background preloader

Musees et monuments

Facebook Twitter

Fondation Bemberg : L'art en s'amusant. Lascaux. La découverte de Lascaux en 1940 a ouvert une nouvelle page dans la connaissance de l’art préhistorique et de nos origines. Œuvre monumentale, la grotte continue de nourrir l’imaginaire collectif et d’émouvoir les nouvelles générations du monde entier. C’est à ce haut lieu de la Préhistoire qu’est dédiée la nouvelle publication multimédia du ministère de la Culture et de la Communication, publication qui réactualise autant la forme que le contenu scientifique de ce site mis en ligne en 1998, à la lumière des dernières avancées de la recherche archéologique.

Au delà de l’émotion et à la lumière des recherches les plus récentes, le site internet est destiné à faire comprendre les secrets des artistes qui ont peint et gravé le bestiaire de Lascaux il y a 19000 ans et à présenter les orientations actuelles de la recherche scientifique sur les grottes ornées. Vache rouge à tête noire. Diverticule axial. Cl. N. Haut de page. Les Pavillons de Bercy - Un site - Quatre univers. Œuvres à la Loupe Le Sacre de Napoléon à la loupe | Musée du Louvre. Circonscription du Neubourg - Visites virtuelles et sites en 3D. Patrimoine industriel français. Paris Grands Moulins de Corbeil Grands Moulins de Pantin Moulins de Paris - Paris XIII rénové par Riccioti Les Frigos - Paris XIII Halle aux Farines (1949) - Paris XIII rénovée par Labfac SUDAC- Paris XIII rénovée par Borelimage hosted on flickr Halle Freyssinet- Paris XIII Magasins Généraux - Paris XIXimage hosted on flickr Halle de la Villette - Paris XIX rénovée par Reichen et Robert Entrepots du Printemps (rénové par Reichen et Robert) - Clichy Halle Eiffel - Paris XIX rénovée par Namur Magasins Généraux - Paris XIII Rénové par Jakob et Macfarlane Bercy Village - anciens chais - rénovés par Valode et Pistre Centrale Thermique - St Denis rénovée par Reichen et Robert in memoriam.

Œuvres à la Loupe Une Vierge romane à la loupe | Musée du Louvre. Œuvres à la Loupe Le Code de Hammurabi à la loupe | Musée du Louvre. Œuvres à la Loupe La Joconde à la loupe | Musée du Louvre. Joconde, portail des collections des musées de France. BOUDIN Eugène, Venise, La douane et Notre-Dame-de-la-Salute, huile sur bois, 1895, Reims, musée des beaux-arts © Christian Devleeschauwer1/28 Costume de China Poblana, Mexique, coton, laine, sequin, perle de verre, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, Barcelonnette, musée de la Vallée, © BERNARD Jean2/28 MAISON J ROTHSCHILD & Fils et RHEIMS & AUSCHER, Modèle de landau à huit ressorts, crayon graphite sur papier bristol, 4e quart 19e siècle - 20e siècle, Compiègne, musée national de la voiture et du tourisme © Arkhênum ; Compiègne, musée national de la voiture et du tourisme - utilisation soumise à autorisation3/28 Portrait de Tiberius Gemellus ?

DE DIETRICH, Saint Georges terrassant le dragon, bas-relief, fonte moulée, entre 1950 et 1960, Reichshoffen, musée historique et industriel, musée du fer © Pommois Etienne28/28. Le Grand Palais. Les arts plastiques. Œuvres à la Loupe La Victoire de Samothrace à la Loupe | Musée du Louvre. Œuvres à la Loupe Le Scribe accroupi à la loupe | Musée du Louvre. Œuvres à la Loupe La Vierge du chancelier Rolin à la loupe | Musée du Louvre. Acoustique des théâtres antiques. Le théâtre. Trois grandes fêtes religieuses en l'honneur de Dionysos voyaient des représentations dramatiques : les Dionysies urbaines - les Lénéennes - les Dionysies rurales. Les représentation dramatiques avaient lieu lors des fêtes dionysiaques ; pour quelle raison ?

