background preloader

Adaptation scolaire

Facebook Twitter

Numérique et handicap. TSLA. Le Cartable Fantastique. Parolesdedys. La vie commence sans dys L’enfant naît.

parolesdedys

C’est le plus beau du monde. Petit à petit, il grandit, et il est le plus merveilleux de l’univers. Un jour, quelque chose d’anodin se produit. Maman ou papa remarque qu’il y a un petit truc qui ne marche pas très bien. Ce n’est rien, ce n’est qu’un petit truc. Le temps passe, la maternelle passe, et l’entrée en primaire offre un coup de projecteur plus violent, en plein dans les yeux.

Le savaient-ils, ces parents, que ce petit truc était révélateur d’un autre truc plus grave ? Peut-être qu’ils s’en doutaient, sans doute qu’ils le redoutaient. Et puis, par un chemin ou un autre, ils sont allés consulter. Non : c’est un handicap, et il peut être très lourd. Des dys-parents ? Ces parents doivent alors comprendre un maximum de choses en un minimum de temps.

La dyspraxie ? La dysphasie ? Ect… Et, au delà de la compréhension pure de ce qu’il se passe, les parents doivent faire plus : ils doivent faire le deuil de leur enfant tel qu’ils l’imaginaient. 1. Les troubles DYS. Penser le numérique pour le handicap : les bonnes pratiques - Politique. La question de l'accessibilité pour les personnes handicapées concerne une portion non négligeable des internautes.

Penser le numérique pour le handicap : les bonnes pratiques - Politique

Des conseils existent sur les bonnes pratiques à suivre selon les cas de figure qui peuvent survenir. Qui a dit qu’il fallait forcément attendre la tenue d’une journée internationale dédiée à un thème particulier pour agir ? Certainement pas Vincent Valentin ! Cet intégrateur web de 38 ans n’a en effet pas voulu se tourner les pouces jusqu’au 3 décembre, date à laquelle a lieu la journée internationale des personnes handicapées sous l’égide des Nations unies. Sa pierre à l’édifice, il l’apporte maintenant. Sur Twitter, l’intéressé annonce ce mercredi 2 novembre avoir procédé à la traduction des posters d’accessibilité que le ministère de l’Intérieur britannique (le « Home Office ») a produits. Quelques exemples : À lire sur Numerama : Rendre le Web plus accessible aux handicapés : une étape franchie en Europe. PAP, ou quand être Dys n’est plus un handicap !

Dyslexiques, dyspraxiques et autres Dys ont officiellement été reconnus comme des handicaps par la loi de 2005.

PAP, ou quand être Dys n’est plus un handicap !

Mais au cœur du système scolaire, les difficultés n’ont jamais vraiment diminué et semblent même empirer. Un article réalisé par Jean-Marc Maillet-Contoz avec l’appui de Jean-Marc Roosz, président de la plateforme École2demain, dédiée à « L’accès aux savoirs et aux apprentissages au bénéfice de tous les élèves ». À l’école, les enfants Dys qui pouvaient voir leur situation prise en charge par le dispositif de Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) sont aujourd’hui orientés, poussés, vers un accompagnement de droit commun, le PAP (Plan d’Accompagnement Personnalisé) dont les réponses ne sont plus du tout à la hauteur des troubles et, donc, des besoins des enfants.

Porté par certaines associations de parents, le PAP est aujourd’hui synonyme d’une sortie des troubles «dys» du domaine du handicap. Tout du moins dans le cadre scolaire. Pour la première fois, un regard sur les parcours à l'école primaire des élèves en situation de handicap. Auteurs : Sylvie Le Laidier, DEPP-A, Hélène Michaudon, Patricia Prouchandy, DEPP-B1 L’infographie Évolution des effectifs d’élèves en situation de handicap scolarisés en classe ordinaire, ULIS ou en établissement spécialisé La loi du 11 février 2005 a posé le principe du droit à la scolarité pour tout jeune en situation de handicap, et ce dans l’établissement scolaire le plus proche de son domicile.

Pour la première fois, un regard sur les parcours à l'école primaire des élèves en situation de handicap

Depuis 2006, les effectifs d’élèves en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire ont augmenté de 80 %, soit 123 600 élèves de plus. PREBS – Portail de Références pour l’Enfant à Besoins Spécifiques. Rentrée 2016 : quoi de neuf pour les élèves handicapés ? - Éducation (9047) Dans sa conférence de presse du 29 août, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation nationale, rappelle que le gouvernement a « décidé de former et de stabiliser plus de 50 000 emplois d'Accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH).

Rentrée 2016 : quoi de neuf pour les élèves handicapés ? - Éducation (9047)

Grâce à cet effort, nous avons augmenté d'un quart le nombre d'enfants en situation de handicap scolarisés, et même de 33% la poursuite dans le second degré, et montré que l'Ecole est véritablement une chance offerte à toutes et à tous. » En 2015-2016, 278 978 enfants en situation de handicap ont été scolarisés (public et privé) : 160 043 dans le premier degré et 118 935 dans le second. Depuis 2012, ce sont 24% d'élèves en situation de handicap supplémentaires. Quels sont les nouveautés pour cette rentrée 2016 ? Evolution des unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis) en lycée professionnelUne circulaire précisera avant la fin 2016 les modalités de fonctionnement des Ulis dans les lycées professionnels et en apprentissage.

ULIS et inclusion scolaire