background preloader

Religions et Courants de pensée

Facebook Twitter

Toraja. Livre des morts des Anciens Égyptiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Livre des morts des Anciens Égyptiens

Le Livre des morts des Anciens Égyptiens a pour véritable titre, à l'époque de l'Égypte antique, Livre pour Sortir au Jour. Le « jour » en question est celui des vivants, mais aussi de tout principe lumineux s'opposant aux ténèbres, à l'oubli, à l'anéantissement et à la mort. Dans cette perspective, le défunt égyptien cherche à voyager dans la barque du dieu soleil Rê et à traverser le royaume d'Osiris (version nocturne du Soleil diurne en cours de régénération). En 1842, l'égyptologue allemand Karl Richard Lepsius appela Todtenbuch (Livre des morts) un papyrus conservé au musée égyptologique de Turin et dont il a effectué une première traduction. Ce nom est ensuite resté bien que dans la littérature égyptologique moderne on rencontre souvent la juxtaposition des deux titres, à savoir « Livre des Morts - Sortir au Jour ».

Philologie égyptienne[modifier | modifier le code] Premiers fac-similés[modifier | modifier le code] « Ô Osiris (Pharaon) ! Mythologie égyptienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mythologie égyptienne

Temple d'Abou Simbel Les Égyptiens de l'Antiquité ont cherché à interpréter tous les phénomènes qu'ils pouvaient observer à travers le prisme de croyances séculaires. La notion de cycle y est essentielle : le cycle circadien : (re)naissance du Soleil le matin et disparition le soir (Khépri - Rê - Atoum) ;le cycle annuel avec l'inondation du Nil qui pouvait être source de joie comme de peine (en cas de trop faible ou trop forte crue) ;le cycle de la vie avec les naissances qui succèdent aux morts (bien que les Égyptiens ne crussent pas en une réincarnation terrestre, mais en l'immortalité de l'âme).

Bible. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bible

La Bible hébraïque se nomme TaNaKh, acronyme formé à partir des titres de ses trois parties constitutives : la Torah (la Loi), les Neviim (les Prophètes) et les Ketouvim (les autres écrits). Elle fut traduite en grec ancien à Alexandrie. Cette version, dite des Septante, fut utilisée plus tard par Jérôme de Stridon pour compléter sa traduction latine de la Bible à partir de l'hébreu (la Vulgate) et par les « apôtres des Slaves » Cyrille et Méthode pour traduire la Bible en vieux-slave. Les chrétiens nomment Ancien Testament la partie qui reprend le Tanakh ainsi que d'autres textes antiques non repris par la tradition juive[N 1].

La Bible chrétienne contient en outre le Nouveau Testament qui regroupe les écrits relatifs à Jésus-Christ et à ses disciples. Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot « bible » vient du grec ancien βιϐλία (ta biblia), un substantif au pluriel qui signifie « les livres », soulignant son caractère multiple. Christianisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Christianisme

La Résurrection de Jésus - Vitrail. Le christianisme est une religion fondée sur l'enseignement, la personne, et la vie de Jésus de Nazareth que les chrétiens considèrent comme le Messie — ou Christ — annoncé par la Bible. Les premières communautés chrétiennes naissent au Ier siècle au sein de la diaspora juive après la crucifixion de Jésus (et, pour les chrétiens, de sa résurrection). Elles sont fondées par les apôtres et des premiers disciples de Jésus en particulier dans les grandes villes de Rome, Éphèse, Antioche, Alexandrie.

Le Christianisme se développe dès le IIe siècle dans l'Empire romain, mais aussi en Perse, ainsi qu'en Inde et en Éthiopie. Le Christianisme est devenue la religion officielle de l'Empire romain au IVe siècle. Les principales branches du Christianisme sont l'Église catholique, les Églises orthodoxes et les protestantismes. Bouddhisme tibétain. Bardo Thödol. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bardo Thödol

Les thödols[modifier | modifier le code] Page d’un livre des morts bönpo. Islam. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Islam

Coran. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coran

Taoïsme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Taoïsme

道 dào « la Voie », calligraphie 草書 cǎoshū « herbes folles », un style très libre influencé par le taoïsme. Le taoïsme (chinois: 道教, pinyin: dàojiào, « enseignement de la voie ») est à la fois une philosophie et une religion chinoise, regroupant neuf millions de disciples[1] et bien plus de pratiquants par affinités, et se fondant sur l'existence d'un principe originel à l’origine de toute chose, appelé « Tao ». Plongeant ses racines dans la culture ancienne, ce courant se fonde sur des textes, dont le Tao Tö King de Lao Tseu, le Lie Tseu et le Tchouang Tseu, et s’exprime par des pratiques, qui influencèrent tout l’Extrême-Orient, et même l'Occident de façon significative depuis le XXe siècle. Il apporte entre autres : Ces influences, et d’autres, encouragent à comprendre ce qu’a pu être cet enseignement dans ses époques les plus florissantes.

Définition[modifier | modifier le code] Le taoïsme est-il une philosophie ou une religion ? — Sima Qian. Tao Tö King. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tao Tö King

Le Tao Tö King (chinois simplifié : 道德经 ; chinois traditionnel : 道德經 ; pinyin : Dàodéjīng ; Wade : Tao⁴te²ching¹, « livre de la voie et de la vertu ») est un ouvrage classique chinois qui, selon la tradition, fut écrit autour de 600 av. J. -C. par Lao Tseu, le sage fondateur du taoïsme, dont l'existence historique est toutefois incertaine[1],[2]. De nombreux chercheurs modernes penchent pour une pluralité d’auteurs et de sources, une transmission tout d’abord orale et une édition progressive[3],[4].

Les plus anciens fragments connus, découverts à Guodian, remontent à 300 av. Le Tao Tö King a été classé parmi les textes taoïstes par les érudits[6] de la dynastie Han[7] et faisait partie des écrits sacrés des Maîtres célestes, qui divinisaient Lao Tseu. Le Tao Tö King a eu une influence considérable en Extrême-Orient et en Occident à travers ses très nombreuses interprétations et traductions. Kabbale. Judaïsme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Judaïsme

Cet article traite de la religion des Juifs. Pour un aperçu de ceux-ci dans leur ensemble, voir Juifs. Chamanisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chamane toungouse, photo prise en Sibérie vers 1883. Le chamanisme, au sens strict (chamane vient étymologiquement de la langue toungouse), prend sa source dans les sociétés traditionnelles sibériennes. Partie de la Sibérie, la pensée chamanique a essaimé de la Baltique à l'Extrême-Orient et a sans doute franchi le détroit de Béring avec les premiers Amérindiens.