Il semble que le théâtre grec soit issu du dithyrambe, sorte de choeur tumultueux, de chants passionnés, enthousiastes, accompagnés de danses rapides en l'honneur de Dionysos. Ces chants célébraient les aventures, tristes ou gaies, du dieu ; les membres du choeur (les choreutes), à la tête desquels était un coryphée, habillés en satyres, prenaient part à sa joie et sa douleur. La tragédie comporta un choeur de douze, puis de quinze choreutes ; la comédie en comportait vingt-quatre. Organisation et règlements des concours dramatiques : Les spectacles qui présentaient des pièces en première représentation se déroulaient aux Dionysies urbaines ou aux Lénéennes.

Le lieu du spectacle La représentation. Les récompenses. Présentation des spectacles antiques. Des origines du théâtre antique. Delphes (Grèce) Le théâtre est avec la philosophie, l'héritage le plus vivant que nous a légué l'Antiquité. Sans cesse réévalué et réinterprété en Europe, il n'a pas cessé de nourrir l'imaginaire des auteurs, des metteurs en scènes et des spectateurs. Saviez-vous que le théâtre était perçu comme une fête ? Eh oui, en Grèce Antique, le théâtre était synonyme de célébration et de cérémonie.

Théâtre à Chypre Le théâtre tel que nous le connaissons remonte à la Grèce Antique. Le déroulement des représentations théâtrales L'ouverture des festivités était faite de processions et de cérémonies en l'honneur de Dionysos. Théâtre de Corinthe Les lieux et les accessoires Les représentations théâtrales se déroulaient dans un édifice à ciel ouvert. Ainsi, durant des siècles, le théâtre a été présent dans les sociétés. Sources : Histoire dessinée du théâtre, André Degaine Nizet - éditeur.  Partenaire Arts et lettres. Présentation de l’offre du Louvre – Éduthèque Le Louvre propose aux enseignants du premier et du second degré une sélection de près de 2 000 notices d’œuvres téléchargeables. Elles sont issues des huit départements du musée. Chaque notice téléchargeable contient le texte de la notice au format HTML : fiche technique, description, sujet, technique, usage, contexte d’acquisition, bibliographie et plusieurs vues de l’œuvre avec une définition permettant la projection en classe.

Toutes les ressources du Louvre pour Éduthèque bénéficient des Conditions Générales d’Utilisation du portail. Le Louvre sur Internet du musée du Louvre propose, outre le programme détaillé des expositions et manifestations, un large panel d'outils d’aide et de préparation à la visite : informations pratiques, plans, parcours et pistes de visite (rubrique Visites & Activités). Agence photo RMN. Le palais de Domitien. Cet immense édifice couvrait la moitié sud de la colline du Palatin. L'ensemble était composé de trois secteurs : la Domus Flauia, la Domus Augustana et le stade. Les travaux, commencés au début du règne de Domitien (81 apr.

J. -C.), furent terminés en 92. C'est l'architecte Rabirius qui les dirigea. La Domus Flauia était le palais officiel destiné aux réceptions et aux manifestations politiques. La Domus Augustana constituait les quartiers privés de l’Empereur. Le stade (ou hippodrome) était privé. Le palais de Domitien constituait un ensemble architectural organisé répondant fonctionnellement aux exigences politiques de l’Empire. Le grand Cirque. Dans le monde romain, les cirques étaient principalement destinés aux courses de chevaux ou de chars qui remportaient un grand succès. Le Grand Cirque, Circus Maximus, fut construit dans la première moitié du VIe siècle av. J. -C. par le roi étrusque Tarquin l’Ancien. Il était situé dans la Vallée Murcienne entre le Palatin et l’Aventin. C’était le plus grand cirque de Rome.

A l’origine, les dimensions de l’arène étaient 370 m de long et 83 m de large. En 329 av. A l’autre extrémité, la partie courbe comportait une porte, remplacée par un arc triomphal sous le consulat de Stertinius en 196 av. La cauea comportait des rangées de gradins soutenus par trois niveaux d'arches.

Les spectacles commençaient par un défilé de chars portant les dieux protecteurs des jeux, ensuite on assistait au cortège des magistrats et des cavaliers, puis venaient les participants aux jeux et enfin les équipes d’auriges pour les courses de chars. Le Forum de Trajan. L'exiguïté du forum Transitorium, construit par Domitien et achevé par Nerva, contraint de s'insérer dans l'étroit espace inscrit entre le forum Augustum et le templum Pacis, est révélatrice du manque de place dont pâtissait la zone des fora impériaux après la construction des quatre précédents.

