La france n'est plus une démocratie

Facebook Twitter
Le grand chantier de la psychiatrie est à l’Assemblée. Hospitalisation ou soins sans consentement, sorties d’essai, intervention du juge des libertés... Le gouvernement a beau présenter son projet de loi comme un moyen de protéger la population, mais aussi les malades et leur entourage, le texte fait l’unanimité contre lui dans le petit monde de la psychiatrie. Revue de positions. Elie Winter, psychiatre, membre du Collectif des 39 «Depuis 2008, tout le travail sur la psychiatrie consiste à mieux enfermer, mieux contrôler mais pas à mieux soigner. Il est insupportable de voir que la seule chose de faite en psychiatrie a été de créer davantage de chambres d’isolement.» Réforme de la psychiatrie: «Une volonté d'assimiler les troubles mentaux à la délinquance» Réforme de la psychiatrie: «Une volonté d'assimiler les troubles mentaux à la délinquance»
Alain Juppé est confronté à la justice pour la première fois en 1995. Dans un document de la ville de Paris révélé par Le Canard enchaîné, Alain Juppé, alors adjoint au maire chargé des finances, demande aux services de la ville de diminuer le loyer de l'appartement qu'occupe son fils. A la suite d'une plainte de l’Association des contribuables parisiens , une information judiciaire est ouverte par le procureur de la République de Paris pour "prise illégale d'intérêts". Le dossier est classé sans suite, Alain Juppé acceptant de libérer le logement. Trois ans plus tard, il est mis en examen pour "abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt" dans l'affaire des emplois fictifs du RPR et de la mairie de Paris. Il est condamné en 2004 à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et à une peine de dix ans d’inéligibilité. Juppé, Longuet, deux ministres que la justice connaît bien - Politique Juppé, Longuet, deux ministres que la justice connaît bien - Politique

Les députés rejettent la proposition de loi sur la neutralité du net

Les députés rejettent la proposition de loi sur la neutralité du net Firefox : le patron de Mozilla démissionne après la polémique Brendan Eich était vivement critiqué pour son soutien à des opposants au mariage homosexuel. Télévision : Amazon se frotte à Apple, Google et Netflix Le géant du e-commerce lance une box pour connecter les téléviseurs et accéder à des films, séries, musiques et jeux vidéo. Vente de SFR : Vivendi va-t-il choisir Numericable ?
5 septembre 2013 - Un cadre reçoit un montant total de pensions de retraite – cumulé tout au long de sa vie - 2,4 fois plus élevé qu’un ouvrier. Depuis 20 ans les réformes des retraites ont accru les inégalités en la matière. Les explications de Noam Leandri et Louis Maurin, de l’Observatoire des inégalités. Un cadre à la retraite reçoit un montant total de pensions de retraite – cumulé tout au long de sa vie, voir graphique - 2,4 fois plus élevé qu’un ouvrier. Alors que le premier peut compter sur un total de 866 000 euros selon nos calculs, le second ne touchera que 360 000 euros. Le premier aurait 22,7 ans de pensions, contre 20 ans pour le second.

Observatoire des inégalités

Observatoire des inégalités
Un professeur français défile contre Moubarak le 1er février au Caire (capture d’écran d’un reportage de BFM-TV par Telerama.fr) Un professeur du lycée français du Caire a été convoqué à l’ambassade puis rapatrié « pour sa sécurité » parce qu’il avait manifesté contre Hosni Moubarak, place Tahrir, avec une pancarte « Casse-toi pauvre con ». C’est une curieuse histoire que révèle Telerama.fr. Car deux semaines plus tôt à Tunis, la famille d’un autre professeur, entourée par des pillards, s’était vu, elle, refuser un rapatriement. Deux conceptions de la sécurité. « Casse-toi pov' con » : la France invente l'outrage à dictateur « Casse-toi pov' con » : la France invente l'outrage à dictateur