background preloader

Emmanuel Faber - Chemins de traverse

Facebook Twitter

E. Faber présente "Chemins de traverse" à La Procure. 111220_presse_e_faber.pdf (Objet application/pdf) Chemins de traverse - Emmanuel Faber. Peut-on être vice-président d’une grande multinationale - Danone, l'un des premiers groupes alimentaires mondiaux-, et vouloir garder vivantes les aspirations d’une jeunesse bouleversée par la lecture de Kant et de Lévinas, et l'inspiration initiatique d'un Christian Bobin ou d'une Christiane Singer ?

Chemins de traverse - Emmanuel Faber

Comment peut-on être à la fois efficace et utopique, manager et dissident, affirmer qu’ "un autre monde est possible" sans verser dans l’imposture, se retrouver au Forum social mondial pendant que son président, Franck Riboud, participe au Forum de Davos ? Emmanuel Faber nous fait part des interrogations provoquées par ces situations et nous livre les réflexions que lui inspire le fonctionnement de la finance internationale. Et surtout, il nous raconte les multiples projets que les équipes de Danone ont contribué à faire naître dans le monde entier, avec son ami le Prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus, et avec beaucoup d'autres. E. Faber, Chemins de traverse, Challenges. Emmanuel Faber, Chemins de traverse, Nouvel Obs. Magazine digital. > Réplique exacte du magazine, l'édition digitale de Challenges vous offre le même contenu que la version papier, enrichie par des vidéos complémentaires sur différents articles.

Magazine digital

> Où que vous soyez, Challenges reste directement accessible en ligne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. > L'édition digitale est à votre disposition mercredi soir à 20h, la veille de la sortie en kiosque de Challenges. > Vous pouvez sélectionner, partager vos articles préférés sur des réseaux sociaux et des blogs et effectuer des recherches par mots-clés. Vos archives sont également accessibles simplement. > Achat au numéro ou formule par abonnement, vous bénéficiez de tarifs avantageux. Acheter le numéro de cette semaine >> J'achète Venez découvrir nos offres d’abonnement version papier et/ou version numérique. Choisissez l’offre qui vous convient le mieux. >> Je m'abonne Je suis déjà abonné(e) à la version papier de Challenges et je souhaite bénéficier de l'édition digitale. V.I.P.: Emmanuel Faber. Le blues du businessman. Le numéro deux de Danone, lui, voudrait être fidèle à ses rêves de jeunesse.

Le blues du businessman

Rester libre. Ne pas tout sacrifier au dieu Finance. Changer le monde, au moins un peu. Pas facile à concilier avec le costume de dirigeant de multinationale.C’est cette quête un tantinet schizo phrénique qui fait la richesse de ce livre attachant parce que très personnel. Emmanuel Faber ne s’y épargne pas. Omment il utilise sa position au cœur d’un poids lourd du CAC pour faire bouger les lignes. Un yaourt contre la malnutrition L’exemple le plus frappant reste celui du travail mené par Danone avec Muhammad Yunus, le prix Nobel de la paix.

L'extrait : « 2011. Les "Chemins de traverse" d'Emmanuel Faber, vice-président de Danone. Emmanuel Faber, un manager sur une ligne de crête. Au siège social de Danone, boulevard Haussmann à Paris, Emmanuel Faber reçoit ses visiteurs dans une salle de réunion et non dans son bureau.

Emmanuel Faber, un manager sur une ligne de crête

Car il n’en dispose pas pour lui seul, il le partage avec l’autre vice-président du groupe, Bernard Hours, et leurs assistantes. Le décloisonnement des espaces de travail à la tête de l’entreprise est un trait distinctif de cette multinationale de l’agroalimentaire, tout comme la souplesse de son code vestimentaire. Cet après-midi ensoleillé d’octobre, Emmanuel Faber porte une veste classique et une chemise blanche mais avec un jean et sans cravate.

Cet homme de 47 ans au regard bleu ardoise n’aime guère parler de sa vie privée, en tout cas pas de sa famille et de ses proches : « Leur vie et nos relations ne m’appartiennent pas. » On saura seulement qu’il est marié, père de trois enfants et qu’il a passé une partie de son enfance dans les Hautes-Alpes, à Saint-Bonnet-en-Champsaur. Maîtriser l’outil et non le subir « Yunus nous a donné confiance »