L'architecte de Trajan, Apollore de Damas, dut innover et repenser l'espace pour réaliser un projet à la mesure des ambitions politiques de son commanditaire, qui disposait d'un financement généreux grâce aux manubiae (butin) des campagnes menées contre les Daces, peuple de Roumanie actuelle, entre 101 et 107 ap. J. C. L'année 107 fut celle du triomphe célébré sur les Daces et marqua le début des travaux ; l'inauguration du forum de Trajan eut lieu en janvier 112, celle de la colonne trajane en mai 113 ap.

J. C, avant son départ en campagne contre les Parthes. Trajan et son maître d'oeuvre Apollodore portèrent à son apogée le genre architectural du forum impérial. Le sarcophage des époux de Cerveteri. En 1845, le marquis Campana, aristocrate romain et grand collectionneur d’antiquités et d’objets d’art, découvre ce sarcophage monumental à l’occasion de fouilles dans l’immense nécropole étrusque de Cerveteri, l’antique Caere, située au nord-ouest de Rome. Cette œuvre exceptionnelle [ image principale ] témoigne de la maîtrise, atteinte très tôt par les sculpteurs étrusques, du travail et de la cuisson de la terre. Baptisée « sarcophage des époux », elle rejoint le musée du Louvre en 1861, lorsque la France achète l’ensemble de la collection Campana.

Les Étrusques, une civilisation majeure Les Étrusques vivent en Italie centrale et dans la plaine du Pô entre le VIIIe et le Ier siècle avant J. -C. Ils sont à l’origine de la première et de la plus importante civilisation de la péninsule italique. Urne ou sarcophage ? Retrouvé brisé en plusieurs fragments, le sarcophage reposait dans une tombe à tumulus creusée dans le rocher et surmontée d'un grand amas de terre. Époux pour l’éternité.

La Vénus de Milo. La statue [ image principale ] a été retrouvée par un paysan dans un champ de l’île grecque de Milo (ou Mélos) en 1820. Le marquis de Rivière, alors ambassadeur de France à Constantinople (actuelle Istanbul), l’achète et l’offre au roi de France Louis XVIII. Ce dernier la donne au musée du Louvre en 1821. Elle devient tout de suite très célèbre. Son style suscite l’admiration. Les visiteurs se pressent autour d’elle, et l’absence de ses bras exacerbe leur imagination. Retrouver une identité Incomplète, elle représente un personnage féminin à demi nu [ détail b ]. Qui représente-t-elle ? Sur les traces du passé Constituée de plusieurs morceaux de marbre assemblés [ détail c ], la déesse sans nom ni attribut a été construite en plusieurs parties travaillées séparément et reliées par des scellements verticaux (buste, jambes, bras et pied gauches), selon la technique des pièces rapportées.

Observer pour dater Dès son arrivée au musée en 1821, la question de sa datation se pose. Les masques. Museum: Musée des Arts d'Afrique et d'Oceanie. Arab Oasis Artist: Narcisse Berchère (1819-1891) Musem: Musée des Arts d'Afrique et d'Oceanie Vendor: Bridgeman Education # of Views: 1 Baule horned mask from the Ivory Coast Bertrand-Francois Mahe de la Bourdonnais (1699-1753) Artist: French School () Carved door for a granary Chinese Expedition into Tonkin, from 'Le Figaro' Commemorative head of Oba Deportee Camp on Cros Peninsula, New Caledonia Artist: Hippolyte Dutheil (19th - 20th century) Dream of Two Women Artist: Ronnie Tjampitjinpa (20th century) Entrance of General Lyautey and General Mangin into Marrakesh in 1912 Artist: Charles-Jules Duvent (1867-1940) Exchange of prisoners by the Bishop of Algiers Artist: Coppin (19th Century) Funeral Ceremony, the Feast Artist: David Malangi (1927-1999) Ibo mask Joseph Napoleon Sebastien Sarda Garriga with the Emancipation Decree on La Reunion, 10th December 1848 Artist: Alphonse Garreau Koran tablet Artist: Moroccan School () Kwele initiation mask, from the Congo Lobi female statue Odalisque Slave Trade.

