background preloader

Opiacés

Facebook Twitter

L'Encyclopédie des Drogues: Les Opiacés. La désignation du groupe des agents du pavot de sommeil (nom botanique: Papaver somniferum), tel que l'opium, la morphine et la codéine.

L'Encyclopédie des Drogues: Les Opiacés

Voir les formules structurelles. Le pavot fleur en couleur blanche: Il est élèvé dans les regions suivants: l'Iran, le Kurdistan, l'Aserbeidschan, aux Balkans, en Bulgarie, en Yougoslavie et en Turquie de l'est, dans le Proche Orient en Perse, au Liban et Afghanistan, dans l'Orient en Inde et au Pakistan, en Asie en Chine, au Vietnam et surtout dans le «triangle doré» entre Burma, Laos et Thaïlande, ainsi qu'en Amérique Centrale au Mexique et en Colombie. Les sortes importantes d'opiacé : L'Opium, le jus laitier sec du pavot de sommeil avec les agents morphine et codéineLe morphium, forme chimiquet pure de la morphine, les plus important 25 alcaloïdes d' opium.L'héroïne ou diacetylmorphine prend naissance d'acétylation de la morphine avec l'acide acétique. Premierement, elle a été fabriqué en 1898 dans une usine de production de couleurs. Heroine-Morphine. On pourrait penser que les drogues agissent directement sur le corps humain ; en effet les drogués manifestent de nombreuses caractéristiques physiques ; ils sont extrêmement maigres, nerveux,...

Heroine-Morphine

Cependant contrairement à ce que l’on pourrait croire, les opiacés n’agissent dans l’organisme que sur une partie infime du cerveau. I-Le cerveau. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Opiacés (héroïne, morphine...)

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Notre organisme utilise naturellement des substances similaires aux opiacés comme neurotransmetteurs. Il s’agit des endorphines, des enképhalines et de la dynorpine, que l’on désigne souvent sous l’appellation d’opioïdes endogènes. Drogues et cerveau : Partie 2 - A. Les opiacés : morphine et héroine Les opiacés sont les substances psychotropes issus du pavot d'opium, une plante connu de puis plus de quatre mille ans avant J.

Drogues et cerveau : Partie 2 - A

-C. Pavot d'opium - Papaver somniferum. Mode d'action - Les opiacés. Nous allons tout d'abord nous intéresser au fonctionnement du système nerveux car il est à l'origine de l'élaboration de la sensation de douleur.

Mode d'action - Les opiacés

Nous allons ensuite étudier l'action de substances telles que les opiacés sur ce sur ce système nerveux afin d'expliquer comment fonctionne leur rôle "d'antidouleur". 1- Le fonctionnement du système nerveux Le système nerveux est l'ensemble formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, des méninges. Il est responsable de l'envoi, de la réception et du traitement des influx nerveux. Opiacés : effets et dépendance. LucasSalomon Professeur SVT Les opiacés modifient profondément l’activité du corps et la dépendance physique est beaucoup plus marquée que pour les produits psychostimulants comme la cocaïne ou les amphétamines.

Opiacés : effets et dépendance

Les effets induits par les opiacés dépendent de la voie d’administration, de la quantité utilisée… et de l’opiacé lui-même! L’héroïne injectée procure quasiment instantanément à l’individu une sensation de plaisir intense très proche de l’orgasme sexuel, un "rush", aux dires des usagers, ce qui n’est pas le cas suite à une ingestion orale de codéine par exemple. De manière plus générale, les opiacés entraînent des effets physiologiques bien connus comme l’analgésie, ou suppression de la douleur. L’héroïne n’a pas d’action par elle-même dans l’organisme. Dépendance aux opiacés. L’héroïne compte parmi les substances qui créent les plus fortes accoutumances.

Dépendance aux opiacés

Il suffit de trois à quatre semaines pour en devenir très dépendant. C’est une drogue puissante, qui fait peur et qui peut entraîner la mort. L’héroïne est en fait un opiacé, au même titre que la morphine, l’Oxycontin ou le Dilaudid, des médicaments antidouleur vendus en pharmacie. Depuis une dizaine d’années dans les rues de Montréal, ces médicaments sont devenus très populaires auprès des toxicomanes qui les trouvent tout aussi attirants, sinon plus, que l’héroïne. L’opium sous toutes ses formes Martine Denis n’avait que 13 ans quand elle a commencé à consommer de l’héroïne. Simon (nom fictif) est lui aussi devenu dépendant aux opiacés. Médecin généraliste spécialisée en dépendances et comorbidités à la Clinique médicale 1851, la Dre Marie-Ève Morin confirme qu’un nouveau phénomène s’observe chez les toxicomanes depuis une dizaine d’années.

Une dépendance extrêmement puissante. Opiacé. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Opiacé

Les opiacés sont des substances dérivées (au sens large) de l'opium et agissant sur les récepteurs opiacés. Les opiacés d'origine synthétique (c'est-à-dire n'étant pas synthétisés à partir de l'opium) sont désignés sous le terme opioïdes. Héroïne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Héroïne

Historique[modifier | modifier le code] Bouteille d’héroïne de Bayer. Elle est synthétisée pour la première fois à partir de la morphine en 1874 par C. Antalgiques opiacés : Définition. Le mésusage d’opiacés antalgiques est un problème de santé publique dont l’ampleur n’est pas encore bien mesurée.

Antalgiques opiacés : Définition

Le développement du mésusage d’antalgiques opiacés tient à leur prescription large dans le cadre de la lutte contre la douleur, mais aussi à leur accès facile. Il s’agit, en effet, de produits dérivés de la morphine, consommés sous formes de cachets et non classés dans la liste des produits stupéfiants. L’un est en vente libre : la codéine (7 fois moins puissant que la morphine), et deux autres sont délivrés sur simple prescription médicale : le dextropropoxyphène et le tramadol. L’un des effets secondaires de ce traitement est constitué par le risque de dépendance. Dans cette situation, si une dépendance se développe, elle se fait le plus souvent à l’insu du patient. Par ailleurs, un mésusage d’antalgiques opiacés existe en dehors de son indication médicale (le traitement de la douleur).