background preloader

Dans la classe numérique

Facebook Twitter

6-4 Je connais la différence entre Internet et le Web (2015-2016) | Méta-DIC. A partir de cette séance et jusqu’à la dernière, je me concentre sur la recherche d’information dans les sites Web. Cependant, la recherche (on est dans l’action donc dans des connaissances procédurales, des compétences) nécessite d’abord des connaissances déclaratives: qu’est-ce que le Web ? Qu’est ce qu’un site Web ? Qu’est ce qu’une page Web ? Ces trois notions seront définies dans 3 séances consécutives avant de se concentrer sur les compétences nécessaires à la recherche.

Nous aurons ceci : 6-4 Internet, web, navigateur6-5 sites Web, architecture, adresse URL6-6 page Web : Zones et clés d’accès à l’information6-7 droit d’auteur et recherche d’images6-8 tâche à réaliser : recherche d’information et doc de collecte sur l’histoire d’Internet6-9 remédiation : quels sont les problèmes rencontrés lors de la recherche et comment y remédier ?

6-4 internet web navigateur 2015 Cette première séance est tirée du classeur EMI édité par Génération 5. Déroulement Activité 1 Activité 2 Remarque. The 5 Important Elements of The 21st Century Classroom. Technology is radically transforming the way education is delivered and part of this transformation is taking place right inside our classrooms. From the ancient one-room school to the 20th century classroom where we have been taught, the classroom, as a pedagogical concept, has never witnessed such a transformational revolution as is the case now with the uptake of digital technology.And guess what this is only the beginning. The pace with which technology is developing makes it really impossible for anyone to predict what kind of classrooms we will have in the next few decades. What is apparent, however, is the fact that new ways of learning are mushrooming here and there as a direct impact of the embrace of this technology in education.

Mobile learning, blended learning, flipped classroom, to mention but a few, are some immediate examples that come to the surface when talking about this interactional relationship between the digital and the educational. Source: onlineuniversities.com. 21st Century Classroom Design | Process of Living. 21st Century Classroom Design The 21st Century classroom is designed with two key concepts in mind: technology access and student-centered architecture. To the end of providing greater access to technology, the classroom is outfitted with a mounted LCD projector, a document camera and an additional wireless router.

The school is also in the process of installing power outlets around the room so that students can charge their personal computing devices during class. In order to create a student-centered environment, the teacher’s desk has been removed and replaced with a podium that can be moved around the room. This is a strategy known as “decentralizing the classroom” and the goals is to remove the traditional teacher’s desk (situated as the center of the class’s attention, much like a television in living room) to allow students to take over in a polycentric layout. Flipped-Learning, Project Based Learning (PBL) and the Teacher as Coach Teamworking and Management Educational Mileage. HOW TO SUCCESSFULLY INTEGRATE TECHNOLOGY INTO THE 21st CENTURY CLASSROOM – PART 2: TRANSFORMING LEARNING | Aysin Alp's Blog.

After my previous post, some colleagues asked me what I think the best web tools are and which ones we are using at my school. I am going to answer this question in a future post when I write about tools and websites for English teachers. On the other hand, I think there is no one-size-fits-all answer to this question. Schools or individual teachers should choose them by considering their learning objectives and expectations for the school year and manipulate them to serve their needs. In other words, learning should drive the technology rather than technology driving learning. The chart by Teachbytes below shows the difference between using technology just for the sake of using equipment and web tools and integrating it to serve specific purposes to transform and enhance learning. We all know that our students are motivated if they are given the opportunity to choose and if their curiosity is triggered. SOURCE: Richard Wells. HOW TO SUCCESSFULLY INTEGRATE TECHNOLOGY INTO THE 21st CENTURY CLASSROOM – PART 1: WEB TOOLS | Aysin Alp's Blog.

Today, there are many websites, tools, and resources that are readily available to us through the WWW. In order to introduce these applications to our students and implement them into our classrooms, we need to know where to find them and how to use them. As educators we already know that every child learns differently, so providing various means to give our students the opportunity to express what they know and to use their imagination through innovation has become part of 21st century teaching, which every teacher should practice. The New Way of Learning infographic by the Adidas Group gives us hints about why and how we should transform learning: Even if they aren’t familiar with technology and consequently don’t feel comfortable with it, each teacher should give it a try to transform teaching and learning as it is worth doing.

A Media Specialist’s Guide to the Internet is a great source for beginners to technology integration. Boîte à outils pour une classe numérique. ENT 1er degré. Jeux sérieux gratuits 2. À l'assaut : Selon le principe des livres dont vous êtes le héros, vous tenez le rôle d'un soldat dans les tranchées lors de la Première guerre mondiale.

Vos choix influeront alors sur votre vie ou votre mort. Une reconstitution cathartique en dessins animés qui touchera les plus jeunes. suiteLe bélier d'Antaka : Par le biais de jeux questionnaires et d'animations, vous irez à la recherche d'un petit jouet créé il y a 22 siècles. De plus, vous en apprendrez davantage sur l'archéologie et les civilisations anciennes. suiteLe code perdu : Ce jeu d'enquête se situe dans 3 lieux historiques du Québec. Vous devrez fouiller ces lieux pour résoudre des énigmes et obtenir le fameux code perdu. Une façon rafraîchissante d'en apprendre sur la vie des colons du 18ème siècle. suiteJeux Historiques : Connaissez-vous vos rois de France ? Concevoir des évaluations... qui évaluent vraiment.

