background preloader

Vivre sans argent?

Facebook Twitter

« La gratuité est l’arme absolue de la vie contre l’économie »

La gratuité c'est un changement global de notre manière de vivre, une révolution
où toutes les dimensions humaines interagissent entre elles.



La dimension économique:
* favoriser la fluidité et abondance des échanges: échapper à l'illusion de rareté que nous subissons
* partage des richesses sans spéculation
* Transcender le concept de “TROC” et dépasser cette notion de réciprocité.
* Transcender le concept de “CADEAU”, unidirectionnel et personnalisé.

La dimension sociale
* s'ouvrir à d'autres rapports humains: favoriser la convivialité et les rencontres
* favoriser l'auto-organisation, la démocratisation de la distribution
* apprendre à coopérer plutôt que de concurrencer
La dimension écologique

* favoriser la récupération, l'usage durable et la transformation des objets contre le prêt-à-jeter

La dimension individuelle
* changer le monde en nous changeant nous-même, en permettant aux autres de s'approprier nos biens.
* se libérer du matérialisme, de l'attachement aux objets.
* se libérer de la dépendance de l'argent pour moins “travailler” et vivre plus libres.
* se libérer de fausses croyances: “tout se paie”, “il faut mériter”.
* apprendre à donner et apprendre à recevoir: cette philosophie est transversale, elle est applicable dans tous les domaines, pas seulement le matériel.


Texte écrit par les Indignés de la Réunion ( Paula Gallego )

* * *

Le freeganisme ou gratuivorisme est un mode de vie alternatif qui consiste à consommer principalement ce qui est gratuit :)
100 % gratuit? OUI C'EST POSSIBLE!

Et si l argent n avait pas d importance? Alan Watts. Que feriez vous si l'argent n’existait pas?

Dette, crise, chômage. Qui crée l'argent?

L’argent et ses interactions néfastes avec le comportement humain « IRASD / SSARI. Psychologie des influences comportementales de l’argent L’argent est la seule et unique base du système économique de l’environnement social.

L’argent et ses interactions néfastes avec le comportement humain « IRASD / SSARI

L’argent est un simple outil d’échange et un étalon de mesure de la valeur des biens et services. L’argent n’est pas une institution. Les banques, les bourses, les firmes œuvrant dans la finance, les industries et les gouvernements sont des institutions participant à l’économie monétaire appuyés sur l’argent. La totalité de l’environnement humain(1) est assujettie à l’argent et au modèle économique monétaire. Le concept économique de l’argent, produit des interactions graves avec la nature humaine engendrant des comportements des plus néfastes pour l’espèce et sa civilisation.

Il est donc paradoxal d’observer que l’argent, simple concept humain, outil d’échange et de commerce, base unique du système économique, agit également comme une nuisance majeure pour l’humanité. La place qu’a prise l’argent dans l’environnement social est considérable. . C’est l’argent seul qui a rendu individualiste. Comment l’argent influence notre comportement.

La richesse (et sa quête) a été associée à un comportement immoral, et pas seulement dans des films comme Le Loup de Wall Street.

Comment l’argent influence notre comportement

Les psychologues qui ont étudié l’impact de la richesse et de l’inégalité sur le comportement humain ont constaté que l’argent peut exercer une grande influence sur nos pensées et nos actes sans qu’on en ait forcément conscience, et indépendamment de notre situation économique. Bien que la richesse soit quelque chose de subjectif, la plupart des études actuelles mesurent la richesse à l’échelle des revenus, du statut du travail ou d’autres facteurs socio-économiques, comme la réussite des études et la richesse intergénérationnelle. Extraits "la double face de la monnaie" Civilisation sans monnaie, comment ça marche. Le travail. Pourquoi le travail et l'emploi vont disparaître.

Feignasse-N3.pdf. Vivre sans argent, c'est possible ! Vivre sans argent et en dehors de la société de consommation. Sans argent, il mange bio tous les jours et souhaite réaliser un projet fou. Albi vise l'autosuffisance alimentaire grâce au bio et au gratuit ! Quand la politique fait preuve de volonté, tout est possible.

Albi vise l'autosuffisance alimentaire grâce au bio et au gratuit !

La preuve à Albi où les élus de la ville viennent de se fixer un objectif aussi concret qu’utile et ambitieux : parvenir à l’auto-suffisance alimentaire de toute la commune à l’horizon 2020 ! Concrètement, cette ville de 51 000 habitants veut réorganiser sa production agricole pour que 100% de ce dont elle a besoin soit disponible dans un rayon de 60km seulement ! Rien à vendre, rien à acheter, Tout à partager ! (Noel Alternatif - Ambiance) Il Mercantino de Noel, l’Aquilone. 196 Vues0 recommandations Toutes les années, et dans le prolongement d'Il Mercantino, petit marché artisanal se déroulant au sein de l'Aquilone, est organisé un marché de Noel toujours au sein de l'Aquilone.

