ItEspresso

Facebook Twitter
e-Criminalité : la gendarmerie en plateau d'investigation numérique e-Criminalité : la gendarmerie en plateau d'investigation numérique Comment la gendarmerie s’adapte à l’évolution de la cybercriminalité ? Alors que l’édition 2013 du FIC arrive à grand pas (voir encadré en bas de l’article), la division de lutte anticybercriminalité du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) a présenté à la presse les grands enjeux de son domaine de prédilection. Tout en ouvrant la porte de la division « ingénierie et numérique » de l’Institut de recherche criminelle (IRCGN) situé dans l’enceinte du Service technique de recherches judiciaires et de documentation (STRJD) au Fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).
Fleur Pellerin : le nouveau RTI remet en cause nos principes Le gouvernement l’a confirmé vendredi en soirée : la France renonce à signer le projet de modification du Règlement des télécommunications internationales (RTI). Ce texte a été débattu pendant une dizaine de jours lors de la Conférence mondiale des télécommunications Internationales (CMTI) de Dubaï, organisée par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). « La France, comme la plupart de ses partenaires européens, n’a cependant pas pu se rallier au texte adopté, car certaines dispositions du nouveau traité sont susceptibles d’être interprétées comme une remise en cause des principes fondant notre position et celle des pays européens », selon le communiqué diffusé par le cabinet de Fleur Pellerin, ministre en charge de l’Economie numérique. Fleur Pellerin : le nouveau RTI remet en cause nos principes
Go Shop veut mettre le numérique au service des magasins physiques Bertrand Jonquois vient de lancer une nouvelle « agence digitale » nommée Go Shop. Angle d’attaque à la croisée du numérique et du commerce traditionnel : comment générer du trafic supplémentaire en point de vente physiques par le biais des outils Internet et mobiles ? Go Shop propose d’aider les réseaux de distribution pour leur référencement local sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux et l’achat de mots-clés ou de publicités display. Go Shop veut mettre le numérique au service des magasins physiques
Des pirates utilisent Google Docs comme levier de phishing Dans deux tentatives de hameçonnage récentes, des cyber-criminels ont utilisé Google Docs afin de subtiliser les codes confidentiels d’internautes. Le blog Naked Security, tenu par les chercheurs de Sophos, a recensé deux campagnes de ce type contre les clients de la banque ANZ (l’une des plus importantes de Nouvelle-Zélande) et d’une « grande école d’Amérique du Nord » . Leur point commun : au lieu de créer et héberger eux-même un site Internet pour voler ces identifiants et mots de passe, les fraudeurs ont créé et personnalisé un formulaire sous Google Docs, en utilisant les chartes graphiques des établissements ciblés. Par exemple, un faux mail d’ANZ renvoyait sur ce formulaire : Des pirates utilisent Google Docs comme levier de phishing
A nouveau victime d’actes de piratage à grande échelle, l’OTAN déplore la mise en ligne des adresses électroniques et des mots de passe cryptés de 242 de ses responsables, ainsi que de 221 membres du personnel militaire britannique. A la racine, une attaque supposément proférée aux environs de Noël depuis le repaire d’un ou plusieurs des assaillants réunis sous la bannière des Anonymous. Les hackers auraient profité d’une faille sur les serveurs du cabinet texan Stratfor, spécialisé dans les affaires diplomatiques et la sécurité d’Etat. Ils y auraient dérobé certaines informations sensibles, en l’occurrence les numéros de carte bancaire de 75 000 citoyens américains et britanniques. Sécurité IT : l’OTAN a trouvé en Anonymous sa bête noire Sécurité IT : l’OTAN a trouvé en Anonymous sa bête noire
Données personnelles : la CNIL effectue un contrôle au sein du groupe Crédit Mutuel Données personnelles : la CNIL effectue un contrôle au sein du groupe Crédit Mutuel Le 29 décembre, la CNIL a effectué deux contrôles en lien avec une présumée faille du système informatique commun au groupe bancaire du Crédit Mutuel-CIC et aux organes de presse lui appartenant (dont Le Républicain Lorrain). Des représentants de l’autorité administrative indépendante en charge de la protection des données personnelles s’est rendue dans leurs locaux en Alsace. Elle « analyse actuellement les nombreux éléments recueillis lors des deux contrôles afin de décider des suites à leur donner », précise-t-elle dans un communiqué.