Réunion des musées nationaux. Musées. Monuments nationaux. Les Revues. Dossiers pédagogiques - Collections du Musée Bibliothèque Kandinsky IntroductionUn observatoire de l’art vivant Les revues de la Bibliothèque Kandinsky Revues et avant-gardes dans les années 1910Contre l’art convenu Poésie et arts plastiques dans les revues dada et surréalistesLorsque que le mot fait image et que l’image parle Les revues d’Europe de l’Est de l’entre-deux-guerres« Lecteur, déparasite ton cerveau » Deux grandes revues françaises Les Cahiers d’art et Verve « Small press » et revues d’artistes depuis les années 60Des revues d’un nouveau genre Les Cahiers du MNAMUne revue à part Des revues en expositionLe problème de l’esthétisation Conclusion : une nouvelle génération de revues Texte de référence« L’art en train de se faire » : entretien avec Didier Schulmann, conservateur au Musée national d’art moderne, et Agnès de Bretagne, bibliothécaire, responsable des périodiques à la Bibliothèque Kandinsky Bibliographie sélective introduction Un observatoire de l’art vivant Contre l’art convenu.

Orsay. Grand Palais, Galeries nationales, Palais de la d?couverte, ?v?nement, manifestation, exposition, conf?rence. Musée Delacroix. Visitez autrement... | Musée du Louvre. Arc de triomphe - Centre des monuments nationaux. Accueil | Grevin. Les Arts Décoratifs - Site officiel. Musée français de la photographie - Accueil. Palais de la d?couverte - Mus?e parisien des sciences depuis 1937. Education.louvre.fr : Page d'accueil. Cité des sciences - universcience.fr. Musée des antiquités nationales - château de Saint-Germain-en-La.

Mnhn. Art Project : Google présente son musée virtuel. Site officiel du Muséum national d'Histoire naturelle. Museu Colecção Berardo - Google Art Project. Cité de l'architecture et du patrimoine. Web Gallery of Art, image collection, virtual museum, searchable database of European fine arts (1000-1850)

Le Musée de la musique. Une collection unique au monde Le Musée de la musique rassemble au sein de la Cité de la musique, sur un espace de 2 000 m2, une collection de plus de 4 000 instruments dont des trésors nationaux ou des instruments mythiques comme le Piano de Chopin ou la guitare de Brassens, permettant de relater l'histoire de la musique occidentale du 17e siècle à nos jours et de donner un aperçu des principales cultures musicales de par le monde.

Une visite en musique, seul ou en famille Tous les jours, des concerts sont donnés au sein du musée par des musiciens qui viennent dialoguer avec le public pour les visiteurs individuels et les familles, un audioguide gratuit permet de s’immerger dans l’univers musical de chaque période et de visionner plus de 40 films qui donnent la parole aux interprètes, compositeurs, facteurs ou théoriciens ; pour les enfants, un audioguide leur est dédié, proposant un parcours plus court, à la fois ludique et instructif. Une multitude d'événements associés. National Gallery of Art NGAkids Art Zone. Musée du Louvre. Mus?e Nic?phore Ni?pce.

Musée d'Orsay. Mus?e de l'Orangerie. Le centre Pompidou Paris. « Sur la Piazza et à l’extérieur du volume utilisable, on a centrifugé tous les équipements du mouvement du public. Sur le côté opposé, on a centrifugé tous les équipements techniques et les canalisations. Ainsi chaque étage est-il complètement libre et utilisable, pour toute forme d’activité culturelle connue ou à trouver. »Renzo Piano, architecte du Centre Pompidou L’architecture Conçu comme un « diagramme spatial évolutif » par ses architectes, Renzo Piano et Richard Rogers, l’architecture du Centre Pompidou présente des caractéristiques techniques qui la rendent unique au monde.

Son originalité provient en premier lieu de la souplesse d’utilisation des grands plateaux intérieurs : vastes de 7500 m² chacun, entièrement libres, leur aménagement est aisément modifiable. La structure du bâtiment La charpente métallique est constituée de 14 portiques supportant 13 travées, de 48 m de portée chacun, espacés de 12,80 m. Le code couleur Pour en savoir plus, consultez le dossier pédagogique. Musée national Picasso Paris. Guggenhein NY. Mus?e d'Art Moderne - Paris.fr.

British Museum. Palais de Tokyo.