Acadomia

Facebook Twitter
C'est une sanction très exceptionnelle. Le 22 avril, la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) adresse un avertissement* à Acadomia, la société leader du soutien scolaire en France. Cet avertissement devrait d'ici peu être rendu public sur le site de la Cnil. Acadomia mis en cause pour avoir fiché ses clients Acadomia mis en cause pour avoir fiché ses clients
La CNIL adresse un avertissement à ACADOMIA pour des commentaire
Gros con, il pue, salope, les drôles de fichiers d'Acadomia - PC L’un des leaders du soutien scolaire, Acadomia, vient d’être épinglé par la CNIL pour sa curieuse gestion des fichiers du personnel et des clients. Une information révélée par le Parisien dans son édition du jour. La plaie est béante : selon le quotidien, l’entreprise n’a pas demandé d’autorisation préalable pour constituer ses fichiers nominatifs enregistrant 52 618 enseignants recrutés, 179 763 candidats non recrutés et 131 704 enseignants démissionnaires. Ce n’est pas tout : cette plaie est aussi infectée, et pas qu’un peu. Gros con, il pue, salope, les drôles de fichiers d'Acadomia - PC
Acadomia : gestion de crise et e-reputation
Acadomia pingl e par la Cnil «Saloperie de gamin», «gros con», «en liberté surveillée pour affaire de pédophilie». C’est le genre de qualificatifs que l’on peut retrouver dans les fichiers constitués par Acadomia, aussi bien sur ses professeurs que sur ses élèves et leurs parents, rapporte Le Parisien ce jeudi, citant un rapport de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) disponible sur son site. Des centaines de milliers de fichiers C'est lors d'un contrôle effectué en novembre dernier dans une antenne d'Acadomia à Aix-en-Provence que la Cnil est tombé sur ces fichiers compromettants. Acadomia pingl e par la Cnil
La CNIL épingle Acadomia Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le La Commission nationale informatique et libertés (CNIL) a annoncé jeudi 27 mai avoir adressé un avertissement à l'encontre d'Acadomia, leader du soutien scolaire, pour des commentaires injurieux dans ses fichiers. Cette société, spécialisée dans la mise en relation d'enseignants avec des parents d'élèves, a fait l'objet d'un contrôle en novembre 2009, précise la CNIL dans un communiqué. Selon Le Parisien, qui a eu connaissance du rapport confidentiel de la CNIL, "si le gendarme des libertés individuelles a décidé de lancer cette procédure rarissime, c'est que les faits reprochés sont nombreux et graves". "Sur 120 à 150 contrôles chaque année, la CNIL ne sanctionne qu'entre cinq et dix entreprises", rappelle son secrétaire général, Yann Padova, cité par Le Parisien. La CNIL épingle Acadomia