background preloader

P7

Facebook Twitter

Veille documentaire : avantage et limites de la méthode Pull. 4 étapes pour établir une veille informationnelle efficace. Que vous soyez une entreprise (PME, TPE,…), une association, une marque ou encore un indépendant, réaliser une veille concurrentielle et informationnelle sur le Web se révèle être une stratégie plus que vitale.

4 étapes pour établir une veille informationnelle efficace

Afin qu’elle soit la plus efficace possible, 4 étapes seront nécessaires et quelques outils vous seront indispensables. Qu’elle soit concurrentielle, informationnelle ou encore d’e-réputation, la veille est une pratique devenue incontournable. Elle vous permet de soigner l’image de marque de votre structure, de savoir ce que les internautes disent à propos d’elle et prendre connaissance de l’avis des consommateurs concernant vos produits/services. Focus sur la construction d’un environnement de veille informationnelle, en seulement 4 étapes.

Pour chacune, un ou plusieurs outils vous seront donnés. Établir votre stratégie / ciblage La première étape est déterminante puisque c’est elle qui conditionne l’efficacité des actions que vous allez ensuite mener. Recherche d'informations. Push and Pull marketing : ou l’art d’attirer le consommateur ? Le « Push » marketing Le « push » marketing consiste à « pousser » le produit vers le consommateur.

Push and Pull marketing : ou l’art d’attirer le consommateur ?

Un message publicitaire est envoyé de manière proactive au consommateur bien que ce dernier n’en ait exprimé le besoin. Par des actions directes et concrètes, comme par exemple la distribution gratuite d’échantillon, l’entreprise suggère son produit au consommateur. Toutefois, cette stratégie ne se limite pas à « pousser » le produit vers le consommateur, elle se doit également de cibler le consommateur. Ce ciblage est possible à travers la segmentation. Le « Pull » marketing Le « pull » marketing consiste à « tirer » le client vers le produit. Pour « attirer l’œil » du consommateur, un site internet épuré, structuré, riche en informations et proposant au consommateur une navigation « fluide » est un atout. Quelle stratégie pour quel groupe ?

Bien souvent la stratégie « push » est associée aux jeunes entreprises. Toutefois, il ne faut pas s’arrêter sur cette distinction. Cours 7- La veille informationnelle. 1.

cours 7- La veille informationnelle

La veille informationnelle Définition de la veille informationnelle : surveillance de la parution de l’information pertinente à un sujet par des actions de recherche, de traitement et de diffusion ; – soit pour une utilisation personnelle : se tenir au courant d’un sujet d’actualité, d’un sujet de recherche universitaire – soit dans une démarche professionnelle : en vue de l’exploitation des informations recueillis par des personnes pour qui elle s’avère utile ; peut représenter un avantage concurrentiel (par exemple pour la prise de décisions). Quelques outils : – Blogs, Wikis, Wikio : suivre l’actualité des blogs (attention : classement subjectif !) – Fils RSS : permet de se tenir au courant des dernières mises à jour d’un site Internet sans devoir éplucher tous les contenus du site soi-même. . – Agrégateurs : logiciel qui permet de suivre plusieurs fils en même temps. Utilisation d'Internet à des fins personnelles au travail : un flou juridique.

Les salariés français passent un mois à surfer sur Internet au bureau, sans motif professionnel, selon une étude publiée par Olfeo.

Utilisation d'Internet à des fins personnelles au travail : un flou juridique

Le Figaro fait le point sur ce que peut faire le salarié au travail. Consulter son profil Facebook, les petites annonces sur Le Bon Coin, regarder une vidéo sur Youtube... Les salariés français surfent de plus en plus sur Internet à des fins personnelles, selon une étude publiée ce jeudi, par la société Olfeo. Ils y consacrent en effet 1h15 par jour, ce qui représente un mois par an. Une pratique qui induit une baisse de la productivité de 17,6%, à en croire l'éditeur de logiciels de filtrage du net. Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT De la mise à pied...au licenciement pour «faute grave» L'utilisation d'internet sur son lieu travail.

L'employeur peut-il contrôler les connexions internet de ses salariés ?

L'utilisation d'internet sur son lieu travail

Dans quelle mesure le salarié a-t-il le droit d'utiliser la connexion internet mise à sa disposition ? Peut-il être sanctionné ? >>> Conseillé par la Rédaction : Tout sur l'utilisation d'internet au travail L'utilisation d'internet au travail a en principe une nature professionnelle En principe, la connexion internet, mise à la disposition du salarié par l'employeur, est un outil de travail dont l'utilisation doit être purement professionnelle. L'employeur peut interdire totalement l'accès à internet à son salarié, sous réserve que ces restrictions soient justifiées par la nature de la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché (1). L'employeur a le droit de consulter les connexions internet de ses salariés car celles-ci sont présumées avoir un caractère professionnel.

Le salarié doit obligatoirement en avoir été informé au préalable, notamment sur la finalité de la mise en place d'un tel logiciel. Veille informatique (P7)