Rien à vendre, rien à acheter, Tout à partager ! (Noel Alternatif - Ambiance)

Noel alternatif : la Rue Beauregard 1.63K Vues0 recommandations Une série de propriétaires de la Rue Beauregard ont décidé d'ouvrir leur porte afin de faire découvrir quelques artisans. Une ville où tout le monde travaille, il n’y a pas de police, et le salaire est de 1200 euros. Avec pratiquement pas de police, de crime et de chômage, faites la connaissance de la ville Espagnole décrite comme une utopie socialiste démocratique. Le chômage n’existe pas à Marinaleda, un village en Andalousie dans le sud de l’Espagne qui est prospère grâce à sa coopérative agricole. Gratuivores : Ils ont choisi la vie sans argent. Le Nantais Corentin de Chatelperron, avec des amis ingénieurs, a conçu le "Gold of Bengal" à partir de fibres de jute.

Gratuivores : Ils ont choisi la vie sans argent

Un navire à bord duquel il a vécu près de six mois sans argent. (Crédit : Gold of Bengal) Sept heures trente du matin. Benjamin, 30 ans, ouvre un œil, puis l’autre, et se lève en essayant de ne pas réveiller Yasmine, sa compagne, qui dort de l’autre côté du lit. Il avale un café, enfile son jean, ses baskets et va inspecter le potager. Guillaume Mouton, alias Mouts, se prête depuis trois ans au jeu du voyage gratuivore dans l'émission "Nus et culottés" sur France 5 (Crédit : Guillaume Mouton) Le trio découvre un nouveau moyen de consommer mais aussi de vivre. A fond pour vivre sans un rond : cinq exemples à suivre. Image: zooboing Alors que le concept de revenu universel ou "de base" fait progressivement des émules, certain(e)s décident d'aller encore plus loin et de vivre volontairement sans argent.

A fond pour vivre sans un rond : cinq exemples à suivre

Pourquoi ? Économie du don : Pas d'argent ? Pas de problème ! Alors que la crise économique réduit toujours plus le pouvoir d’achat des populations, les alternatives aux échanges marchands se multiplient sous forme de don ou de troc.

Économie du don : Pas d'argent ? Pas de problème !

Cristóbal Gracia nous explique comment les systèmes alternatifs fonctionnent. Un article initialement publié en espagnol sur le site consumocollaborativo.com Notre système financier a récemment été renfloué par l’Union Européenne, mais des millions de personnes demeurent sans emploi ni revenu. Les salaires et pensions diminuent à vue d’oeil, le crédit se restreint pour les familles et les entreprises, et bien entendu, les coupes budgétaires se succèdent. Dans ce contexte, la grande question qui s’impose est : Comment allons nous vivre ? Même si nous sommes loin d’avoir une réponse évidente, il est clair que la crise actuelle est un contexte idéal pour les personnes créatives. Quelles sont ces initiatives ? Ils ont choisi de vivre sans argent. Réagissez : Partagez : Instrument d’aliénation pour les uns, clé du bonheur pour les autres, l’argent régit nos vies quelle que soit notre relation avec lui.

Ils ont choisi de vivre sans argent

C’est avec lui qu’on peut se loger, se nourrir, s’adonner à nos activités, élever nos enfants. C’est aussi lui qui nous permet de posséder des biens sans d’ailleurs parfois ou souvent en avoir réellement l’utilité. Pour ne pas donner raison à notre société de consommation en masse, certains optent pour la sobriété volontaire. Marinaleda, un village en utopie. Comment vivre sans argent : le témoignage de Pavlik Elf. Pavlik Elf était développeur web pour le secteur du luxe, avec ses vacances en yacht, ses jets privés, ses clubs.

Comment vivre sans argent : le témoignage de Pavlik Elf

En rupture avec son entreprise, il se fait licencier et décide de quitter le système monétaire. Vêtements, transports, nourriture : il récupère, profite de la solidarité des amis, expérimente d’autres modes de fonctionnement. Et retrouve la liberté qu’il n’avait plus, notamment en matière de travail. Son sac à dos, c’est comme sa maison. Comme il vit à la fois partout et nulle part, à l’intérieur se trouve toute sa vie... Tout bascule il y a cinq ans environ. Toutes ces choses auxquelles il assiste chaque jour, le mettent profondément mal à l’aise... Les vergers d'Atalanta: La boutique sans argent, ça existe vraiment. Projetez-vous un instant dans un monde utopique.

