background preloader

Littérature

Facebook Twitter

Hollande annonce un "grand plan pour le numérique à l'école" en 2015. Littèratie: un monde à découvrir. Changer de paradigme en éducation. Photo : Les TED Talks sont des sources inépuisables d’idées, particulièrement dans le domaine de l’éducation. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance virtuelle de Will Richardson, un auteur et blogueur reconnu dans le monde de l’éducation américain. Il part d’un postulat que plusieurs d’entre nous partagent, alors qu’il affirme que le monde de l’éducation est actuellement à la croisée des chemins et en pleine mutation. Il y va que quelques affirmations très intéressantes. Je vous en fais un rapport où j’y ajoute de mes impressions, le tout mélangé à la sauce « tempête d’idées ».

Le clivage Nous partons d’un monde de rareté (pour ne pas dire de pauvreté), en terme de ressources didactiques et pédagogiques, pour évoluer au milieu d’un monde d’abondance (pour ne pas dire de surabondance). Les habitudes pédagogiques des enseignants et les attentes de leurs élèves sont asynchrones. Le paradigme perdu. La “révolution silencieuse” du système éducatif brésilien. Spectacle de commémoration de la Journée du Cirque (Projet Âncora) [Les liens pointent vers des contenus en portugais] Il y a 18 ans, une révolution s'est amorcée dans le système éducatif brésilien avec la naissance du Projet Âncora dans la ville de Cotia, dans l'Etat de São Paulo. Il s'agit d'un espace d'apprentissage, de pratique et de multiplication d'exercices de la citoyenneté visant à développer et à transformer la réalité de la communauté locale. Depuis 1995, ce projet sans but lucratif a déjà répondu aux besoins de plus de six mille enfants, adolescents et à leurs familles au moyen d'activités extrascolaires, telles que les cours de musique, de cirque, de théâtre, d'artisanat ou de cours professionnalisants.

Un vieux rêve s'est réalisé en 2012 avec l'inauguration de l'école Projet Âncora de Educação Infantil e Ensino Fundamental [équivalent de l'éducation primaire et de l'enseignement fondamental]. Imaginez une école sans classe, ni horaires, ni examen. Une école s’attaque aux devoirs et améliore ses résultats avec le carnet d’apprentissage. La gazette des enfants – 1894 Cela se passe au Québec mais cela aurait pu tout aussi bien se dérouler en France.

Selon un article publié sur le site québécois « Les Actualités » (consulté le 29 octobre 2013) « depuis l’année dernière, les enseignants de l’école de la Passerelle ont pris un virage. Ils ont décidé de changer leurs pratiques en offrant une version améliorée des traditionnels devoirs et leçons. En effet, les élèves doivent lire, mais il y a très peu ou pas de devoirs à la maison. » Marielle Potvin, orthopédagogue*, a accompagné l’équipe pédagogique dans ce changement important. Ce qui a motivé l’équipe pédagogique La directrice de l’école explique : Par ailleurs les enseignants constataient tout simplement que le but des devoirs, apprendre pour avoir de meilleurs résultats, n’était tout simplement pas atteint. De la réflexion commune… Marielle Potvin témoigne de son action d’accompagnement et de conseil auprès de l’équipe pédagogique Marielle Potvin présente la genèse du projet.

La Nouvelle-Zélande révolutionne son système d’éducation. Sébastien Wart, publié le 26 novembre 2013 On entend souvent parler de la Finlande quand il est question de nouvelle pédagogie, mais saviez-vous que la Nouvelle-Zélande a aussi complètement transformé son système éducatif? Portrait de cette île sur l’échiquier éducatif mondial. (Première de 3 parties) Un enseignant du nom de Richard Wells est venu présenter le système éducatif de son pays au iPad Summit de Boston, qui se déroulait du 13 au 15 novembre derniers. Selon lui, ce nouveau système est un rêve pour tous les enseignants qui ont le goût de préparer leurs élèves à la réalité du siècle actuel. La Nouvelle-Zélande est un petit pays d’un peu plus de 4 millions d’habitants (soit environ la moitié de celle du Québec).

Commençons d’abord par comprendre comment se positionne ce pays dans l’échiquier éducatif mondial. Selon le Global Teacher Status Index, la Nouvelle-Zélande se classe au 5e rang en ce qui concerne le statut social des enseignants. Un mini dossier en 3 parties :1. Dans les petits pots, les meilleurs onguents… L’innovation pédagogique, qu’elle soit à l’école primaire ou à l’université, est avant tout une affaire de gens passionnés et passionnants. Au Nouveau-Brunswick, c’est le cas de l’école primaire de Clair et de l’équipe des technologies d’apprentissage de l’Université de Moncton. Voici leur petite histoire. Dans un village comme dans un quartier de ville, l’école primaire est un carrefour névralgique d’activités et agit souvent comme baromètre du milieu dans lequel elle vit.

Le cas du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM)[1] du village de Clair, au Nouveau-Bunswick ne fait pas exception. Tout au contraire! Quand on visite cette école d’un peu plus de 200 élèves de la maternelle à la 8e année, où les technologies numériques sont omniprésentes, on est porté à se demander « Mais pourquoi des choses se passent là et pas nécessairement ailleurs? Une réponse simple, mais complexe à la fois, réside dans le fait qu’au CAHM, le jeune est au centre de toutes les interventions. Numérique : ce n'est qu'un outil ? Réunion des DSP de la FEEP (with image, tweets) · alexandre_gagne.