La vogue des QCM (questionnaires à choix multiples) est moins grande en Europe qu'en Amérique du Nord, mais ce modèle d'exercice a partout trouvé un regain de popularité avec les outils de formation à distance. Souvent mobilisés pour évaluer les apprenants à la fin d'une séquence, ou les aider à procéder à l'autoévaluation de leurs acquis en cours de séquence, les QCM servent malheureusement trop souvent à évaluer à peu près tout et n'importe quoi. D'où l'intérêt extrême du diaporama proposé par F.

Georges, M.F. Brundseaux, S. Les QCM et la taxonomie des objectifs de Bloom D'entrée de jeu, les auteurs traitent la question des QCM. Les auteurs rappellent utilement la taxonomie des objectifs cognitifs élaborée par Bloom en 1954, et donnent des exemples de questions de QCM correspondant à chacun des niveaux d'objectif. Objectifs d'apprentissage augmentés : les compétences numériques S'ils s'arrêtaient ici, nos auteurs nous auraient déjà rendu un fier service. F. Des logiciels pour mesurer les performances de vos élèves. La course à la mesure des performances ne semble épargner aucun domaine. Santé, sport, commerce et même l’éducation, tous les aspects de nos vies semblent désormais quantifiables. Et dans le domaine scolaire, aucune discipline n’y échappe.

Mais, au-delà de la simple attribution d’une note à un apprenant à une étape précise de sa formation, ces logiciels dits « éducatifs », ont –ils une réelle valeur ajoutée lorsqu’on les compare aux méthodes de notation dites « traditionnelles » ? Comment fonctionnent-ils ? Qu’il s’agisse de l’apprentissage des mathématiques, de l’anglais ou même de la jonglerie, le principe reste le même et est très simple. Ils attribuent à l’apprenant, une note en fonction des « scores » ou « résultats » obtenus à chaque étape de son processus d’apprentissage. Mais, de quels outils s’agit-il concrètement ? Petit tour d’horizon Interactifs, dynamiques et particulièrement évolutifs, ces logiciels semblent pourtant peiner à s’imposer dans le paysage éducatif. Références : Jog the web. Jogtheweb est un service en ligne qui propose un moyen de construire des parcours pédagogiques à partir de pages du Web.

C'est une autre manière de naviguer sur le Web. Le Jog se présente sous forme d'un lien qui guide automatiquement l'élève à travers une suite de pages web que l'enseignant a choisie. Grace à son index vous pouvez l’imprimer et l’archiver. Pour qui ? Dans tous les domaines d'enseignement, l'enseignant va pouvoir créer un parcours à travers des pages du Web qu'il aura choisies. L'enseignant peut créer un parcours dans le but de : Renforcer une compétence : parcours en mathématiques sur les "compléments à 10" Rassembler des ressources sur un thème donné : ensemble de ressources sur la "nutrition" Comment faire ? Une connexion Internet est nécessaire pour créer et consulter le parcours puisqu'il s'agit de liens vers des sites Web. Il faut d'abord s'inscrire. Une fois inscrit, l'enseignant collecte les liens des sites vers lesquels il souhaite diriger les élèves.

Quelques remarques. Scolart. Savoir chercher et valider l’information : une trousse concrète pour la classe. Les compétences informationnelles sont essentielles à développer chez les élèves pour qu’ils sachent comment s’y retrouver dans la marée d’informations qui déferle sous nos yeux chaque jour. Le 21e siècle passera sûrement à l’histoire comme étant le siècle de l’information. Et comme les humains produisent une quantité de plus en plus phénoménale d’informations, du vrai et du faux, du bon et du moins bon, du subjectif très souvent, du plutôt objectif plus rarement, le tout sans cesse amplifié par les réseaux sociaux et autres moyens de communication ultra-rapides, il devient de plus en plus important de savoir naviguer dans ces eaux parfois troubles et de développer certaines compétences essentielles permettant de mieux chercher, de valider, de confronter, de critiquer ces informations.

Le contenu est très étoffé, avec des capsules vidéo à visionner chez soi ou en classe, des documents en format PDF ou Word (adaptables par chaque enseignant désireux de s’en servir), etc. Sur le même thème. Initiation en primaire, la découverte.. Ressource Initiation aux algorithmes . Primaire . Professeurs des écoles . Représenter les informations . algorithme . chiffrage des données . codage . numérique Et si on jouait au numérique avec les enfants pour leur apprendre le numérique ? © 2014 ma classe mon école Jouer c’est très sérieux quand on est un enfant, et c’est aussi l’âge où on se pose des grandes questions. Quelle est la différence entre mon intelligence et celle d’une machine ? Pourquoi un tel choix ? Dernière modification : novembre 2014. Vous pourriez aussi être intéressé-e-s par : Comprendre l'informatique au primaire, en s'amusant. La plus récente génération n'a pas connu un monde sans informatique, entourée depuis l'enfance d'écrans et d'interactions virtuelles.