Les vergers d'Atalanta: La boutique sans argent, ça existe vraiment

Vous vous promenez avec votre cher et tendre, en poussant votre petit dernier. Soudain, dans la vitrine d'une boutique, vous apercevez la théière de vos rêves. Dégustation de BonSens, Incredible Edible #StopGaspillage. #DBS Dégustation de BonSens, Incredible Edible #StopGaspillage #OccupyBelgium et les mouvements Indignés du monde entier appellent à la RESISTANCE. Troquer son savoir-faire à l'Accorderie, une solidarité venue du Québec. Echanger une heure de dépannage informatique contre une heure de garde d'animaux ou autre service: les Accorderies, concept solidaire venu du Québec, se développent en France, deux ans et demi après une première expérience dans un quartier populaire de Paris.

L'Accorderie du XIVe arrondissement, qui a ouvert début 2013, est une des plus récentes parmi les six existant en France. En ce début de soirée estivale, quelques-uns de ses 97 "accordeurs" sont réunis pour une "rencontre conviviale" dans son petit local proche de la Porte de Vanves, dans le sud de Paris, autour d'un buffet. Teresa Bonzano, 63 ans, Française d'origine italienne, est une des premières adhérentes. "Au départ, j'avais besoin de quelqu'un qui vienne me chercher à l'hôpital", explique-t-elle. Échanger et coopérer : l’Accorderie. Au chapitre des façons de repenser l’économie, l’Accorderie nous offre un bon exemple de ce qui peut être réalisé lorsqu’on fait preuve de créativité et qu’on ose diverger du modèle dominant.

En alternative aux pratiques commerciales courantes, l’Accorderie propose un système d’échange de services dans lequel le temps constitue la monnaie de base. Au départ, une Accorderie vise à « lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale en renforçant les solidarités entre des personnes d’âge, de classe sociale, de nationalité et de sexe différents ». Pour ce faire, elle met en place un système d’économie sociale fondée sur la solidarité et les échanges à l’intérieur de la communauté. Le fonctionnement est simple : les membres offrent des services monnayés en temps. Un service rendu vient ainsi augmenter le solde d’heures en banque de celui qui l’a offert et diminuer le solde du bénéficiaire.

Certaines Accorderies peuvent également offrir d’autres services à leurs membres. En Allemagne, un site et des frigos en libre-service pour donner les restes de son repas. Dimanche coiffures gratuites. Un Roubaisien propose de donner ses poulets invendus aux sans-abri et crée le buzz à Mouscron - Roubaix. Un jeune commerçant de la rue des Arts à Roubaix a été surpris par l’engouement suscité sur Facebook par sa proposition de donner ses poulets rôtis invendus à des sans-abri de Mouscron. Rémi Van Bruaene, 25 ans, dirige depuis deux mois une petite entreprise de livraison de poulets rôtis à domicile, rue des Arts à Roubaix. Dimanche dernier, il a créé le buzz bien involontairement en postant un message sur la page Facebook « T’es un vrai Mouscronnois, si… » Pas avec une vidéo de chatons ou des photos osées.

Il a simplement lancé un avis de recherche de « personnes sans domicile fixe à la recherche d’un repas chaud ». Il lui restait une dizaine de poulets invendus et n’avait guère envie de les jeter à la poubelle. « Je voulais que ce soit à Mouscron, parce que mes clients sont surtout originaires de cette région, tout comme ma maman, explique-t-il. À Berlin, des frigos en libre service pour lutter contre le gaspillage. Une association berlinoise récolte les invendus des magasins et les entrepose dans des frigos en libre-service. Le gaspillage alimentaire reste un fléau de notre société occidentale. À Berlin, et plus particulièrement ici à Kreuzberg, les frigos du cœur connaissent un franc succès (Crédits image : Le Matin/DR) Hotspot: Geef Café (Rotterdam) Des paysans créent leur propre supermarché. Une douzaine de paysans a ouvert en août un point de vente collectif près de Lille, Talents de ferme.

