background preloader

Dacjas

Facebook Twitter

Biologie

La cellule, ses organites et leurs fonctions : un cours en ligne complet et illustré de biologie cellulaire pour l'enseignement universitaire. La cellule, ses organites et leurs fonctions Sommaire Cette ressource, qui présente « la cellule et sa membrane », est la première de l'ensemble des ressources sur le sujet de Biologie Cellulaire TCB.

La cellule, ses organites et leurs fonctions : un cours en ligne complet et illustré de biologie cellulaire pour l'enseignement universitaire

Elle établit la notion de cellule, unité minimale vivante d'un organisme. Thèmes scientifiques.

Ecriture

Cartes. Psychologie masse. Psychologie de masse. Concentration des médias / La procédure d’autorisation / Les chaînes hertziennes terrestres / Les chaînes de télévision / Télévision. Le Blog d'Olivier Berruyer sur les crises actuelles. Grâce aux travaux remarquables d’Edward N.

Le Blog d'Olivier Berruyer sur les crises actuelles

Wolff, nous allons poursuivre l’étude des inégalités aux États-Unis en nous intéressant aux conséquences directes des inégalités de revenus : les inégalités de patrimoine. Elles sont encore bien plus criantes : On constate ainsi que 1 % de la population possède 35 % du patrimoine, et que les 4 % suivants en possèdent 27 %. On note aussi le régime d’inégalités croissantes : le Top 5 % s’arroge une part de la richesse créée plus grande que sa part initiale : sa proportion dans le patrimoine total augmente donc.

Ainsi 85 % du pays appartient à 20 % de la population, alors que 40 % ne possède presque rien : en 2007, 19 % de la population a un patrimoine nul ou négatif, et 30 % un patrimoine de moins de 10 000 $. On représente sur le graphique précédent les courbes de distribution du revenu, du patrimoine et du patrimoine financier. France 24, « Le Débat / The Debate », mercredi 3 février de 19h10 à 19h50. CDS et Grèce : Comment Wall Street manipule le plan de sauvetage de la Grèce. - La station de métro Wall Street à New York.

CDS et Grèce : Comment Wall Street manipule le plan de sauvetage de la Grèce

REUTERS/Eric Thayer - Il s’est passé une chose pour le moins curieuse lors de l’élaboration du plan de sauvetage de la Grèce. Les contrats d’échange sur défaut (CDS) –instruments financiers ayant contribué à déclencher le cataclysme de 2008– ont été mis de côté; une fois de plus, les grandes institutions financières n’ont pas eu à répondre de leur actes irresponsables. Défaut de la Grèce et CDS : Stiglitz accuse la BCE. Joseph Stiglitz n'a pas sa langue en poche.

Défaut de la Grèce et CDS : Stiglitz accuse la BCE

Dans , le prix Nobel d'économie égratigne la Banque centrale européenne et son manque de transparence. Dans le dossier grec, Stiglitz estime que la position de l'institution de Francfort a été pour le moins curieuse. Marchés déréglementés, le côté obscur de la finance. Les « dark pools » sont dans le collimateur de la Commission européenne.

Marchés déréglementés, le côté obscur de la finance

Le projet de révision de la directive concernant les marchés d’instruments financiers (MIF) entend faire la lumière sur ces plateformes de négociation opaques, sorte de système alternatifs aux grandes bourses réglementées. C’est pourtant la transposition de la directive MIF qui a permis, en 2007, l’apparition de ces plateformes en Europe. Le terme « dark pool » recouvre en fait plusieurs types de systèmes informatisés d’échanges réservés aux investisseurs institutionnels opérant sans « transparence pré-négociation ». Explications : sur une plateforme de négociation classique, les ordres de bourses (achat ou vente) sont publics. Ces ordres, qui représentent l’offre et la demande, contribuent à la formation du prix d’une action. 2 à 5 % des échanges en Europe. Stratégies des banques centrales. Derrière les guerres des monnaies et des banques centrales, on trouve celle des théories économiques.

Stratégies des banques centrales

La crise économique mondiale, comme dans un jeu de boules, a éparpillé les positions des joueurs, alias des banques centrales et des marchés financiers. Le temps de la Grande modération n'est plus. Ce temps où la croissance était là mais pas l'inflation, où la régularité était partout et donc le risque... nulle part. On sait maintenant que ce n'était pas lui qui avait disparu, mais son prix.

En d'autres termes, de plus en plus de risques se prenaient mais sans juste prix, donc à perte. BIS - BRI (Banque des Règlements Internationaux) Taux des banques centrales. Les taux directeurs des banques centrales. Je profite de la poursuite par Mario Draghi de “la politique de baisse des taux qui ne marche pas” pour analyser aujourd’hui un phénomène qui porte une lourde responsabilité dans les bulles récentes : la baisse des taux d’intérêt par les banques centrales.

Les taux directeurs des banques centrales

Rappelons que, durant les prémices de la récession de 2001 causée par l’explosion de la bulle Internet, la banque centrale américaine, la Fed, a rapidement baissé ses taux directeurs pour relancer l’appareil économique – ce qui était logique : Ce qui a posé problème, c’est que la Fed a continué a baisser ses taux, puis les a maintenu à un taux très bas durant trois ans. On observe qu’à partir de 2002, le taux d’intérêt réel (=taux d’intérêt – inflation) est même devenu négatif ! Bien entendu, en laissant ainsi l’économie sous oxygène, cela a favorisé un endettement à outrance, a boosté (fictivement) la croissance, et a donc permis la constitution de la bulle immobilière et des bulles des actifs.