background preloader

BEE FOOD

Facebook Twitter

Préparation de la pâte protéinée. PrécautionSoyez certain, sur le plan sanitaire, de l’origine du pollen et du miel utilisés.

Préparation de la pâte protéinée

Ils peuvent être vecteurs de loques et autres mycoses. Les pays qui utilisent le plus de pâtes protéinées désinfectent tout aux rayons gamma. AstuceLes vieux pétrins de pâtisserie font très bien l’affaire pour mélanger cette pâte particulièrement compacte. Laissez-la reposer une demi-heure avant de la mélanger à nouveau pour enfin la distribuer. Le saviez-vous ? Pour en savoir plus :« L’importance du pollen », Abeilles et Fleurs n° 713, février 2010.D. Gilles FertAuteur de « L’élevage des reines » aux Editions Rustica www.apicultureaquitaine.fr. Nourrissement - ApiWiki. De ApiWiki.

Nourrissement - ApiWiki

Remplace le miel pris aux abeilles ou comme stimulant Doit donc ressembler le plus possible au miel ou nectar ( Glucose / fructose, % en eau acide, oligo-éléments…) Empêche la famine Peuvent être liquides, solides ou enrichis Sont administrés dans des nourrisseurs posés à même la ruche ou à l’extérieur et ce en dehors de la période de pillage. Recette de sirop stimulant 50/50 additionné de tisanes biodynamiques - Var Apiloisir - Rucher école de la Dracénie. Présentation :D’après certains auteurs du mouvement de culture biodynamique, certaines plantes ont des vertus médicinales sur les abeilles.

Recette de sirop stimulant 50/50 additionné de tisanes biodynamiques - Var Apiloisir - Rucher école de la Dracénie

Les sirops de sucre que l’on peut distribuer aux abeilles sont dépourvus de substances, présentes dans le miel, issues des plantes. Bien entendu, le miel est le meilleur aliment pour nos abeilles (quoiqu’un nourrissement au miel demande certaines précautions...). L’adjonction de tisanes et décoctions bien choisies permettent de pallier ces manques et d’augmenter de façon très significative la résistance des abeilles aux maladies courantes.Nous avons pu les tester depuis deux ans : la première année, nous avons constaté une nette diminution des maladies (notamment de la loque américaine) et la deuxième année, aucune de nos ruche n’a été malade. Nous n’avons donc depuis plus administré d’antibiotique à nos abeilles ; les répercussions sur la qualité de notre miel sont évidentes et nos esprits d’apiculteurs sont depuis plus sereins !

Apiculture_le_nourrissement. Le nourrissement Les besoins alimentaires de la ruche reposent sur trois "matières premières", ou plus exactement sur une combinaison de trois matières premières : l'eau, le pollen et le miel.

apiculture_le_nourrissement

L'eau est rarement considérée comme un aliment. Ou, si elle l'est, sa carence n'est pas envisagée. Ce qui se conçoit d'ailleurs à juste titre dans notre région où, quelle que soit la période de l'année, l'abeille peut trouver facilement un approvisionnement en cette matière première. Il n'en est pas de même des deux autres : il suffit de voir l'armada de butineuses rentrant à la ruche chargées de pelotes de pollen au printemps ou l'activité fébrile, et le remplissage des hausses, lors de la miellée pour en prendre conscience si besoin était. Quand faut-il nourrir ? D'une manière simpliste, mais qui ne l'est qu'en apparence seulement, on peut répondre : "chaque fois que c'est nécessaire". Le nourrissement suivant est le plus important, celui auquel tout apiculteur pense d'emblée c'est le :

Le biotope du Noisetier - le pollen de l'hiver. Nourrissement des abeilles. Nourrir vos abeilles.

nourrissement des abeilles

Trois étapes fondamentales :- en février : candi obligatoire pour les ruchées qui en ont besoin, aucun nourrissement liquide, les abeilles ne monteront jamais dans votre nourrisseur. Le candi va nourrir et stimuler vos colonies si elles manquent de réserves. - entre les deux miellées, si vous êtes dans une région où le ‘trou’ de miellée est bien marqué : jaugez bien les réserves (nécessité d’ouvrir vos ruches de suite après la première récolte !). Si vous jugez que les réserves sont insuffisantes, donnez du sirop léger 1:1 - troisième semaine d’août : évaluez bien les réserves de nourriture operculée dans chaque ruche (ne vous contentez pas de soupeser !). Le nourrissement est une étape cruciale dans la réussite du développement des ruches. Cette ponte débute en plein centre des cadres, là où les abeilles ont épuisé les premières ressources hivernales. Les colonies seront surveillées dès la mi janvier.

Recette candi ou sirop nourrissement abeilles. Ce nourrissement se réalise au tout début du printemps.

Recette candi ou sirop nourrissement abeilles

Il est indispensable pour nourrir les colonies qui ont faim à la sortie de l'hiver. Il a également pour but de d'accélérer la reprise de la colonie. Il est généralement donné sous forme de pâte / candi. Le candi est une pâte de sucre destinée à nourrir les abeilles dans certaines circonstances, et dont la préparation se fait à chaud ou à froid. Recette pour la préparation du candi Mélangez 25 kg de Beefondant avec 2,8 kg d'eau. ou Mélangez 25 kg de Beefondant avec 2,5 kg d'eau et 1,5 kg de miel. Chauffez à 30-35 ° C pour favoriser l'homogénéisation. N'hésitez pas à ajouter du miel (de votre propre rucher, afin d'éviter les contaminations), pollen ou protéines de remplacement pour enrichir vos préparations.

Vous pouvez conserver le candi ainsi préparé dans des barquettes ou sachets hermétiques jusqu'à la consommation.