Pour vendre leurs produits, bien sûr, mais aussi pour s’opposer aux dérives marketing d’un avatar commercial local détournant la notion de circuits courts. Tout commence l’été 2009, lorsque des échos annoncent l’implantation d’une deuxième enseigne de grande distribution, La Ferme du Sart, devenue O’Tera (cf.encadré), à Wambrechies (10 000 habitants, à sept kilomètres au nord de Lille). Cinq exploitations de la commune ayant développé avec succès des circuits courts de vente de leurs produits (magasin à la ferme, marchés fermiers, entre autres) se regroupent et font part de leurs craintes au maire de la commune, Daniel Janssens (divers droite). La soupe va bientôt envahir le monde... Un Autre Monde est possible. Echange de graines à Bruxelles tous les vendredis gratuit - Gratuit.

Distribution de repas

Voyager sans argent : Le non-guide (à télécharger) Après le livre numérique sur mon expérience de vie sans argent, voici le « non-guide » du voyage sans argent : une compilation de conseils et d’anecdotes pour ceux/celles qui souhaiteraient se lancer dans une aventure similaire ! S’équiper, se déplacer, se loger, se nourrir sans argent tout en gardant le sourire ! Plein de petits trucs et astuces pour se préparer et faire face aux incertitudes qui peuvent plomber ce genre d’initiatives. A partager avec le plus grand nombre : Liens de téléchargement : Qualité haute (16,8 MB) Qualité basse (2 MB) Un grand merci à Fanny, Aurélie et Émilie pour leurs retours et corrections.

En espérant que ce guide te soit utile, à toi qui rêve de partir sans un sou en poche ! Plein d’amour et de sourires à tou.t.e.s, Benjamin. Une initiative libre et citoyenne afin de revisiter la notion de partage et de gratuité. Nightswapping - Troc de nuits entre particuliers.

Couchsurfing

La tendance des villes autosuffisantes. Enquête sur un véritable phénomène de société : "La tendance des villes autosuffisantes" par le site du développement durable et de la nouvelle consommation consoGloble. Dernièrement, on note une envie croissante de la population à consommer local, à privilégier les circuits courts et à s’approvisionner en réduisant les distances. Dans son sillage, émerge une volonté – utopique ? – de développer des villes autosuffisantes. Alors, est-il vraiment possible pour une ville d’être auto-suffisante, voire en autarcie ? N’est-il pas vain de croire que l’on peut y arriver ? Grat'Zone. (2) Troc services. Peut-on vivre sans argent? Cet homme l'a fait. INSOLITE - "Je suis sur le point de pénétrer un monde qui m'est quasiment étranger et, pour la première fois, je me sens vulnérable". Et il y a de quoi. Car le monde que l'idéaliste Mark Boyle s'apprête à découvrir ne connait pas l'argent.

Au lendemain de la crise des subprimes, cet Irlandais de 29 ans a fait un rêve, vivre les poches vides pendant un an. Une expérience radicale, l'utopie ultime qu'il a raconté dans un essai, L'homme sans argent dont la traduction vient de paraître (ed. Les Arènes). Hasard du calendrier, quelques jours plus tôt sortait un autre récit d'expérience tout aussi radicale. Vivre avec moins d'argent. Manger 100% bio avec 10€ par jour, c'est possible. Nature morte bio (Photo JH) Par jeu, nous avons tenté l’expérience pendant une semaine, histoire de voir si l’on trouve à Strasbourg tout ce qu’il faut pour se nourrir exclusivement avec des produits issus de l’agriculture biologique labellisés AB, Demeter ou UE .

Disco Soupe. Pour la gratuité, le don, le partage et la cohésion. Quand les magasins gratuits font commerce du don. La crise économique et la prise de conscience sur la nécessité du recyclage et de la réduction des déchets ont favorisé le développement d’un nouveau système économique : celui du don. Face à ce constat, de nombreux magasins gratuits s’engouffrent dans la brèche et font commerce de vos dons.

Enquête sur le phénomène. Des magasins qui font commerce de ce que vous leur donnez Les magasins gratuits, qui font commerce de vos dons, ne sont pas nouveaux mais sont en pleine renaissance. Dans les musées, la gratuité c'est maintenant - Région de Bruxelles-Capitale - Musée. Espace de Gratuité. Ville nourricière. En Suisse, des stickers sur la boite aux lettres indiquent les objets que l’on veut bien prêter. Accueil - Eotopia. 7 conseils pratiques pour ceux qui veulent (vraiment) changer le monde. « Digital cities » : wifi et e-services gratuits dans 6 villes. Liège, Métropole connectée, ville pilote en Wallonie pour le Wi-Fi urbain. Une carte des zones wifi gratuites de la Ville de Bruxelles.

Où se connecter gratuitement à Namur. Wifi gratuit à Charleroi pour 2017 - lesoir.