Cloud, streaming

Facebook Twitter

Musique en ligne : Le grand retour du download ? Deezer dans l'impasse, Spotify qui dégrade son offre gratuite.

Musique en ligne : Le grand retour du download ?

Et si le streaming gratuit n'était qu'une parenthèse dans l'histoire chaotique de la diffusion de musique numérique qui favoriserait un retour de la bonne vieille méthode du downloading ? L'émergence des sites d'écoute en ligne Alors que l'HADOPI vient de gratifier 17 plateformes musicales en ligne de son label "PUR", que reste-t-il de l'offre légale de musique en streaming ? Le futurisme est décidément une science assez peu exacte. Souvenez-vous, au milieu de la dernière décennie, la théorie "Music like water" voguait sur les réseaux.

Les sites de streaming dans l'impasse Seulement voilà, malgré des millions d'adeptes du streaming gratuit, ces plateformes ne parviennent toujours pas, aujourd'hui, à équilibrer leurs comptes grâce à la publicité. Paradoxes du streaming. 1876, c'est le nombre de titres de musique que j'ai écoutés sur Spotify au cours du dernier mois, en auditeur compulsif de musique.

Paradoxes du streaming

Parmi lesquels 364 titres différents de 224 artistes au cours de la dernière semaine. Ni le CD, ni la radio ne m'auraient jamais donné accès à une aussi grande variété en terme d'expérience musicale. Mais à quel prix pour les labels ? La "variété", c'est précisément une des valeurs ajoutées des nouveaux services de musique en ligne. Encore faut-il aller la chercher, au quotidien, ce qui fait de moi un auditeur à la fois compulsif et pro-actif. Cette variété n'est pas toujours aussi élevée dans mes pratiques d'écoute musicale. C'est le scrobbler de Last.fm qui me permet d'établir ces statistiques (cf. mes charts hebdomadaires). D'abord sur ce que cette consommation effrénée de musique rapporte aux labels qui produisent les artistes que j'écoute. Le streaming gagne ses galons de source de revenus pérenne. Selon les chiffres rendus publics cette semaine par le SNEP, sur le marché de gros de la musique enregistrée au premier trimestre 2010, le streaming connait une très forte croissance en valeur et représente sur la période, hors abonnement, près de 3 % des ventes globales et 11% des ventes numériques.

Le streaming gagne ses galons de source de revenus pérenne

Les sites de streaming musical - Observatoire de la musique. Le cloud, un nuage qui annonce le renouveau de la musique en ligne. Le lancement du «Cloud Drive» d’Amazon en mars dernier semble marquer un tournant pour l’industrie musicale.

Le cloud, un nuage qui annonce le renouveau de la musique en ligne

De nouvelles questions juridiques se posent concernant les droits des artistes et les labels s’opposent farouchement à ce service qui semble – une nouvelle fois dans l’histoire du web – se développer sans l’accord des maisons de disques. Pourtant, le cloud, s’inscrit dans un processus novateur de transformation des pratiques d’écoute et de dématérialisation des contenus. Dans une interview accordée à Billboard, Craig Pape, directeur du département musique d’Amazon, présente le «Cloud Drive» comme une réponse aux attentes des utilisateurs des plateformes numériques. En effet, ce service de stockage virtuel permet d’écouter les Mp3 que l’on a chargés de n’importe où, sur n’importe quel appareil (PC, Mac ou Androïd) ; avec 5 Go de stockage gratuit pour commencer. Faire co-exister les ventes de CD, le Cloud et les MP3 - Traduction d'une interview de Tom Silverman — TE/\MS.

Voir plus bas, la traduction française de quelques extraits d’un entretien avec Tom Silverman, réalisé par Mark Glasser et publié sur le site MediaShift le 04 fev 2011.

Faire co-exister les ventes de CD, le Cloud et les MP3 - Traduction d'une interview de Tom Silverman — TE/\MS

Tom Silverman est le créateur du mythique label Tommy Boy Records dans les années 80 (Masters at Work, De La Soul, Queen Latifah, 808 State, entre autres). CLOUD : le futur de la musique, et de l’entertainment. Nous assistons aujourd’hui à un paradoxe étonnant : le dynamisme le plus fort de l’industrie musicale est ces dernières années observé dans son secteur le plus volatil.

CLOUD : le futur de la musique, et de l’entertainment

Les concerts. Il s’agit presque d’un retour aux sources. On accorde désormais une plus grande valeur à l’écoute de musique reproduite par des humains, sans enregistrement. Cloud Music Expected To Boom In Next Five Years. Subscription music services like Rhapsody and Spotify are expected to grow significantly by 2016 due to the increased ubiquity of smartphones and a possible lowering in price.

Cloud Music Expected To Boom In Next Five Years

According to a study released by ABI Research, the number of subscribers to streaming music applications is expected to top 5.9 million by the end of this year, and by 2016, that figure is expected to grow to more than 161 million subscribers. The problem with such lofty projections, however, is that they fail to recognize the many, many other hurdles that remain in the path of subscription services. Market Leaders Matter Ubiquity of smartphones doesn't guarantee raised awareness of subscription services as we've learned from the success of the iPhone.

While it surely provided services with a boost in consumer interest and new subscribers, the iPhone didn't help establish a market leader. And well, Guitar Hero is dead now, in part, due to this schizophrenic relationship.

Deezer

Amazon Cloud Drive. Apple icloud. Spotify. Métadonnées : la mobilisation se poursuit. Irmactiv : l’actualité de l’Irma 1er avril 2014 RETOUR DE BABEL MED.

Métadonnées : la mobilisation se poursuit

Streaming Illimité.