background preloader

Mentor - Télémaque

Facebook Twitter

Athéna. Athéna était considérée comme la patronne et protectrice de plusieurs villes de Grèce, notamment celle d’Athènes.

Athéna

Elle est généralement montrée dans l'art portant un casque et tenant une lance. Ses principaux symboles incluent les chouettes, les oliviers, les serpents et le Gorgonéion. Le Parthénon sur l'Acropole athénienne lui est dédié, ainsi que de nombreux autres temples et monuments. En tant que patronne de l'artisanat et du tissage, Athéna était connue sous le nom d'Ergane. Elle est également une déesse guerrière et on pensait qu'elle menait des soldats au combat sous le nom d'Athéna Promachos. Athéna est la déesse protectrice de l'effort héroïque ; elle aurait également aidé les héros Persée, Héraclès, Bellérophon et Jason. Athéna, avec Aphrodite et Héra, est l'une des trois déesses dont la querelle provoque la guerre de Troie. Naissance[modifier | modifier le code] Exaleiptronattique à figures noires montrant la naissance d'Athéna de la tête de Zeus (cca 570–560 av.

Mentor (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mentor (mythologie)

Pour les articles homonymes, voir Mentor. Mentor conseillant le jeune Télémaque dans l'Odyssée(illustration des éditions Peuser, Buenos Aires, 1956). Dans la mythologie grecque, Mentor (en grec ancien Μέντωρ / Méntôr) est le précepteur de Télémaque, fils d'Ulysse. Né à Ithaque, fils de l'Ithacien Alcimos, Mentor est un ami de longue date du roi Ulysse, qu'il assiste régulièrement de ses conseils. Lorsque Ulysse quitte son royaume pour participer à la guerre de Troie, il confie à Mentor l'éducation de son fils et la gestion de son patrimoine. La déesse Athéna, sous les traits de Mentor, s'adresse à Ulysse et à son fils pour leur dispenser ses conseils et les protéger[1]. Robert Flacelière pour la collection de la Pléiade (éd. Les Aventures de Télémaque (Fénelon) Les Aventures de Télémaque Page de frontispice des Aventures de Télémaque ornées de figures gravées d'après les desseins de C.

Les Aventures de Télémaque (Fénelon)

Monnet, peintre du roi, par Jean Baptiste Tilliard. La première page du premier livre des Aventures de Télémaque L'oeuvre comporte 18 livres[1]. Télémaque raconte ses exploits très héroïques à Calypso. Le roman rencontra immédiatement un vif succès[4] : « Le Télémaque a été pendant deux siècles, de 1699 à 1914, un des livres les plus réédités, les plus lus de toute la littérature[5]. » Les premiers exemplaires (publiées en 1699 sans l'accord de l'auteur[1] alors que Fénelon, qui a déplu à Louis XIV, est déjà relégué dans son évêché de Cambrai) ayant été détruits dès leur parution, des réseaux clandestins se chargèrent de diffuser l'ouvrage[2].

Les Aventures de Télémaque/Texte entier. BookLes Aventures de TélémaqueFénelonDidot1841ParisCFenelon - Aventures de Telemaque suivies du recueil des fables, Didot, 1841.djvuFenelon - Aventures de Telemaque suivies du recueil des fables, Didot, 1841.djvu/12T-445 Composées pour l’éducation de Monseigneur le Duc de Bourgogne, Ch.

Les Aventures de Télémaque/Texte entier

GOSSELIN, rue Saint-Germain des Prés, 9. Télémaque, conduit par Minerve, sous la figure de Mentor, est jeté par une tempête dans l’île de Calypso. Cette déesse, inconsolable du départ d’Ulysse, fait au fils de ce héros l’accueil le plus favorable, et, concevant aussitôt pour lui une violente passion, elle lui offre l’immortalité, s’il veut demeurer avec elle. Calypso ne pouvait se consoler du départ d’Ulysse. Télémaque lui répondit : Ô vous, qui que vous soyez (mortelle ou déesse), quoiqu’à vous voir on ne puisse vous prendre que pour une divinité, seriez-vous insensible au malheur d’un fils, qui, cherchant son père à la merci des vents et des flots, a vu briser son navire contre vos rochers ? Les Aventures de Télémaque. Précepteur du duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV, Fénelon compose pour son élève ce roman pédagogique visant à l'initier à la morale et à la politique autant qu'aux textes antiques.

Les Aventures de Télémaque

Ce texte est construit comme un roman d’aventures inspiré de l'Odyssée d'Homère. Télémaque, fils d’Ulysse, part à la recherche de son père et rencontre, au cours de son périlleux voyage, tous les peuples de l'Antiquité. Ces épisodes sont autant d'occasions de présenter à son jeune élève, sous une forme attrayante, différents types de gouvernement et d'autorité. Le roman met en scène une lutte entre le Bien et le Mal. La mythologie offre un cadre mais les situations permettent aussi d'évoquer les grandes figures de la Bible.