Pour elle, l'ordinateur n'est pas un inconnu. Ou l'est-il? Parce qu'ils sont rarement conscients de toute la science qui alimente les ordinateurs. Pourtant, comprendre ces mécanismes permet non seulement de démystifier les machines, mais aussi de donner des bases pour d'éventuels travailleurs dans le milieu informatique. C'est dans ce contexte qu'est né Pixees, un site de ressources pour les sciences du numérique, qui est, entre autres, parrainé par l'INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique).

Des principes complexes appris par le jeu Ainsi, la première activité traite de l'intelligence d'une machine et des algorithmes. Dans le second jeu, les enfants comprendront les principes du langage binaire et des pixels sur lesquels fonctionnent nos ordinateurs. Des explications Référence. Comment inverser sa classe? - L'École branchée. Lors du 33e colloque de l’AQUOPS, l’enseignante Caroline Jodoin-Malo a présenté plusieurs astuces pour faire de sa classe un endroit où les élèves peuvent trouver un sens aux notions apprises. Place à la classe inversée! Du 31 mars au 2 avril dernier s’est tenu le 33e colloque de l’Association québécoise des utilisateurs de l’ordinateur au primaire-secondaire (AQUOPS), à Québec. Cet article porte sur un atelier qui a été donné à cette occasion. Pour Caroline Jodoin-Malo, enseignante au Collège Charles-Lemoyne, inverser sa classe a répondu à un désir de changement et à un besoin de renouveau.

Si cette vidéo lui a servi d’entrée en matière, elle croit que cette façon d’enseigner ne se limite pas à produire des capsules qui seront écoutées à la maison et qui expliquent la matière (tel qu’on définit parfois le concept de classe inversée). Les formes que peut prendre le travail hors classe sont multiples. Plusieurs autres stratégies ont aussi été proposées pour les autres disciplines. Faible utilisation des ordinateurs par les élèves dans les classes suisses. Jean-Claude Domenjoz Une récente étude (ICILS 2013) nous apprend qu’un élève sur trois seulement (34%) utilise un ordinateur à l’école au moins une fois par semaine en 2e année du secondaire I (10e Harmos) en Suisse.

C’est un des résultats mis en évidence par l’étude International Computer and Information Literacy Study (ICILS 2013, 305 p., pdf) réalisée dans 20 pays par l’International Association for the Evaluation of Educational Achievement (IEA) et l’Australian Council for Educational Research (ACER). En Suisse, un consortium composé de neuf institutions de l’enseignement supérieur a été créé pour réaliser cette étude. Fin novembre, il a publié un rapport très intéressant (100 p., pdf). Quelques résultats inquiétants ont retenu mon attention. Les élèves suisses ont obtenus des résultats moyens en ce qui concerne leurs compétences informatiques et médiatiques en comparaison internationale.

Part des élèves qui ont utilisé un ordinateur lors de la plupart des leçons © jcd | Source: IEA. Le Code pour les Enfants - ça marche! - FormaBlog. « N’achète pas le dernier jeu vidéo, fais-le ! Ne télécharge pas la dernière application, aide quelqu’un à la concevoir ! Ne joue pas sur ton portable, programme-le ! ». C’est en ces termes que Barack Obama s’est adressé à la jeunesse américaine fin 2014 lors de la semaine de l’informatique à l’école. Début 2015, ces idées sont devenues réalités dans certaines villes françaises avec différentes initiatives associatives et privées tel que le « Coding Goûter » où les enfants s’initient à la programmation informatique à travers le jeu.

Le 7 février dernier il y en avait justement un à la Cantine Numérique de Toulouse et j’y suis allée en tant que reporter pour FormaBlog :). Le principe est d’initier des enfants de 7 à 13 ans à la programmation informatique à travers différents ateliers ludiques. Savoir coder est un pouvoir ! Pour ceux dont c’est le premier « Coding Goûter », comme moi, il y a une brève introduction qui aborde des questions telles que: Pourquoi programmer ? Et la suite ? Imagine Kids | Microsoft en France, partenaire de la société numérique. Les enfants doivent-ils apprendre le code informatique à l‘école ?

Bruno Devauchelle : Une place pour l'usage ordinaire du numérique ? La classe inversée, vers la classe 3.0 ? L'Agence nationale des Usages des TICE - La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? Classcraft : le site qui veut transformer l'école en un jeu de rôles. WSR00007. Outils divers pour une classe numérique. Activités en classe. Organisation d'une classe. Primary school. Gestion de classe. « Dans les marges, le désir de progresser » Les TICE en classe, mode d’emploi. Classe inversee. B2i. Pedagogie fiches thèmes.

Des outils pour la classe

‎www.meirieu.com/ACTUALITE/bilan_juin_2014.pdf. Réunion parents-profs : comment la rendre plus efficace ? | LeWebPédagogiqueLeWebPédagogique. n5_lettre_maternelle_78_-2pm6.