background preloader

CONFINEMENT / A toute vitesse

Facebook Twitter

Déposez ici tout simplement (en cliquant sur le +) les pages web, documents, photos... qui pourraient à vos yeux être en lien avec cette période de confinement et le thème CGE BTS 2020 : A toute vitesse.


Variez la nature des documents : essais, articles, blogs, photos, caricatures.... Le défi du stress : l'isolement et le confinement font des rav... Nous voici devant la plus grande inconnue du voyage, pourtant pièce maîtresse de la réussite de cette aventure hors de la Terre : l'homme face à ses sentiments, ses peurs, ses attachements, ses besoins… mais, surtout, l'homme face aux autres.

Le défi du stress : l'isolement et le confinement font des rav...

"N'oubliez pas que ces charmants astronautes sont enfermés dans l'équivalent d'un grand appartement parisien ! Et qu'ils voient en permanence les cinq autres mêmes têtes. Ça peut être très sympa les quatre premières semaines, mais au bout de six mois on ne pense plus qu'à une chose, c'est se tirer de là !

" caricature François Spiero, responsable des vols habités au Centre national d'études spatiales. Cette caricature n'est peut-être pas si loin de la réalité. Les données sont rares et restent souvent hypothétiques. En quelques mois, des signes apparaissent Les agences spatiales se sont d'ailleurs par le passé très peu intéressées à ces facteurs psychologiques, préférant concentrer leurs efforts sur les aspects technologiques et physiologiques. Coronavirus : «Chers cousins français», par Cristina Comencini. En période de confinement, ouvrir un livre “dédramatise le présent” Ces temps de confinement, nous dit la romancière et essayiste libanaise Dominique Eddé dans un texte publié par L’Orient-Le Jour, nous incitent à ralentir et à la réflexion.

En période de confinement, ouvrir un livre “dédramatise le présent”

Et “qui sait si cette bataille collective contre la mort n’aura pas le pouvoir de porter un coup, au moins provisoire, aux batailles qui sèment la mort ?” Lire un livre, c’est prendre congé. C’est entrer dans un temps long qui n’est pas celui de la montre. Ralentir, disent-ils. Que pouvons-nous apprendre de cette rupture historique ? Nul ne sait si la pandémie de Covid-19 marquera l’avènement d’une nouvelle époque, mais elle signe sans doute la fin d’une ère : celle que l’historien Laurent Vidal nomme la « chronométrisation » de notre temps.

Ralentir, disent-ils. Que pouvons-nous apprendre de cette rupture historique ?

De fait, même si une partie de la population (soignants, chercheurs) est appelée à travailler plus que jamais dans l’urgence, l’homo occidentalus se retrouve confiné depuis dix jours et donc livré à un temps nouveau, en rupture avec les injonctions de la modernité. Que pouvons-nous apprendre de cette révolution ? Nous avons posé la question à Laurent Vidal, auteur d’un attachant ouvrage, « les Hommes lents.

Résister à la modernité » (Flammarion, 2020). Il nous a adressé un texte en réponse. « Et voici qu’un virus, déferlant à l’échelle d’une planète globalisée, impose à nos sociétés un changement brutal de rythme, ouvrant sur un temps inouï : celui du grand ralentissement. Guerre à la lenteur Faut-il s’en étonner ? La vie au ralenti : chronique d'un confinement (documentaire) La slow life ou l’art de ralentir : un rythme spécial confinement. La slow life est un mouvement créé pour contrer le fast living.

La slow life ou l’art de ralentir : un rythme spécial confinement

Le concept est de revoir son rapport au temps pour vivre à un rythme plus lent, moins frénétique. Cette philosophie de vie permet de s’ancrer dans le moment présent, de ressentir plus son environnement et de recréer du lien humain plus qualitatif. Ralentir le rythme, apprécier chaque moment, c’est l’essence même de la vie, alors que vivre à toute vitesse nous fait perdre le sens des choses et donne une longueur d’avance au stress.

Se déconnecter pour mieux se reconnecter à soi, une recette anti-stress décryptée par la Fondation APRIL. Trouver le bon rythme « Le mouvement Slow a vu le jour dans les années 80 face au sentiment d’accélération du temps. Confinement : comment les sismographes perçoivent la vie au ralenti à Clermont-Ferrand. Souvenez-vous, à Clermont-Ferrand, lors des mouvements de foule place de Jaude célébrant les victoires de l’ASM ou de l’équipe de France en coupe du monde de Football en 2018, des pics de bruit sismique avaient été enregistrés par une station du réseau sismologique d’Auvergne.Actuellement, c’est plutôt le phénomène inverse qui est constaté, directement lié au confinement dû à l’épidémie de coronavirus COVID 19.

Confinement : comment les sismographes perçoivent la vie au ralenti à Clermont-Ferrand

Jean Battaglia, chargé de recherche au CNRS et responsable scientifique du réseau sismologique d’Auvergne, explique : « On a une atténuation des pics de bruit journalier. En moyenne, la quantité de bruit est réduite par rapport à l’activité habituelle. Cela dépend des stations. Celle des Cézeaux à Clermont-Ferrand enregistre une baisse de 50 % environ. Le confinement, l'heure de "repenser notre rapport au temps" Vivre avec le virus : ralentir ou accélérer ? L'expérience de la COVID-19 serait-elle aussi temporelle ?

Vivre avec le virus : ralentir ou accélérer ?

Alors que le confinement a mis en pause beaucoup de nos activités, la reprise progressive semble marquée par l'urgence de rattraper le temps perdu. Entre le temps à soi et le cours du monde dans la crise, comment retrouver son rythme ? Pendant deux mois, ce qui paraissait impossible est soudain advenu: tandis que certains partaient au travail avec angoisse et dans un contexte extrêmement tendu, beaucoup ont vu leur rythme de travail ralentir. Le philosophe Hartmut Rosa, qui avait analysé l’accélération dans lesquelles nos sociétés étaient empêtrées, a même salué la capacité que les hommes ont eu à arrêter le monde pour sauver des vies.

Les mesures sanitaires que nous connaissons depuis le déconfinement nous font accepter aujourd’hui de faire la queue pour rentrer dans des magasins, de prendre rendez-vous pour se faire coiffer là où le sans rendez-vous était devenu la règle. Comment le confinement bouleverse-t-il notre rapport au temps ? Christine, 34 ans, mariée, mère de deux enfants, ingénieure informatique, est confinée avec sa famille dans leur petit appartement parisien de 54m2, depuis le mardi 17 mars.

Comment le confinement bouleverse-t-il notre rapport au temps ?

Cela fait plusieurs semaines qu’elle passe ses journées à faire l’école à ses deux filles, à organiser des réunions de travail à distance, à cuisiner, en alternance avec son mari. Mais elle a enfin trouvé le temps de suivre un cours en ligne de décoration d’intérieur, sa grande passion. Elle a pu également visiter virtuellement le MoMA de New York. Christine n’aurait probablement jamais pu faire ces deux dernières activités en temps normal et en si peu de temps. Confinement : les grands excès de vitesse se multiplient en France. Alors que les mesures de confinement sont en vigueur depuis plus de deux semaines, certains automobilistes commencent à prendre les routes désertes pour un circuit.

Confinement : les grands excès de vitesse se multiplient en France

Par manque de chance (ou heureusement ?) , les forces de l'ordre savent toujours se servir des jumelles… Les excès de vitesse se multiplient sur les routes françaises. En début de semaine, une brigade de gendarmerie des Yvelines avait intercepté une BMW M4 et une Porsche 911 (992) qui roulaient à haute vitesse, profitant alors des routes désertes à cause du confinement.