background preloader

Culture celte

Facebook Twitter

Pinterest. Histoire de l'Art et du SacréL’art celte de l’âge du Fer, sommaire. Les civilisations de Hallstatt et de La Tène, le savoir-faire et l’originalité des artistes celtes de l’âge du Fer, en Gaule celtique et en Europe… Par Maryse Marsailly (@blogostelle) – Dernière mise à jour juillet 2017 – Âge du Fer, les Celtes, forgerons d’art– L’art Celte, l’époque de Hallstatt et de La Tène… Âge du Fer, la formation de la civilisation celtique– Les résidences princières de Hallstatt Âge du Fer : les tombes celtes à char et leurs joyaux princiers– Les tombes à char de Vix, Heuneburg, Hochdorf, Lavau… Âge du Fer, armes et parures en pays celtes– Les trésors d’une élite princière Âge du Fer, l’unité culturelle de la civilisation celtique– La panoplie guerrière des chefs gaulois de La Tène Âge du Fer, l’art celte cultive les jeux de lumière– Les artistes de La Tène, des virtuoses inspirés par la nature… Âge du Fer, objets d’art et sanctuaires celtes– Les créations d’un monde guerrier à l’époque de La Tène Histoire du Sacré, le monde spirituel des Celtes.

L’art celtique de La Tène et les traditions culturelles indo-européennes. 1Lignes droites, décors des poteries et des vases métalliques à grandes figures géométriques, personnages et animaux en ronde bosse auxquels s’ajoutent, dans la province orientale, quelques rares scénographies, montrent que l’art hallstattien d’Europe centrale, réputé appartenir au monde celtique, doit ses modes d’expression à la Méditerranée centrale et aux Balkans. De multiples sources et influences ont été proposées pour expliquer ce phénomène : scènes narratives grecques du VIIIe siècle, décors du Géométrique grec de la première moitié du VIIe siècle, poteries de Bosut (VIIIe-VIIe s.), de Bessarabie ou d’Italie du Nord (Megaw, Megaw 1989 : 33). Le réalisme figuratif de l’art adriatique des situles, sans doute d’inspiration étrusque (Megaw, Megaw 1989 : 37), relève du même genre de rapport à l’image. 3Ainsi par exemple, les différences qui opposent les arts celtiques à ceux de la Méditerranée centrale et orientale sont-elles immédiatement perceptibles.

Free Celtic Interlace Clip Art. Most of the designs in this collection are Celtic knotwork, or Celtic interlace, patterns. Interlace is one of the most identifiable aspects of Celtic art although it’s a relatively late addition to the repertoire of the Celts. From the Bronze Age forward Celtic art embodies a very well-developed use of form. This is especially evident in the curved and sweeping shapes Celtic craftsmen delighted in creating - sometimes abstract, sometimes stylized from plant or animal forms. The exact point at which this mastery of line and shape first adopted interlace as its main expression is not clear, though it probably developed between the early christian period and the seventh century C.E.

The early Celtic church diverged very markedly from christianity as practiced on the continent. Another influence, less well understood, is is that of the Picts in what is now Scotland and northern England. There were also strong related traditions for decoration in Scandinavia. Tuto 07 canne celte - L'atelier de Jancydol. Après un challenge ardu sur CREATIONFIMO ayant pour thème l'art celte, je vous propose un tuto pour fabriquer une canne celte. Je ne vous dirai pas qu'elle est facile à faire car tout motif géométrique a une fâcheuse tendance à se déformer au moment de la réduction. Conditionner à part, un pain soft de jaune tournesol n°16 ; un pain soft de rouge cerise n°26 , un pain classic Bordeaux n°23. Préparer un dégradé en respectant la forme donnée à chaque couleur avant de commencer à passer dans la machine à pâtes.

Passer au numéro 1 (plus grosse épaisseur) puis affiner jusqu'au numéro 4. Plier la longue bande obtenue en accordéon. Conditionner un pain de pâte vanille n° 105. Prendre les 3 dernières bandes dégradées et les coller sur le côté des morceaux vanille. Couper de nouveaux morceaux dans la plaque vanille, les placer dans les creux des entrelacs. On la place au réfrigérateur une nuit. Vous la couperez en tranches pour faire boucles d'oreilles, pendentifs, perles...

