background preloader

Droits de l'enfant

Facebook Twitter

Protection vie privée et internet. Maif okapi cahier liberte d expression. Expliquer l'actualité aux enfants. 12 janvier 2015 Les mots de l’actualité sont parfois difficiles à comprendre pour les plus jeunes.

Expliquer l'actualité aux enfants

Afin de les aider à trouver des repères dans le flux d’informations actuel, nous vous proposons, avec le magazine Youpi, une explication à hauteur d’enfant de quelques “mots de grands”. Vous pouvez télécharger et imprimer l'explication de chaque mot pour la lire et la commenter avec vos enfants en cliquant sur les liens ou les images ci-dessous. Violence “Violence”, le magazine Youpi explique ce mot aux enfants dans sa rubrique “Des mots pour comprendre le monde”. Humanité “Humanité”, le magazine Youpi explique ce mot aux enfants dans sa rubrique “Des mots pour comprendre le monde”.

Loi “Loi”, le magazine Youpi explique ce mot aux enfants dans sa rubrique “Des mots pour comprendre le monde”. Démocratie. Règlement Positif. La plupart des règlements mettent en avant les interdictions et les sanctions… Positif… Il y a des mots comme ça qui envahissent notre espace professionnel.

Règlement Positif

Pour nous, à la Rucklin, un règlement positif, c’est un règlement qui met en avant les comportements attendus, … Approche explicite de la question qui pose les jalons éducatifs d’un apprentissage des relations sociales: grâce à ce règlement, nous espérons que nos élèves mettront des images claires sur les attendus, que les enseignants baliseront mieux les enseignements à conduire et les conduites à tenir sur cette question . Recherche de cohésion éducative dans un domaine qui le nécessite ! Même stabilité du « oui » et du « non », même stabilité émotionnelle, mêmes processus du traitement de l’acte… en tout lieu et en toute circonstance. La cour d’école, la récréation devient alors un espace « d’enseignement ». Tout le travail que nous menons vise la compréhension des règles, la prise en compte de l’autre … J'aime : Internet et vie privée. ADO JUSTICE. Initiadroit - Des avocats expliquent le droit aux jeunes.

JUSTICE. La justice des mineurs. L’objectif du stage était de mieux faire connaître le fonctionnement de la justice aux enseignants et de faire le point sur la justice des mineurs.

La justice des mineurs

Premier temps : interventions le matin de Monsieur P. BAUD, juge au Tribunal de grande Instance de Besançon et de Madame E. DUFAY, juge des enfants. Deuxième temps : observation d’une audience du tribunal correctionnel. ADO JUSTICE. Egalité, discriminations. Droits de l'enfant. Stop la violence ! Liberté. Organiser un débat en classe. Organiser un débat en classe n'est plus une activité hors du commun mais elle reste relativement peu fréquente dans une salle de classe.

Organiser un débat en classe

Les compétences mobilisées sont pourtant nombreuses: apporter la contradiction et la multiplicité des points de vue, travailler la prise de parole, écouter les arguments des autres élèves et s'en servir pour répondre, respecter la parole de l'autre etc. Je n'ai pas attendu d'avoir des tablettes tactiles en classe pour organiser ce type d'activité mais une fois de plus elles ont permis une transformation de ma manière de concevoir cette séquence et un engagement approfondi des élèves lors de celle-ci.

Le descriptif porte sur une séquence (4h environ: 1h, 2h, 1h) de 4ème en éducation civique (mais elle est transférable à d'autres niveaux et d'autres matières). Etape 1: Préparation du débat. Les élèves ont à leur disposition un corpus documentaire d'environ 30 documents. Etape 2: les rôles de chacun. Chaque rôle a sa fiche d'objectifs. Etape 3: le débat. "Je suis, tu es, nous serons..." Concours « Ecrits pour la fraternité » 2014-2015 C’est peu dire que la formulation du thème du concours 2014-2015 a suscité de multiples tergiversations.

"Je suis, tu es, nous serons..."

Au départ, « Que serais-je sans toi ? » avait été retenu. Mais certaines voix ont trouvé que la citation de Louis Aragon donnait au sujet un tour un peu trop… amoureux ! Exit, donc… Un peu plus tard, «Je suis parce que tu es » sembla recueillir l’assentiment général mais le manque de référence au « nous » et à toute forme de construction collective posa problème. C'est quoi la liberté d'expression.