background preloader

Mémoire placebo informatique

Facebook Twitter

Indicateurs. Qu’est-ce qu’un indicateur ?

Indicateurs

Un indicateur est une grandeur spécifique observable et mesurable qui peut servir à montrer les changements obtenus ou les progrès accomplis par un programme en vue de la réalisation d’un effet spécifique.Il faut retenir au moins un indicateur par effet. L’indicateur doit être focalisé, clair et spécifique. Le changement mesuré par l’indicateur doit représenter les progrès escomptés du programme.L’indicateur doit être défini en termes précis et sans ambigüité décrivant clairement et exactement ce qui est mesuré. Lorsqu’il est possible, il doit donner une relativement bonne idée des données nécessaires et de la population au sein de la quelle la mesure est effectuée.Les indicateurs ne spécifient pas un niveau particulier de réalisation et, en conséquence, les termes « amélioré », « accru » ou « réduit » n’ont pas de place dans leur description. Caractéristiques des bons indicateurs Défis et points à considérer pour le choix des indicateurs.

L'effet pygmalion à l'école. Il est très important de rappeler ici que les enseignants ne sont pas conscients des différences de comportements qu'ils opèrent en fonction des élèves.

L'effet pygmalion à l'école

On parle également d'autoréalisation des prophéties pour qualifier ce processus. On peut d'ailleurs faire un parallèle avec l'effet placebo en médecine ou encore la suggestion en psychologie. On sait aujourd'hui que les élèves appartenant à des groupes dits stigmatisés réussissent moins bien l'école. On peut prendre comme exemple les enfants d'origine modeste, les enfants d'origine étrangère ou encore les filles en mathématique.

Pourtant l'école de la république est supposée être démocratique et fondée sur le mérite et non sur la stigmatisation. Cependant, les élèves appartenant à ces groupes sont porteurs d'un stigmate et ont la réputation d'être moins performants au niveau scolaire. Pour prendre un exemple concret, un enseignant qui va être affecté en Zone d'Education Prioritaire (ZEP) va sans nul doute avoir quelques appréhensions. L'effet pygmalion à l'école. L'effet pygmalion à l'école. 2_1_gesell.pdf. Les caractéristiques d’un bon indicateur. Les caractéristiques d’un bon indicateur – Section 3 :§ 1 : les caractéristiquement générales Les caractéristiques générales que l’on recherche pour un indicateur sont les mêmes pour tout instrument de mesure et de reportage.

Les caractéristiques d’un bon indicateur

De façon générale, nous cherchons à respecter plusieurs critères, que nous regroupons en quatre volets, pour nous mesurer de la valeur optimale et de sa maturité : 1. Robustesse en statistiques. Dans le domaine des statistiques inférentielles, la robustesse est un concept récurrent.

Robustesse en statistiques

L’objet de cette page n’est pas d’expliquer comment faire subir des crash-tests à nos pauvres statistiques (bien que les banques soient astreintes au stress testing de leurs modèles de risque). Plus modestement, je me contente ici d’énoncer quelques principes de bon sens, à appliquer avant de se lancer tête baissée dans une étude. La robustesse est la capacité à généraliser les conclusions d'une analyse statistique. Cette notion va au-delà de celle de VALIDITÉ d'un résultat (les statistiques descriptives exigent des résultats valides mais la question de robustesse ne se pose pas).

Quelques robustesses… An Error Occurred Setting Your User Cookie. 0267257X.2003.9728225# Testing for the survey mode effect on contingent valuation data quality: A case study of web based versus in-person interviews. A Department of Botany, University of Coimbra, Calçada Martim de Freitas, 3001-455 Coimbra, Portugalb Environment and Energy Section, DEM, Instituto Superior Técnico, Avenida Rovisco Pais, 1, 1049-001 Lisboa, Portugal Received 31 January 2006, Revised 22 November 2006, Accepted 8 February 2007, Available online 26 March 2007 Choose an option to locate/access this article: Check if you have access through your login credentials or your institution Check access.

Testing for the survey mode effect on contingent valuation data quality: A case study of web based versus in-person interviews

Web-Based Questionnaires and the Mode Effect. An Evaluation Based on Completion Rates and Data Contents of Near-Identical Questionnaires Delivered in Different Modes Martyn Denscombe + Author Affiliations Abstract Most methodological evaluations of web-based questionnaires have focused on the issues of sampling and response rates.

Web-Based Questionnaires and the Mode Effect

Some have considered the issues of privacy and ethics. Mode effect. Mode effect is a broad term referring to a phenomenon where a particular survey administration mode causes different data to be collected.

Mode effect

For example, when asking a question using two different modes (e.g. paper and telephone), responses to one mode may be significantly and substantially different from responses given in the other mode. Mode effects are a methodological artifact, limiting the ability to compare results from different modes of collection. Theory[edit] Particular survey modes put respondents into different frames of mind, referred to as a mental "script".[1] This can affect the results they give. For example: Face-to-face surveys prompt a "guest" script.

Mode effects are likely to be larger when the differences between modes are larger[citation needed]. Biais (statistique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biais (statistique)

The Mode Effect in Mixed-Mode Surveys. Mail and Web Surveys Abstract Web surveys can suffer from their nonrandom nature (coverage error) and low response rate (nonresponse error).

The Mode Effect in Mixed-Mode Surveys