Motifs Celtiques à connaître et créer (D.Balade) - Escapades Celtiques. Les motifs celtiques nous fascinent par leur précision et leur histoire. Triskels, spirales, entrelacs, autant de symboles que David Balade, nous apprend à recréer dans son ouvrage « Motifs celtiques ». J’adore les motifs celtiques. Alors évidemment lorsqu’une amie m’avait offert ce livre comme cadeau d’anniversaire, j’ai été ravie.

En trois années de cours de dessin, je n’ai jamais eu l’opportunité d’esquisser des motifs celtiques. D’ailleurs, si quelqu’un sait où trouver un cours de dessin celtique en Ile-de-France qu’il n’hésite pas à me le dire. J’ai envie de vous parler de ce livre et d’essayer quelques symboles en suivant les conseils de l’auteur. Motifs celtiques à connaitre et à créer L’ouvrage se compose de 5 chapitres qui comprennent chacun une méthodologie aidant à reproduire les symboles : David Balade présente son ouvrage en commençant par un peu d’histoire de l’art.

Cette introduction est très intéressante. Tentatives de dessin (et sans décalquer) Mon avis sur l’ouvrage : ). Racines et Traditions en Pays d'Europe. Histoire des Ardennes sous l'Antiquité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'histoire des Ardennes sous l'Antiquité synthétise l'histoire sous l'Antiquité, et dans les périodes précédentes (Préhistoire), des régions comprise dans les limites géographiques actuelles de ce département français des Ardennes, un territoire marqué pendant des millénaires par l'étendue des forêts, délimité au sud et à l'ouest par la Champagne crayeuse et le Bassin parisien, à l'est par les Ardennes belges. De la préhistoire à la civilisation celtique puis gallo-romaine, une continuité des lieux, y compris des sanctuaires religieux, s'impose. Très tôt également, une activité métallurgique se développe dans la vallée de la Meuse, exploitant la présence de cours d'eau et de forêts.

Des premiers chasseurs aux premiers agriculteurs[modifier | modifier le code] Puis l'allée couverte de Giraumont[6] et Mairy[7] se rattachent à l'époque du Néolithique (5000 à 3000 ans av. L'âge des métaux[modifier | modifier le code] Rasoir trouvé à Acy-Romance. Les Tombes à Char des élites celtiques | Le Grand Cercle Celtique. Disque de harnais décoré de swastikas (Bourcq Ardennes) Ve-IV siècle avant notre ère © Crédit Bernard Lambot Les Tombes à Char des élites celtiques : une tradition qui n’aurait duré que 80 ans seulement Nous vous invitons à écouter une trés belle émission, celle de Vincent Charpentier » Le Salon Noir » diffusée le 30 janvier dernier sur France Culture, et dont l’invité est Bernard Lambot, archéologue, CNRS, ENS. Le thème de l’émission : » Les Tombes à Char des élites celtiques : une tradition qui n’aurait duré que 80 ans seulement, mais ce sont les plus belles découvertes liées à l’Art Celtique , les traditions et les moeurs … « » Depuis plus d’un siècle et demi archéologues et pilleurs recherchent en Champagne-Ardenne, les fameuses tombes à char celtiques des 5e-4e siècles avant notre ère.

Cliquez sur l’image Char sur lequel fut déposée la Dame de VIX Près de 300 tombes aristocratiques à char celtique ont été découvertes. Quelques exemples : Lien Photo : Sources : Les Grands Lieux et Musées Gaulois | Le Grand Cercle Celtique. Source : Musée d’Archéologie Nationale Strasbourg, musée archéologique Strasbourg, musée archéologique 2, place du Château, 67000 Strasbourg Ouverture : lundi, mercredi, jeudi vendredi de 12h à 18h, le week-end de 10h à 18h Fermeture : le mardi Téléphone : 03 88 52 50 00 Agen, Musée des Beaux-arts Agen, Musée des Beaux-arts Place du Docteur Esquirol, 47000 Agen Ouverture : du mercredi au dimanche, du 1er octobre au 30 avril de 10h à 12h30, puis de 13h30 à 18h ; du 2 mai au 30 septembre de 10h à 18h.

