28e nouvelle du Projet Bradbury. Le transhumanisme, un état contre-nature I : Les origines du transhumanisme, une humanité décevante. “La liberté d’utiliser ou de repousser la technologie est inexistante aujourd’hui”, Alain Damasio, écrivain de SF - Idées. "Transformer l'humain via les technologies pour en préserver l'essentiel" L'immortalité à portée de main bionique - Accueil.

Big Data et émergence de « Real Humans » Nova Polis - Google, entreprise totalitaire - kenker. Nova Polis - Les effets de l’informatique sur la glande pinéale - L.T. Aux sources de la pensée humaine. Intelligence artificielle. Humanité 2.0.