background preloader

Contes, contes oraux à l'école

Facebook Twitter

Enfants : conteurs et écrivains de conte

Articles divers, débats. Séquences, expériences... BO. Didactique de l'oral. [Atelier d’écriture] Le jeu Dixit, déclencheur d’écriture. SumoMe Le jeu Dixit (jeu de plateau tout public) peut être détourné de son utilisation principale pour en extraire uniquement les cartes illustrées qui sont de toute beauté et d’une infinie richesse. Je vous propose ici quelques pistes d’utilisation pour en faire des déclencheurs d’écriture. Les cartes du jeu, telles de vraies illustrations de littérature jeunesse, sont sublimes mais elles ont surtout l’avantage d’être très ouvertes. L’imagination sera donc le vecteur pour les élèves afin de créer des textes autour de ces images. Souvent fantastiques ou poétiques, ces illustrations feront voyager les élèves dans un monde méconnu.

Idée n°1 – Insérer la carte dans une histoire Sur le modèle de ce dont je parlais pour les Mystères de Harris Burdick, l’idée est ici de laisser choisir une image à l’élève parmi les dizaines que propose le jeu. Lorsque les histoires sont créées, il est intéressant d’organiser des lectures à voix haute avec les cartes de toutes les histoires sous les yeux. Fabula, la recherche en littérature. La littérature jeunesse à l'école. Voici l'article intégral de F.Busnel de novembre dernier à propos de la littérature de jeunesse : Par François Busnel (L'Express), publié le 24/11/2010 à 17:00 Danièle Sallenave nous explique pourquoi on écrit des romans, dans un livre que tout parent devrait offrir à ses enfants.

Je dois l'avouer, je n'ai jamais cru aux vertus de ce que le monde de l'édition appelle la "littérature jeunesse". Sans doute est-ce une tare, mais ce "secteur" m'est toujours apparu comme une invention marketing destinée à écouler une production souvent mièvre et à soutenir des maisons en mal de chiffre d'affaires. Il y a, bien sûr, des exceptions. Une réflexion s'impose...n'hésitez pas à laisser votre avis ! Dumas.ccsd.cnrs. Portail du patrimoine oral (Catalogue collectif d'archives sonores et audiovisuelles sur les traditions orales)

Mémoire - Conte pour structurer le langage. Conter et débattre. Ecole du conte et conte de l'école. Dans le cadre d'un travail universitaire en Sciences de l'Education, Christel Duprat a mené en 1996 une recherche sur L'influence des contes sur le développement psychopédagogique de l'enfant qui l'a conduite A considérer plus concrètement la réalité pédagogique du conte. Elle présente ici quelques résultats de son enquête notamment pour ce qui concerne le statut et les usages du conte A l'école d'une manière générale d'abord, puis comparativement selon qu'on est établissement public ou privé, en classes maternelles ou élémentaires ensuite.

On ne peut que constater A l'évidence la place de plus en plus importante accordée au conte sur la scène scolaire (et par extension dans la société). Soutenu par les courants parallèles de la psychologie moderne et de l'éducation nouvelle, le conte est aujourd'hui reconnu comme un facteur d'organisation affective et d'impulsion cognitive pour l'enfant. Ce questionnement sur la scolarisation du conte traduit deux réalités fondamentales. Questionnaire. Les enfants conteurs. Liste typologique des contes de la collection Merveilleux, édition Corti.

Liste typologique Classification Aarne-Thompson-Üther – des contes populaires de la Collection – Merveilleux des éditions Corti Afin de faciliter le travail des chercheurs et de satisfaire les curieux, voici la liste des contes-types que l’on peut trouver dans les recueils de collectes de contes de la collection Merveilleux des éditions Corti. Cette liste est conforme à la classification internationale de Anti Aarne et Stith Thompson, The Types of the folktales, Helsinki, 1973, (liste dite AT) révisée, dans sa troisième édition par Hans-Jörg Üther (ATU) en 2000.

Le titre du conte-type est celui choisi par les deux folkloristes ou celui donné par Paul Delarue et Marie-Louise Tenèze dans leur catalogue raisonné de toutes les variantes françaises des contes : Le Conte populaire français, Maisonneuve et Larose, 1997. Le blog » Le blog des éditions SYROS. E.V.E. devenue Eva est touchante, innocente, mais aussi terriblement effrayante. Le lecteur doit-il l’aimer ou en avoir peur ? Je ne sais pas s’il faut en avoir peur. Après tout, maintenant que nous sommes nous aussi connectés en permanence, ne devenons-nous pas également hybrides d’une certaine manière ? À vrai dire, je trouve la nouvelle Eva touchante. Elle est terrible par la connaissance qu’elle a des hommes, grâce aux informations stockées dans leurs puces et auxquelles elle a accès, mais elle est en réalité comme une enfant qui découvre le monde, équipée d’un ordinateur surpuissant. L’enquête sur la mort de la vraie Eva est un élément central de votre roman, qui prend très vite des allures de thriller.

Au commencement, E.V.E. se persuade qu’elle a besoin de devenir Eva pour mener l’enquête, car elle est limitée par son statut de « machine ». Comment E.V.E. va-t-elle devenir Eva ? Comment E.V.E. va-t-elle devenir Eva ? Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est une E.V.E. ? > Dès 14 ans. Le blog » Comprendre, aimer, défendre le conte ! # épisode 9. Par Nicole Belmont Pour approcher le conte de tradition orale, il faudrait oublier notre usage de l’écriture et de la lecture, et des mécanismes qu’elles entraînent, en essayant d’imaginer qu’un récit – un long récit – ne nous soit connu que par son écoute, qu’on réussisse à le mémoriser seulement en l’entendant une ou plusieurs fois (mais dans ce cas jamais exactement sous la même forme), et qu’on le redise après ce passage par la mémoire, aussi fidèle qu’oublieuse.

La transmission orale instaure ses mécanismes propres en ce qui concerne l’élaboration narrative, différents de la création littéraire écrite. La transmission orale jette l’oeuvre « dans un grand mouvement, un dynamisme continuel qui, l’améliorant ou la détruisant, la modifie sans cesse », alors que la transmission écrite « la maintient dans l’immobilité, la contraint à demeurer désormais, et à jamais, statique », disait Patrice Coirault, grand spécialiste de la chanson populaire. Des images poétiques. Syros - Editeur jeunesse. Bibliorécit - base de données sur les contes.