Fermeture : le mardi, le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre. Site Internet Installé dans les hôtels de Vergès, Monluc, Vaurs et Estrades, le musée des Beaux-arts d’Agen possède une riche collection de peintures. Bordeaux, Musée d’Aquitaine Bordeaux, Musée d’Aquitaine 20, cours Pasteur, 33000 Bordeaux Ouverture : du mardi au dimanche de 11h à 18h Fermeture : le lundi et les jours fériés Téléphone : 05 56 01 51 00 site Internet Clermont-Ferrand, Musée Bargoin site Internet. Ressources. Phalères : Fragments de géographie sacrée. Si l'on réfute le grec phallos (et non phallus) comme origine du nom Phalier, on ne se sort pas pour autant du grec avec Phalerius, car ce dernier terme nous renvoie à deux autres mots héllènes: Phalères : qui désigne la rade qui servit de port à Athènes au VIe siècle, avant la construction du Pirée. ta phalara (en latin phalerae) : "Plaques rondes d'or, d'argent ou d'autres métaux, sur lesquelles étaient gravée ou ciselée quelque figure en relief ; ainsi la tête d'un dieu, l'image d'un roi ou d'un empereur, ou quelque emblème ; des pendants, en forme de croissants ou de larmes, y étaient souvent attachés.

Les personnes de distinction en portaient sur la poitrine, comme ornement ; c'était pour les soldats une décoration militaire que décernaient leurs chefs, et quelquefois elles servaient de harnais de luxe pour les chevaux (Liv. IX, 46 ; Sil. Ital. XV, 255 ; Virg. Aen. . © Agnès Vinas L'origine de ces phalères n'est pourtant pas romaine.

Non. Vraiment ? Le Châtelet (Hte-Marne). (A suivre) High cross. A high cross or standing cross (Irish: cros ard / ardchros,[1] Scottish Gaelic: crois àrd / àrd-chrois, Welsh: croes uchel / croes eglwysig) is a free-standing Christian cross made of stone and often richly decorated. There was a unique Early Medieval tradition in Ireland and Britain of raising large sculpted stone crosses, usually outdoors. These probably developed from earlier traditions using wood, perhaps with metalwork attachments, and earlier pagan Celtic memorial stones; the Pictish stones of Scotland may also have influenced the form. The earliest surviving examples seem to come from the territory of the Anglo-Saxon kingdom of Northumbria, which had been converted to Christianity by Irish missionaries; it remains unclear whether the form first developed in Ireland or Britain.

Some crosses were erected just outside churches and monasteries; others at sites that may have marked boundaries or crossroads, or preceded churches. Ireland and Britain[edit] Scandinavia[edit] Gallery[edit] JF BRADU - Les Celtes. Ce cratère a été trouvé, en janvier 1953, dans la tombe d'une princesse, à Vix (côte d'Or). La chambre funéraire se trouvait sous un tumulus de 6m de hauteur, composé d'un amas de pierres et de terre. L'inhumation de la princesse a eu lieu vers 530 av JC, dans l'enceinte fortifiée qui avait été construite sur le Mont-Lassois, près de Vix, en Bourgogne.

Dans la tombe (une pièce carrée de 3m de côté), la princesse, âgée d'une trentaine d'années, reposait sur la caisse d'un magnifique char dont les quatre roues avaient été démontées et déposées le long des murs du caveau. La défunte était parée de bijoux : un collier d'or fin de 480 grammes posé sur la nuque (d'abord pris pour un diadème), un torque en bronze, un collier de perles d'ambre, des bracelets, des fibules ornées de corail agrafaient ses vêtements. Cliquer sur les photos pour les agrandir. Celtic art in pagan and Christian times : Allen, J. Romilly (John Romilly), 1847-1907. L’Art Celte | Scáthcraft. Ealaíne L’Art Celte (publié à l’origine le 24 mars 2012 sur la Caverne) L’art des Celtes est avant tout un art du métal qui utilise le bronze, le fer et l’or.

