background preloader

Projet Tuteuré

Facebook Twitter

Welcome Argentine: le tourisme en Argentine. En pleine déroute économique, l’Argentine dévalue fortement le peso. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marie Charrel La situation économique de l'Argentine se dégrade dangereusement.

En pleine déroute économique, l’Argentine dévalue fortement le peso

Jeudi 23 janvier, le gouvernement a laissé le peso se déprécier de plus de 13 % face au dollar, la plus forte baisse enregistrée sur une journée depuis 2002. Le taux de change a ainsi franchi la barre symbolique des 8 pesos pour 1 dollar. Un choc pour les Argentins, habitués à la parité peso-dollar dans les années 1990. Sur les trois premières semaines de 2014, le cours du peso a chuté de 18,6 %, après s'être effondré de 24 % en 2013. « Tout cela est de nature à aggraver l'inflation », s'inquiète Alfonso Prat-Gay, l'ancien gouverneur de la banque centrale du pays.

Le taux de change est également passé à 13 pesos pour 1 dollar sur le marché noir, où la population, qui n'a plus confiance dans la devise, s'approvisionne en billets verts. La dévaluation était réclamée par les entreprises exportatrices, désirant vendre leurs produits à des prix plus compétitifs à l'international. UNWTO_mountainlikers_2014_Jean_Berthier.pdf. Resultats_detailles_de_lenquete_dans_lespace_montagne_des_Alpes_du_Sud_en_ete.

Hébergement écologique pour location de vacances insolites. Eco-construction. L'avenir de la montagne : un développement équilibré dans un environnement préservé (tome 2 : auditions) Les origines du tourisme montagnard remontent au XIXème siècle et renvoient au concept de la montagne « réserve de santé ».

L'avenir de la montagne : un développement équilibré dans un environnement préservé (tome 2 : auditions)

Jusqu'au début du XXème siècle, où l'initiative privée a suscité les premiers engouements pour les sports d'hiver, le tourisme de montagne est resté principalement estival. C'est après la seconde guerre mondiale, et tout particulièrement dans les années 1960 à 1980, que l'Etat a stimulé juridiquement et techniquement le développement des grandes stations de ski, et, au nom de la « rénovation rurale », des petites stations-villages, sans toujours bien éclairer les élus sur les risques financiers supportés par les collectivités locales dans ce processus à haute intensité capitalistique. Le tourisme de montagne est aujourd'hui confronté à deux grands défis. En premier lieu, la croissance touristique mondiale s'annonce, d'après les prévisions, très rapide pour les prochaines décennies. 1. A) Un parti pris de réalisme dans l'interprétation des statistiques. Le Tourisme montagnard. L'espace montagnard français couvre environ 1/5 du territoire (22, 8 % , soit 124 016 km2 ).

Le Tourisme montagnard

La montagne française comprend 7 massifs : Les Alpes du nord, les Alpes du sud, les Pyrénées, le Massif Central, le Jura, les Vosges et la Corse. Les Alpes (Alpes du Nord et Alpes du Sud ) ne représentent que les extrémités septentrionale et occidentale d'une chaîne longue de plus de 1200 kilomètres . Les Alpes comptent 1461 communes sur 35 000 km2.Les Pyrénées se développement sur près de 500 kilomètres de l'Atlantique à la Méditerranée. Leur altitude est élevée, leur largeur souvent inférieure à 150 kilomètres et leurs vallées profondes et disposées perpendiculairement à l'axe médian de la chaîne. Ces différents traits leur donnent l'apparence d'un massif aux versants abrupts. La zone montagne a été définie par l'arrêté du 28 avril 1976. 860 communes sont équipées pour le ski nordique. Atlas des stations du massif des Alpes de Hugues François , Novembre 2012 .

L’or blanc. » Tourisme de montagne 2.0. «Les changements technologiques n’influencent pas les missions des acteurs touristiques dans les domaines de la promotion et du développement des produits, mais la manière de les accomplir.»

» Tourisme de montagne 2.0

Telle était la prémisse qui a lancé le 7e Congrès mondial du tourisme de neige et de montagne, organisé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) en Andorre, en avril dernier. D’entrée de jeu, le Secrétaire général de l’OMT, M. Taleb Rifai, a relevé trois changements majeurs pour les stations de montagne: L’arrivée de nouveaux voyageurs plus éduqués, exigeants et expérimentés;La nécessité de gérer les ressources financières, mais aussi naturelles, car les changements climatiques et leurs effets sont bien présents dans les stations de ski;Les nouvelles technologies, de plus en plus incontournables. Ce dernier défi constitue le thème de ce congrès.

Un topo mondial sur le ski alpin. Services-Tourisme-Transports - Hôtels été 2013 : Les Bouches-du-Rhône se démarquent. Éric Rubiloni, Philippe Winnicki, Insee Provence-Alpes-Côte d'Azur Durant la saison d'été 2013 (de mai à septembre), la fréquentation hôtelière a légèrement augmenté dans la région (+ 0,3 %).

Services-Tourisme-Transports - Hôtels été 2013 : Les Bouches-du-Rhône se démarquent

Au niveau national, les touristes sont venus un peu plus nombreux (+ 0,9 %). Au sein des régions ayant une forte activité touristique en été, Provence-Alpes-Côte d'Azur est avec Languedoc-Roussillon (+ 0,3 %), la région dont le nombre de nuitées hôtelières a le moins augmenté durant l'été 2013. La hausse de fréquentation a en effet été comprise entre + 2 % et + 3 % dans les régions Aquitaine, Bretagne, Corse, et Pays de la Loire.

Pour la troisième année consécutive, le nombre de nuitées a dépassé la barre des treize millions en Paca (13 184 000). Doc_num.php.