L’ARCEP cherche le pragmatisme dans la neutralité Internet L’ARCEP cherche le pragmatisme dans la neutralité Internet Fin décembre, l’ARCEP a démarré deux consultations publiques en lien avec le thème de la neutralité Internet. Il est possible d’y répondre jusqu’au 17 février 2012. La première consultation porte sur la mise en place d’un suivi de la qualité du service d’accès à l’Internet sur les réseaux fixes en prenant en compte la diversité des accès (xDSL, câble, FTTH). Elle devrait servir à finaliser un dispositif d’ici la fin de l’année pour mesurer « réellement » le niveau de confort du service offert par les fournisseurs d’accès à l’internet (FAI) à leurs abonnés.
Confidentialité : l’indiscrétion se paie selon la Commission européenne Confidentialité : l’indiscrétion se paie selon la Commission européenne Dans le cadre d’une réforme d’envergure du socle législatif régissant la protection des données privées, la Commission européenne estime pertinente la mise à l’amende des entités jugées responsables de divulgation d’informations sans consentement préalable des intéressés. Les prétentions sous-jacentes de la commissaire Viviane Reding induisent une uniformisation des politiques sécuritaires entre les 27 Etats membres, pour une application généralisée de règlements dont la dernière révision majeure remonte à 1995. La directive qui en découlerait vise à rendre responsables de leurs actes les sociétés qui transmettent à des tiers profils et autres éléments confidentiels, sans solliciter l’accord des individus concernés.
Dès ce 1er décembre le portail Pacitel est opérationnel. Il regroupe les noms et numéros de téléphone (fixes et mobiles) de tous les abonnés ne souhaitant pas être dérangés par les démarchages téléphoniques. Déjà 500 000 Français se sont inscrits au service, y répertoriant 800 000 numéros de téléphone. La procédure pour s’y ajouter est très simple et se passe en ligne, sur Pacitel.fr. Pacitel se dévoile en liste rouge anti-démarchages téléphoniques Pacitel se dévoile en liste rouge anti-démarchages téléphoniques
L’UMP devient l’Union pour un mouvement piraté L’UMP devient l’Union pour un mouvement piraté La propagation incontrôlée de données personnelles sur Internet, cela existe aussi dans le monde politique. Les coordonnées d’un millier de membres et hauts responsables de l’UMP viennent d’être repérées sur Internet avec des références précises : adresses privées, numéros de téléphones mbiles, âges de leur progéniture… Selon Rue89, toutes les strates de l’UMP sont concernées et cela dépasse le cadre parlementaire : députés (France, Europe), sénateurs, membres de cabinets, chargés d’études, collaborateurs de ministres…Jusqu’aux données personnelles du secrétaire général Jean-François Copé. Au cours du week-end dernier, quatre fichiers texte ont été placés sur Internet et comportent un grand nombre de données sensibles. Eric Valatini, co-fondateur de la jeune pousse Email Angel (veille Internet sur le hacking), a repéré cette base de données insolite disponible sur Internet.
Juniper reprend la main après l’incident BGP La planète Web a été secouée par un incident qui a touché Juniper. Ou plus spécifiquement une version spécifique de JunoS du nom du système d’exploitation pour routeur de l’équipementier réseaux. Des clients en Amérique du Nord, au Royaume-Uni et en Europe ont été affectés. Juniper Networks tente d’identifier la source de l’incident. Selon The Inquirer, elle remonterait à un souci d’utilisation du service de raccourci de liens Bitly en passant par Level3. L’opérateur de transit IP a admis un souci de réactualisation des routeurs Edge de Juniper sur son réseau.