Les Celtes sont des experts en chaudronnerie et d’excellents orfèvres qui ont une passion pour l’or, l’enrichissant d’ivoire, d’os, de corne, de pierres précieuses, de verre, d’ambre et de corail, puis d’émaux à l’époque de La Tène. C’est un art qui ne cherche ni à copier la réalité, ni à en donner une image idéale. Cette volonté de faire de l’art un pur décor est un choix délibéré. Dès ses débuts, l’art celte stylise et transforme animaux et plantes : les artistes celtes aiment particulièrement les courbes, les spirales, les S, les triskels, les feuilles, les lotus, les larmes, les vesica pisces. Et les entrelacs ? Les entrelacs "celtiques" trouvent en fait leur origine dans l’art nordique et germanique. sources : jfbradu.free.fr, wikipédia, wikipedia, celtic art in pagan and christian times.

Home - Monastic Wales - A Comprehensive Database of Sites and Sources. Entrelacs celtiques - celtic ornements - pour horizon, l'océan... Celtic knot design on a gravestone. Gigi Le Merdy. Trésor du Staffordshire Hoard exposition juqu’à fin 2011. CELT: The online resource for Irish history, literature and politics. Enluminure irlandaise. L' enluminure est une technique artistique consistant à décorer ou à illustrer à la main un texte, un livre ou un manuscrit. L'origine du mot « enluminure » est à chercher du côté du latin « illuminare », qui signifie mettre en lumière. Cette technique apparaîtra au cours du 4°s après Jésus-christ, et trouvera son essor en Irlande dès le 5°s avec la mission de christianisation de St Patrick. En effet, l' apport chrétien se mélangeant aux techniques artistiques païennes, une renaissance culturelle s' étendra en suivant les pas des missionnaires Scots qui parcourront toute l' Europe de l' ouest et du nord.

Le manuscrit le plus ancien qu'on ait découvert portant les premières traces de lettrines enluminées se nomme : Catach, le batailleur, un talisman porté lors de batailles et associé traditionnellement à St Colomban. Livre de Durrow - 7°s Evangile de Lindisfarne - 8°s Mais c' est toute l' expression artistique insulaire qui va suivre ce renouveau. Livre des Kells - 8°s. Celtic knot. Stone Celtic crosses, such as this, are a major source of our knowledge of Celtic knot design. Carpet page from Lindisfarne Gospels, showing knotwork detail.

Almost all of the folios of the Book of Kells contain small illuminations like this decorated initial. History[edit] Examples of plait work (a woven, unbroken cord design) predate knotwork designs in several cultures around the world,[2] but the broken and reconnected plait work that is characteristic of true knotwork began in northern Italy and southern Gaul and spread to Ireland by the 7th century.[3] The style is most commonly associated with the Celtic lands, but it was also practiced extensively in England and was exported to Europe by Irish and Northumbrian monastic activities on the continent. J. Examples[edit] See also[edit] References[edit] External links[edit] L. Les motifs celtiques Tous les motifs présentés ici pourraient passer pour de puissants talismans, veillant à la bonne destinée de l'objet servant de support et de son propriétaire. A noter que les techniques de réalisation de chacun de ces motifs ont déjà été abordées dans la rubrique " 2 - Société / D - Les sciences celtiques (1/2) ".

Arbre de vie Le thème de l'Arbre de vie est emprunté par les Celtes au Ve siècle avant JC à l'iconographie orientale, vraisemblablement par l'intermédiaire de l'Italie septentrionale. Il est généralement représenté sous sa forme emblématique, une palmette flanquée symétriquement d'animaux, le plus souvent monstrueux. Les Celtes associent probablement cet arbre à une divinité masculine très importante, avec le gui, le cheval, le bélier et le corail fréquemment utilisé pour l'inscrustation du motif central. Cercles et demi-cercles Cornet Courbe "en trompette" Voir le symbolisme du cornet.

Dragon Entrelacs Esse Feuille de gui Fleur de lotus Grecque Griffon Lyre Monade. Celtic knotwork, the ultimate tutorial. Proceedings of the Society of Antiquaries of Scotland, Volume 31, p301.png.