background preloader

Hallucinogène

Facebook Twitter

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! L'ecstasy L’effet à la fois stimulant et hallucinogène de l’ecstasy, une drogue synthétique aussi appelée MDMA, lui vient de sa structure moléculaire proche des amphétamines et du LSD.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Comme les amphétamines ou la cocaïne, l’ecstasy bloque les pompes à recapture de certains neurotransmetteurs, augmentant ainsi leur présence dans la fente synaptique et leur effet sur les récepteurs des neurones post-synaptiques. Tout en potentialisant aussi l’effet de la noradrénaline et de la dopamine, l’ecstasy se distingue des autres psychostimulants par sa forte affinité avec les transporteurs de la sérotonine. On assiste donc dans un premier temps à une libération accrue de sérotonine par les neurones sérotoninergiques. Les autres drogues, les hallucinogènes synthétiques. Le LSD, qu'est-ce que c'est ?

Les autres drogues, les hallucinogènes synthétiques

Substance de synthèse fabriquée à partir de l'acide lysergique, le LSD ("acide") est caractérisé par une puissante action hallucinogène. L'acide lysergique est produit par un champignon, l'ergot de seigle. Dans les années 1960, son usage était fortement associé aux mouvements qui recherchaient dans sa consommation une symbiose mystique avec l'environnement (mouvement hippie). Le LSD se présente le plus souvent sous la forme d'un petit morceau de buvard portant un dessin, parfois d'une "micropointe" (ressemblant à un bout de mine de crayon) ou sous forme liquide. Il est le plus souvent avalé.

Effets et dangers Le LSD est un hallucinogène très puissant. L'expérience du LSD est extrêmement dangereuse. La "descente" peut être elle aussi très désagréable et générer un profond mal-être. Certaines personnes ressentent des épisodes de "flash back" ("retours d'acide") plusieurs jours ou semaines après une consommation.

La kétamine, qu'est-ce que c'est ? Hallucinogène. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hallucinogène

Un hallucinogène est une substance chimique psychotrope qui induit des hallucinations, soit, aux doses usuelles, des altérations des perceptions, de la cohérence de la pensée et de la régularité de l'humeur, mais sans causer de confusion mentale persistante ou de troubles de la mémoire[1]. Cet état, appelé état modifié de conscience par certains usagers, peut aussi être atteint par une démarche spirituelle, la méditation ou à travers l'art. Malgré la variété de leurs modes d'action et de leurs structures chimiques, les hallucinogènes sont rassemblés dans une seule catégorie dans la plupart des classifications des psychotropes. Il s'ensuit que leurs caractéristiques diffèrent selon la classification utilisée. [Comment ?] Histoire[modifier | modifier le code] Leur popularité croissante conduira à leur interdiction et la plupart de ces substances sont aujourd'hui illégales, même si certaines exceptions persistent pour usage religieux.

Champignons hallucinogène. Les législations qui visent à restreindre, ou à prohiber, l’usage des champignons hallucinogènes doivent prévoir des textes qui définissent ces champignons, les substances qu’ils contiennent, leurs propriétés physiologiques, les sanctions en cas d’infraction et éventuellement une injonction thérapeutique.

Champignons hallucinogène

Mais à partir du moment où le droit pénal intervient, le juge doit pouvoir asseoir son « intime conviction » sur des preuves indiscutables de l’infraction. En ce qui concerne les champignons hallucinogènes la multiplicité des textes et souvent leur « flou » permet de nombreuses interprétations et complique les exigences en matière de preuve. Il est d’abord nécessaire de préciser les différentes approches qui ont servi à leur élaboration, à savoir, pour nous en tenir aux principales :

Champignons hallucinogènes. Les champignons hallucinogènes constituent une famille de plantes comportant de nombreuses variétés dont la plus commune est le psilocybe.

Champignons hallucinogènes

On trouve différentes variétés en France à l’état sauvage, mais les champignons sont le plus souvent importés de l’étranger. La psilocybine et la psilocyne sont les principales molécules actives de ces champignons, mais il en existe de nombreuses autres (dont celles de l’amanite tue-mouche, les plus puissantes). Les champignons hallucinogènes se présentent sous forme entière ou en morceaux, frais ou séchés.

A l’état pur, ils sont sous forme de poudre cristalline blanche. LES CHAMPIGNONS MAGIQUES. L'usage des champignons hallucinogènes existe depuis 3500 ans.

LES CHAMPIGNONS MAGIQUES

Ils faisaient parties des rituels des Aztèque du Mexique, lors des rituels religieux. Ils étaient nommés «La chair de dieux», dont la consommation était supposée donner des pouvoirs religieux suprêmes et des visions de l'avenir. Fait à noter dans la civilisation Aztèque, des châtiments sévères étaient prévus chez les Aztèques pour ceux qui utilisaient les vertus des champignons sans bonne raison pieuses ou spirituelles.

Au XVI siècle, au Mexique, un moine Bernardino de Sahagun mentionnait l’usage de champignons et en fait une remarquable description. «Il y a dans ce pays un petit champignon appelé «Téonanacalt», qui pousse sous le foin, dans les champs et les déserts. 3,4-méthylènedioxyamphétamine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

3,4-méthylènedioxyamphétamine

Le MDA ou 3,4-méthylènedioxyamphétamine est une substance psychotrope aux propriétés stimulantes et hallucinogènes de la famille des phényléthylamines. Les usagers le rencontrent souvent involontairement sous la forme d'un comprimé généralement vendu comme du MDMA. C'est un produit stupéfiant inscrit à la Convention sur les substances psychotropes de 1971. Chimie[modifier | modifier le code] (R)-3,4-méthylènedioxyamphétamine(S)-3,4-méthylènedioxyamphétamine Pharmacologie[modifier | modifier le code] 3,4-méthylènedioxyamphétamine provoque une libération massive de sérotonine et de dopamine dans le cerveau tout en inhibant la recapture de ces neurotransmetteurs. Effets et conséquences[modifier | modifier le code] Effets recherchés[modifier | modifier le code] La dose usuelle est de 100mg à 160mg. Production[modifier | modifier le code]