Biométrie : le Sénat donne quelques garanties à la CNIL sur l’identité numérique La carte d’identité électronique, incluant une puce contenant les données biométriques de son détenteur (et rattachée à un fichier national des données biométriques des citoyens), sera bientôt une réalité. Mais la question des données personnelles occupent une grande place dans les débats parlementaires autour de ce texte, initialement présenté sous la forme d’une proposition de loi relative à la protection de l’identité. Elle vient d’être modifiée par le Sénat en deuxième lecture lors d’une séance publique organisée jeudi.
Le streaming français s’anime en Mioozic Officiellement lancé le 26 septembre, Mioozic est un Français pur beurre, énième acteur d’un marché de la musique en streaming en ébullition. Son originalité : un catalogue de quelques centaines de milliers de morceaux, diffusés sans publicité, en fonction des styles musicaux et non des titres, des albums ou des artistes. En contrepartie d’une expérience dénuée de tout encart de réclame parasite, l’absence de formules gratuites, à l’exception de ce mois d’essai accordé avant une souscription éventuelle à l’un des trois forfaits en vigueur : 3 euros pour 24 heures, quand le mois passe à 9 euros et l’année à 72 euros, soit 20 centimes par jour dans ce dernier cas de figure.
SFR Business Team apporte l’Internet mobile aux ministères français SFR Business Team prend la main sur le parc de téléphones mobiles des différents ministères du gouvernement français, à l’exception de ceux de la Défense et de la Culture et de la Communication. L’opérateur de télécommunications fixes et mobiles sur le marché des entreprises a en effet remporté un appel d’offres initié par l’Etat pour équiper la grande partie des ministères en services mobiles. Ce contrat, chiffré à environ 50 millions d’euros sur 4 ans, s’articule autour de deux lots.
Hadopi : Jamendo sera labellisé PUR « dans l’intérêt des artistes » Jamendo est sur le point d’obtenir le label PUR (Promotion des Usages Responsables) poussé par la Hadopi afin de soutenir le développement de l’offre légale de contenus numériques comme la musique. Pierre Gérard, co-fondateur et directeur des ventes de la plate-forme de musique en licence Creative Common, assure que la commission en charge de l’étude des candidats PUR (rattachée à la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et le protection des droits sur Internet) s’est réunie récemment et que, sauf contretemps de dernière minute, Jamendo sera labellisé dans les semaines qui viennent. Le site de streaming gratuit rejoindra donc le bouquet des 17 sites déjà labellisés PUR. Pourtant, Jamendo s’était montré critique vis-à-vis de l’adoption de la loi Hadopi.
Apple prononce son divorce avec le Financial Times
Transit IP : Cogent veut faire plier France Telecom – Orange
Des pirates gâchent les JMJ de Madrid vues du Web
Les journaux belges ré-intègrent l’index de Google
Nos terminaux électroniques livrés pré-infectés ?
Les hackers de LulzSec se dispersent et rejoignent Anonymous
Fusion ARCEP-CSA-Hadopi : l’autorité de régulation des télécoms dément son implication
Internet : le G8 entre fascination et méfiance
Piratage EDF : la police française cherche une trace d’Anonymous via le Parti Pirate allemand
LOPPSI 2 : le filtrage Internet ne dérange pas le Conseil constitutionnel
FIC 2010 : hausse du nombre de sites Internet incitant à la pédo
Loppsi 2 : les FAI ne veulent pas entendre parler de filtrage |
Vidéo : comment la Gendarmerie nationale lutte contre la pédo-po
Les Infiltrés spécial pédophilie : le rôle “amplificateur” de l’
Droit à l’oubli numérique : NKM veut cerner les “bonnes pratique
P2P : l’éditeur de Limewire reconnu coupable de piratage | ITesp
Neutralité Internet : la contribution fondatrice de l’ARCEP | IT
Agenda numérique : un plan européen d’actions de 100 mesures | I
Emploi IT : la Hadopi recrute son responsable sécurité | ITespre
Les jeux et les applications à bas prix sont les stars de l’AppS